Trucs et astuces pour Win9x/2000/XP
cri@w3 - 322 Trucs et Astuces Win9x/2000/XP
Système de navigation :
Similaire à l'Explorateur de Windows, il ne déroutera guère les habitués de l'affichage hiérarchique des Macintosh. Pour ouvrir une rubrique, cliquer sur le qui la précède et sur le pour la refermer.
Recherche alphabétique :
Cliquer une lettre de l'alphabet en haut de la fenêtre.
Recherche par mot-clé :
Taper [CTRL][F], saisir dans la boîte de dialogue le mot-clé désiré et cliquer le bouton "Suivant". Le mot trouvé sera surligné en bleu.
N.B. 1
Toutes les manips décrites ici - en particulier celles de la base de registre - sont éprouvées, mais doivent être faites sans erreur, sous peine de l'endommager gravement. Il est prudent de la sauvegarder auparavant. Conseil : ne pas toucher à la base de registre si on n'a pas bien compris la différence entre une clé et une valeur. En aucun cas, la responsabilité de l'auteur ne saurait être engagée.
N.B. 2
Certains TIPS Win9x sont aussi applicables à Win2000, voire WinXP (ce point est précisé chaque fois que la vérification a été faite; certains autres qui n'ont pas encore été testés peuvent l'être aussi, mais la prudence s'impose). Les TIPS spécifiques Win2000 et/ou WinXP nécessitent pour leur mise en œuvre, dans la plupart des cas, de disposer des droits d'administrateur).
N.B. 3
Le Forum de cri@w3 est à votre disposition pour poster une question ou un commentaire. Il ne sera pas répondu aux questions posées par courriel (à n'utiliser que pour signaler un lien mort ou un éventuel dysfonctionnement du site).
742784 visites depuis le 1er déc 2000 - Connectés:
Aujourd'hui: Ven. 3 déc. 2021 - 08:54 - Mise à jour le: 17 fév. 2008
Résolution recommandée: 1024 × 768 (ou +) - La vôtre:
Votre N°IP: - Votre Navigateur: Inconnu
Navigateurs utilisés: MsIE (80.0%), Firefox (18.4%), Opera (1.1%), autres (0.5%)
Site optimisé pour MsIE et Mozilla Firefox.
cri@w3 Imprimer FORUM Favoris Courriel

A
Accélérer la saisie des commandes en mode console (Win2000/XP)
En mode console (fenêtre Dos, pour les familiers des versions antérieures des OS Windows), la touche [Tab] peut permettre d'accélérer grandement la saisie des commandes. Pour ce faire, lancez Regedit et allez à :
hkey_current_user\software\microsoft\Command processor
Dans la fenêtre de droite, repérez la valeur DWORD "CompletionChar" : sa valeur par défaut est de "0"; faites-la passer à "9". Validez. Désormais, lorsque vous taperez en mode console, par exemple, "dir F", puis touche [Tab], le premier dossier ou fichier commençant par F s'affichera; une nouvelle pression sur [Tab] affichera le suivant et ainsi de suite.

Accélérer l'arrêt (Win2000/XP)
À l'arrêt du système, il peut arriver qu'un programme ne réponde pas. Windows interrompt la procédure de fermeture et demande ce qu'il doit faire. Pour éviter cette interrogation, lancez Regedit et allez à :
hkey_current_user\Control Panel\Desktop
Trouvez la valeur chaîne "AutoEndTasks" (créez-la si elle n'existe pas), changez sa valeur de "0" à "1" et validez.

Accélérer le démarrage de WinXP
Beaucoup d'utilisateurs de WinXP se plaignent de la lenteur de démarrage du nouvel OS. L'utilitaire gratuit de Microsoft BootVis téléchargeable sur divers serveurs, par exemple :
www.microsoft.com/whdc/hwdev/platform/performance/fastboot/bootvis.mspx
www.clubic.com/t/gen/fl2093.html
www.webfaster.net/neteco/fiche.php?L=1349
permet de réduire le temps de chargement du système. Pour installer Bootvis, téléchargez l'archive autoextractible "bootvis-tool.exe", puis décomprimez-la dans le répertoire de votre choix. Attention, si plusieurs utilisateurs sont inscrits sur votre PC, vous devez ouvrir la session du dernier utilisateur avant de lancer Bootvis.exe, menu "Trace | Optimize system". Laissez le processus s'accomplir, sans intervenir : votre machine redémarrera automatiquement. Il faudra procéder de même pour chaque session utilisateur différente si l'on veut qu'elles soient toutes optimisées. En cas de difficultés, consultez le fichier d'aide qui vous donnera toutes les infos nécessaires (en Anglais).

Accélérer un programme (I)
Comment ? En utilisant le Gestionnaire de tâches pour lui attribuer plus de ressources.

Accélérer un programme (II)
Comment ? En augmentant la priorité de chacune de vos applications préférées au moyen d'un fichier de commandes. Ouvrez le bloc-notes et tapez :
@echo off
start /high nomdulogiciel.exe

Remplacez sur la seconde ligne "nomdulogiciel.exe" par le nom du programme (clic droit sur le programme et propriétés pour voir son nom) et enregistrez-le sous le nom "nomdulogiciel.bat" dans le répertoire du programme. Maintenant, exécutez ce fichier et le programme que vous avez mis à la place de "nomdulogiciel.exe" s'exécutera beaucoup plus rapidement qu'avant. Pour ceux qui veulent comprendre, «start /high» donne à l'application qu'on lui passe en paramètre la priorité maximale (high).

Accélérer Win2000/XP
Toute opération de navigation dans l'Explorateur ou dans MsIE fait appel au Planificateur de tâches, sans réelle nécessité. Pour accélérer Windows, vous pouvez supprimer la clé de la base de registres qui réalise cet appel. Pour ce faire, lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\
explorer\RemoteComputer\NameSpace

Supprimez la sous-clé de NameSpace appelée
"{D6277990-4C6A-11CF-8D87-00AA0060F5BF}".
Validez et redémarrer.

N.B. Par prudence, il est conseillé de sauvegarder cette branche de la base de registres avant de supprimer la clé : "Menu Registre | Exporter un fichier du registre…" afin de pouvoir facilement réimplanter cette fonction si nécessaire.

Active desktop : le désactiver ou le supprimer (win9x/2000)
Le mode "Active Desktop" (clic droit sur le bureau | "Propriétés de l'Affichage" | onglet "Web") gère les formats supportés par Internet Explorer et permet d'afficher plusieurs images ou une page web en fond d'écran sur le bureau. Cette facilité purement esthétique (activée par défaut à l'installation de Windows) est très gourmande en ressources et ralentit Windows. Il est fortement conseillé de la désactiver.

On peut même la faire disparaître définitivement : lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\software\microsoft\windows\currentversion\policies\explorer
Dans la fenêtre de droite, créez une nouvelle valeur DWORD appelée "NoActiveDesktop" et donnez-lui la valeur "1". Validez et redémarrez l'ordinateur pour que la modification prenne effet.

Si l'on désire décorer son bureau, une autre solution, beaucoup moins gourmande en ressources, consiste à employer un fichier .bmp (onglet "Arrière-Plan" des Propriétés d'Affichage).

Affichage des polices : lisser l'affichage (Win9x/2K/XP)
Pour obtenir un meilleur affichage des polices à l'écran, il est possible de les lisser :

  • Avec Win9x/2000 : clic droit Bureau | Propriétés | onglet Effets, cochez la case "Lisser les polices" et validez. Notez que le lissage ne fonctionne que si votre affichage est réglé en couleurs 16 ou 32 bits.
  • Avec WinXP : clic droit Bureau | Propriétés | onglet Apparence | bouton Effets, cocher "Utiliser la méthode suivante pour lisser les bords des polices d'écran" et choisir la méthode "ClearType". Validez.

Amorçage de Windows 95/98 : faire apparaître le menu d'…
Le menu d'amorçage de Windows permet de choisir son mode de démarrage, ce qui peut se révéler très utile, notamment pour une restauration de la base de registre, ou pour faire tourner certains programmes Dos (Oui, cela arrive encore à certains !). Pour cela, il faut éditer le fichier MsDos.sys, situé à la racine du disque dur. Ce fichier est normalement caché : pour le voir, vous devez ouvrir n'importe quel dossier, menu "Affichage | Options des dossiers | onglet Affichage". À la rubrique "Fichiers cachés", cocher "Afficher tous les fichiers", puis décocher "Masquer les extensions des fichiers dont le type est connu" et OK; ensuite, ouvrir le répertoire racine (C:\) et trouver msdos.sys, sélectionner ce fichier, clic droit, choisir "Propriétés" et décocher "Lecture seule". Ouvrir ensuite ce fichier avec Notepad. Sous l'en-tête [Options], écrivez les lignes suivantes (les commentaires précédés d'un ";" peuvent être omis) :

AutoScan=2 ;Lance ScanDisk sans confirmation s'il y a eu un plantage
BootDelay=2 ;Temps d'affichage du msg "Démarrage de Windows"
BootMenu=1 ;Active le menu de démarrage
BootMenuDefault=1 ;Option du menu de démarrage choisie par défaut
BootMenuDelay=5 ;Durée d'affichage du menu de démarrage
BootMulti=0 ;"1" Active le multiboot si on utilise plusieurs OS
BootFailSafe=0 ;"1" force le démarrage en mode sans échec
BootWarn=1 ;Active le msg d'alerte du démarrage en mode sans échec
BootGUI=1 ;Charge windows, "0" force le chargement de MsDos
BootKeys=1 ;Active les touches F4, F5, F6 & F8 pendant le démarrage
DblSpace=0 ;"1" charge le module de compression DblSpace.bin
DrvSpace=0 ;"1" charge le module de compression DrvSpace.bin
DoubleBuffer=0 ;"1" active le double tampon pour les contrôleurs SCSI
LoadTop=1 ;"0" charge command.com entre 0 et 640 Ko, "1" au-dessus de 640 Ko
Logo=0 ;"1" active l'écran Windows pendant le démarrage
Network=0 ;"1" ajoute l'option "Mode sans échec avec support réseau"
Winver=0 ;"1" affiche le N° de version de Windows
Les valeurs données ici pour les différents paramètres sont celles que je conseille. À noter qu'on peut obtenir le même résultat de manière beaucoup plus simple en utilisant TweakUi.

Amorçage Win9x en panne.
Si Windows 9x refuse de booter, c'est sans doute que le secteur de boot a été endommagé. Redémarrer la machine à partir de la Disquette de secours Fat32 qui aura bien entendu été créée en temps utile…. Au prompt A:\> taper "fdisk /mbr" (sans les guillemets bien entendu); cette commande non documentée réinstalle un secteur de boot tout neuf sur votre partition principale. Ensuite, relancer fdisk pour vérifier que cette dernière est toujours activée. Retirer la disquette de secours et redémarrer.

Amorçage Win2000 en panne (I).
Si votre système ne démarre pas ou ne charge plus Win2000 (ce qui est très rare, car cet OS est incomparablement plus fiable que ses prédécesseurs), il convient d'utiliser la Console de récupération. Il s'agit d'un programme en ligne de commande qui ne peut fonctionner qu'en mode Administrateur et permet de réaliser - notamment - les tâches suivantes :

  • Démarrrer et arrêter Win2000;
  • Activer et désactiver les pilotes de périphériques pour le prochain démarrage;
  • Créer et formater des partitions ou des disques;
  • Accéder aux partitions Fat, Fat32 et Ntfs;
  • Réparer le fichier système du secteur de boot;
  • Copier des fichiers, notamment systèmes depuis les disquettes de démarrage ou le Cdrom de Win2000.
La console de récupération peut être démarrée à partir de la Disquette N°1 d'Installation de Win2000 ou - mieux - avoir été installée à l'avance sur le sytème. Pour cela :
  • Insérer le Cdrom de Win2000 et, bien sûr, refuser la réinstallation proposée;
  • Dans l'invite de commandes (Menu Démarrer|Exécuter…), saisir :
    x:\i386\winnt32.exe /cmdcons (x est la lettre du lecteur Cd)
    et suivre les instructions.
Lors des démarrages suivants, un menu de démarrage sera disponible à partir duquel il sera possible de lancer la console.

Amorçage Win2000 en panne (II) :
Création manuelle d'une disquette de démarrage.

Si on ne dispose pas de la disquette N°1 d'installation de Win2000 (cf. rubrique précédente), il est possible de créer manuellement une disquette de démarrage de la façon suivante : sur une disquette vierge nouvellement formatée, copier les fichiers "ntdetect.com" et "ntldr" (sans extension) depuis le répertoire x:\i386 du Cdrom de Win2000 (x étant la lettre du lecteur CD); copier ensuite le fichier "boot.ini" qui se trouve à la racine du disque (ou de la partition) d'amorçage. Une telle disquette permettra de démarrer sur le disque système, même si le secteur d'amorçage (MBR, master boot record) est endommagé matériellement ou par un virus.

Anciens programmes de Win95 ou WinNT sur Win2000/XP (I)
Les nouveaux OS 32 bits de Windows permettent d'utiliser d'anciens logiciels de Win95 ou WinNT qui refusent normalement de tourner sur les nouveaux systèmes d'exploitation.

  1. Avec Win2000sp2 (si vous n'avez que la première version de Win2000, il est très conseillé de télécharger en vous connectant sur Windows Update la mise à jour Sp2 - disponible depuis 2001 - qui corrige de nombreux problèmes et apporte de nouvelles fonctionnalités), il convient de faire une manip préalable pour déclarer une fonction non documentée. Cliquez "Démarrer | Exécuter…"; dans le champ, tapez "regsvr32 %windir%\apppatch\slayerui" et validez. Un message de réussite (en anglais) doit s'afficher. Trouvez ensuite le raccourci du programme qui vous intéresse, clic droit | "Propriétés" et vous verrez que la boîte "Propriétés" affiche un nouvel onglet "Compatibility" qui vous permettra de choisir entre deux modes de compatibilité (Win95 ou WinNTsp5).

  2. Avec Win2000sp3 (Cette mise à jour majeure est disponible gratuitement sur Windows Update depuis la fin août 2002, son installation ne peut être que conseillée : suppression de bogues et failles de sécurités, améliorations diverses), l'onglet "Compatibilité" et son contenu ont été francisés.

  3. Avec WinXP, le mode compatibilité est implanté par défaut, il n'y a donc pas à l'enregistrer comme décrit ci-dessus pour Win2000sp2 et l'onglet dans la version française s'appelle bien entendu "Compatibilité". Là aussi, il faut choisir le mode de compatibilité dans une liste déroulante.

Anciens programmes de Win95 ou WinNT sur Win2000/XP (II)
Si la solution décrite à la rubrique précédente ne fonctionne pas, un utilitaire très complet (mais en anglais) appelé ApCompat.exe et permettant d'émuler un plus grand nombre de versions de Windows avec de nombreuses options est disponible dans le dossier "Support" du Cdrom de Win2000sp2. Il faut d'abord lancer ApCompat et, dans la boite de dialogue qui s'affiche, rechercher le programme à rendre compatible, puis choisir le mode de compatibilité à lui appliquer.

Annoter les aides des programmes
Les aides des programmes (accessibles par "Aide", "Help" ou "?") sont souvent très utiles, mais vous pouvez ressentir le besoin de rajouter dans une des rubriques d'aide une astuce qui n'y figure pas (ou la traduction d'un passage, si cette aide est dans une langue différente de la vôtre). Rien de plus facile : sur la page voulue, clic droit | Annoter…; une boite d'édition intitulée "Annotation actuelle" s'ouvre dans laquelle vous pouvez taper l'info que vous voulez ajouter. Lorsque vous avez terminé, cliquer le bouton "Enregistrer"; c'est tout. Désormais un petit trombone vert s'affiche en haut de la page d'aide, sur lequel il vous suffira par la suite de cliquer pour retrouver le contenu de votre annotation. Si vous voulez l'enlever, un bouton "Supprimer" est prévu.

Antivirus: AntiVirPE, excellent et gratuit !
Un antivirus à jour est indispensable pour quiconque reçoit des documents de l'extérieur (quel que soit le support) ou est connecté à Internet. Il y a, bien entendu, d'excellents antivirus commerciaux, bien que certains noms célèbres bénéficient d'une notoriété surfaite. Mais il en existe un, peu connu en France (sans doute parce que son utilisation nécessite quelques connaissances d'Anglais), mais de toute première qualité : il s'agit d'un produit allemand, AntiVirPE, gratuit pour l'usage personnel (mais payant pour les sociétés), que vous pouvez télécharger sur :
http://www.free-av.com/.
Ce produit bénéficie d'une à deux mises à jour quotidiennes et gratuites (sauf les samedi, dimanche).

Applications ouvertes : passer de l'une à l'autre
[Alt][Tab]. Voir aussi "Fenêtres ouvertes (Passer de l'une à l'autre)".

Arrêt d'urgence/Redémarrage rapide (Win2000)
Pour arrêter en urgence (suspicion d'une attaque virale, par exemple) ou redémarrer rapidement Windows 2000, faites comme d'habitude [Ctrl][Alt][Suppr], puis [Ctrl] en cliquant le bouton Arrêter. Un message d'alerte apparait, n'en tenez pas compte. Votre ordinateur s'arrête rapidement puis redémarre aussitôt.

N.B. Attention, cette manipulation ne doit être faite en usage normal que si toutes vos données ont été sauvées et vos logiciels fermés.

Arrêt normal impossible (Win98se)
Ce dysfonctionnement peut avoir trois causes :

  1. Avec win98se sur des ordis présentant certaines particularités de configuration matérielle et logicielle, le composant "apmbatt.sys" peut ne pas répondre à la notification d'arrêt du système envoyé par l'OS, provoquant ainsi une boucle sans fin. Microsoft a développé pour corriger cette bogue un correctif logiciel (4756fr8.exe) qui n'est plus disponible sur son site, mais que vous pouvez télécharger en cliquant ICI.
  2. Autre cause possible: si dans "system.ini", le chemin spécifié pour le fichier d'échange inclut une lettre de lecteur en minuscules, Win98se peut se bloquer à l'arrêt de l'ordinateur. Pour y remédier, il suffit d'éditer le fichier "system.ini" dans Notepad : aller à la section [386enh] et trouver la ligne PagingFile=c:\win386.swp et remplacer "c:" (ou "d:" si tel est le cas) par "C:" (ou "D:"). Bien entendu, il faut relancer le PC pour que la modif. soit prise en compte.
  3. Enfin, en dernier recours et si le problème n'était pas réglé, il reste la possibilité de désactiver l'arrêt rapide de Windows. Pour cela, lancer "MSconfig.exe", onglet "Général" | bouton "Options avancées...", cocher "Désactiver l'arrêt rapide".
Arrêt ultra-rapide (Win2000/XP)
Il y a plus rapide pour arrêter Win2000 que "Menu Démarrer | Arrêter…" : la combinaison de touches [Alt][F4] suivie de [A][¿] permet de gagner un temps souvent précieux (lorsque l'on est en retard pour quitter le bureau, par exemple…). De même [Alt][F4] suivie de [R][¿] redémarre Win2000 et [Alt][F4] suivie de [M][¿] le met en veille.

Pour WinXP, les mêmes combinaisons sont valables, auxquelles il faut ajouter [Alt][F4] suivi de [T][¿] pour éteindre (ou encore [touche Windows][L]). Mais WinXP a encore d'autres secrets dans sa besace, ceux d'un utilitaire méconnu, "ShutDown" qui vous permet d'éteindre, de redémarrer, de fermer la session en cours ou de stopper un redémarrage non désiré en cliquant l'un des quatre raccourcis suivants, qu'il est commode de placer sur le bureau :
 • shutdown -s -t 01 : Éteindre
 • shutdown -r -t 01 : Redémarrer
 • shutdown -l -t 01 : Fermer la session en cours
 • shutdown -a : Stopper un redémarrage non désiré.
Bien entendu, ces diverses instructions peuvent être tapées en ligne de commande avec «Menu Démarrer | Exécuter».

Ascenseurs trop encombrants
Voir Barres de défilement.

B
Barres de défilement trop encombrantes
Vous trouvez les barres de défilement de Windows trop larges ? Clic droit sur le bureau | Propriétés | Onglet Apparence | Clic sur la barre de défilement dans la fenêtre d'exemple de la boîte de dialogue : le champ "Taille" s'affiche (en nombre de pixels); diminuer ce nombre jusqu'à obtenir la largeur désirée. Validez par OK.
Dans cette même boîte de dialogue vous pouvez régler pratiquement tous les paramètres d'affichage, par exemple, diminuer l'épaisseur des barres de titre de 18 à 15 pixels (ce qui vous fera gagner - comme avec la manip sur les ascenseurs - un peu de surface d'affichage), ou encore modifier l'espacement des icônes, etc.

Barre de Lancement rapide (WinXP)
Contrairement aux versions précédentes, Windows XP n'affiche pas par défaut la barre d'outils "Lancement rapide" dans la barre des tâches. Pour l'activer, clic droit sur cette dernière | choix "Barre d'outils" | "Lancement rapide". C'est tout, il n'y a plus qu'à y faire glisser les raccourcis des programmes auxquels vous voulez avoir un accès instantané.

Barre des tâches verrouillée (WinXP)
Pour verrouiller la barre des tâches et empêcher un autre utilisateur de modifier sa position, lancez Regedit et allez à :
hkey_current_user\software\microsoft\windows\CurrentVersion\policies\explorer
Dans la fenêtre de droite, trouvez la valeur DWORD "LockTaskbar" (créez-la si elle n'existe pas), attribuez-lui la valeur "1" et validez (Pour la déverrouiller par la suite, il faudra lui redonner la valeur "0"). Redémarrez l'ordinateur.

BIOS : consulter les infos
Dans la base de registres sont conservées les dates et versions du BIOS et du BIOS vidéo. Pour les consulter, lancer Regedit et aller à :
hkey_local_machine\hardware\description\system
Et voir dans la fenêtre de droite les valeurs (en lecture seule, non modifiables) :
SystemBiosDate, SystemBiosVersion, VideoBiosDate, VideoBiosVersion.

Boîte-système : ajouter des programmes à la… (Win9x/2000)
Il est possible - sans avoir besoin de d'éditer la base de registre - d'ajouter des raccourcis vers des programmes dans la barre de lancement rapide. Pour ce faire, récupérer l'utilitaire Quiktray.exe sur le Cdrom de Win98 dans le dossier tools\reskit\desktop\. Au lancement, il se place dans la "boîte-système" (la petite fenêtre qui affiche l'horloge, à droite de la barre des tâches). Un clic gauche sur l'icône permet d'ajouter (ou de supprimer) des applications dans la boîte-système. Pour que cette fonction soit disponible à chaque démarrage de Windows, il convient de créer un raccourci vers Quiktray.exe dans le dossier de démarrage. N.B. Cet utilitaire fonctionne parfaitement avec Win2000, mais n'est pas fourni, il faut donc aller le chercher sur le Cdrom de Win98.

Bureau : afficher la version de Windows
Avec Win2k/XP, il est nécessaire d'intervenir dans le registre : lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\control panel\desktop
Dans la fenêtre de droite, trouver la valeur PaintDesktopVersion (de type Dword) et faire passer sa valeur de 0 à "1". Valider et redémarrer.
Si vous avez TweakUI, vous pouvez obtenir le même résultat dans l'onglet "Général" en cochant la case "Afficher la version de Windows sur le bureau". Le résultat ne sera visible qu'après un redémarrage.

Avec Win9x, il faut intervenir dans le fichier MsDos.sys en plaçant sous l'en-tête [Options] une ligne contenant "Winver=1". Cette manip. est expliquée en détail sur ce site à la rubrique «Amorçage | Win9x | Menu d'amorçage».

Bus PCI : Mieux le gérer
Contre toute logique, Windows utilise plusieurs méthodes pour gérer le bus PCI, il vaut mieux lui indiquer de n'en utiliser qu'une, la meilleure ! Ouvrir "Propriétés système" (voir "Raccourcis clavier") | onglet "Gestionnaire de périphériques", sous "Périphériques Système, double-clic sur "Bus PCI" | onglet "Steering IRQ"; décocher tout sauf "Utiliser le Steering IRQ" et "Obtenir la table IRQ en utilisant la table de spécification MS". Cette modification nécessite le redémarrage du système pour être validée.

C
Cdrom de Win98 : ne pas avoir à le rechercher à chaque Install d'un périphérique
Lorsque l'installation de windows est terminée, copier tout le répertoire Win98 du cdrom de Windows 98 dans un répertoire c :\windows\options\cabs. Lancer Regedit et aller dans :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\setup\
Dans la fenêtre de droite, trouver une chaîne nommée "SourcePath", lui donner la valeur :
"c:\windows\options\cabs\" en remplacement de l'ancien contenu ("X:\win98" ou "X:\win95") qui pointait vers le cdrom (X étant la letttre du cdrom). Dans la même fenêtre, trouver une chaîne nommée "OLSSrcpath" qui a la valeur "X:\win98\OLS" ou "X:\win95\OLS" et lui donner la nouvelle valeur :
"c :\windows\options\cabs\OLS".

Clavier Win2000/XP : activer Num Lock au démarrage
Avec Win2000, contrairement aux versions précédentes, le pavé numérique n'est pas activé au démarrage, ce qui irrite plus d'un utilisateur. Pour corriger ce défaut, lancer Regedit et aller dans :
hkey_current_user\Control Panel\Keyboard
Dans la fenêtre de droite, trouver une chaîne nommée "InitialKeyboardIndicators" et lui donner la valeur "2" au lieu de "0". Pour généraliser cette modification à tous les comptes qui seront créés ultérieurement, répéter la même opération au niveau de la clé :
hkey_users\.default\Control Panel\Keyboard
C'est tout, au prochain démarrage, le pavé numérique sera activé.

Clavier Win2000/XP : verrouillage majuscules
Avec Win2000, contrairement aux versions précédentes, pour déverrouiller le blocage en majuscules, il faut appuyer à nouveau sur la touche de blocage qui fonctionne en bascule (réglage par défaut). Pour revenir aux bonnes vieilles habitudes (de la machine à écrire pour les plus anciens, de Win3.x ou Win9x pour les autres), il suffit de lancer l'utilitaire "Options Régionales" du Panneau de configuration, onglet "Paramètres régionaux d'entrée", rubrique "Pour déverrouiller la touche Verr. Maj" et de cocher le bouton radio "Appuyez sur la touche Maj"; valider par OK.

Avec WinXP, la procédure est du même genre, mais un peu différente. Dans le panneau de configuration, lancer l'utilitaire "Options régionales" : clic "Options régionales et linguistiques" | onglet "Langues" | bouton "Détails" | bouton "Paramètres de touches..." | cocher "Appuyer sur la touche Maj" | valider par "OK".

Clavier : enregistrer la frappe ("key logging")
Il vous est sans doute arrivé de taper un document sans l'avoir préalablement sauvé et de perdre une ou plusieurs pages de travail à la suite d'un "plantage" intempestif. Un petit utilitaire génial et gratuit peut vous tirer d'affaire si semblable mésaventure se renouvelle, c'est "KeyLogger" téléchargeable sur :
www.kmint21.com/keylogger/.
Il intercepte et enregistre dans un fichier tout ce qui est tapé. Il travaille en arrière-plan et n'apparait qu'à la pression d'une combinaison de touches. Le fichier enregistré contient tout ce qui a été tapé (texte, codes de formatage, etc.) mais reste parfaitement lisible. Il peut aussi vous aider à récupérer des mots de passe oubliés ou des courriels perdus.

Clavier : trouver les codes des caractères spéciaux (Win9x/2000)
L'utilitaire "Table de caractères" peut vous renvoyer le code clavier de n'importe quel caractère et, en particulier, des caractères spéciaux. Pour y accéder, tapez "charmap" dans le menu Démarrer | Exécuter…. Sélectionnez le caractère qui vous intéresse et son code clavier s'affichera en bas à droit de la fenêtre : par exemple [Alt] + 0199 pour Ç. Pour copier ce caractère dans le logiciel sur lequel vous travaillez, cliquez le bouton Copier. Dans le logiciel en question, il vous suffit de le coller par [Ctrl][V]. Bien entendu, si vous utilisez souvent Charmap, vous avez intérêt à créer un raccourci facilement accessible (Il en existe bien un dans "Programmes | Accessoires | Outils Système", mais c'est un peu long à mémoriser…).

Clavier : un bip pour la touche Verrouillage Majuscules (Win9x/2000)
Si vous avez déjà bloqué cette touche par mégarde et tapé plusieurs lignes en majuscules avant de vous en apercevoir, il vous faut ouvrir le Panneau de contrôle | Options d'accessibilité et cocher "Utiliser les touches bascules". Chaque fois que la touche CapsLock sera activée, vous entendrez un bip d'alerte.

Clavier : Son des touches bascules trop faible (Win98)
Sur certains ordinateurs, les sons des touches bascules peuvent être émis trop faiblement pour être entendus. L'installation de fixspkr.inf, à récupérer dans le répertoire \tools\mtsutil\fixspkr\ du Cdrom de Win98, devrait résoudre ce problème (win98 seulement). Pour activer la notification par haut-parleur lors de l'utilisation des touches bascules, sélectionner fixspkr.inf, clic droit | choix "Installer". Redémarrez l'ordinateur.

N.B. : une fois fixspkr.inf installé, le fichier fixspkr.exe est exécuté à partir de la clé RunServices du registre à chaque amorçage de l'ordinateur : ce processus ouvre une fenêtre MsDos, émet un signal sonore, puis referme la fenêtre (le tout ne dure qu'une fraction de seconde).

Clavier : pavé numérique avec une virgule (Win95/98se/98me)
Les utilisateurs amenés à saisir fréquemment des nombres réels, par exemple des valeurs monétaires avec des centimes, n'apprécient pas que le pavé numérique leur donne un point décimal (à l'anglaise) et non une virgule (à la française). Cet inconvénient peut être contourné de la manière suivante :

  1. Aller dans le répertoire c:\windows\system et trouver le fichier Keyboard.drv (le pilote du clavier sous windows). Faire d'abord une copie de ce fichier et la mettre hors du répertoire system (par exemple à la racine du disque c:\); faire ensuite par prudence une copie de sauvegarde qui peut rester dans le dossier system.
  2. Ouvrir la copie du fichier qui se trouve dans c:\ avec un éditeur hexadécimal et se rendre aux adresses hexa 21db et 2307 (Win95) ou 21db et 2309 (Win98se) ou 261b et 2769 (Win98me): à chacune de ces adresses, remplacer la valeur 2e (valeur hexa du point) par la valeur 2c (valeur hexa de la virgule). Enregistrer.
  3. Avant de passer à l'étape suivante, faites une copie du fichier keyboard.drv original vers le répertoire dédié à la sauvegarde des fichiers systèmes, c:\windows\sysbckup (pour le cas où la manip ci-dessus aurait été mal faite, ou si plus tard vous vouliez revenir à la configuration d'origine du pavé numérique).
  4. Arrêter la machine, puis la redémarrer sous Dos; copier ou déplacer le nouveau keyboard.sys vers le répertoire c:\windows\system. Pour cela, taper (sans les guillemets) au prompt :
    c:\>copy keyboard.drv windows\system
    et valider. Redémarrer sous Windows. C'est tout. À noter qu'avec Win98me qui ne possède pas de fonctionnement Dos en mode réel, il faut démarrer la machine avec une disquette DOS pour pouvoir substituer le pilote modifié au pilote natif.

Clavier : pilote enrichi pour win9x/2k/XP
Dans le clavier français, les caractères enrichis ne peuvent être obtenus qu'en tapant leur code ASCII étendu ou avec l'utilitaire Table de Charactères (cf. cette rubrique), ce qui n'est pas l'idéal. Mais un nouveau pilote freeware "Kbdfrac1" dû à Frédérique Bouras et téléchargeable en cliquant ICI permet d'obtenir très facilement certains de ces caractères parmi les plus courants avec [Alt Gr] + une touche.

Composants optionnels (Win2000)
Les composants optionnels de Win2000 sont choisis au moment de l'installation, tout au moins si on a opté pour une install personnalisée. Malheureusement, l'utilitaire "Ajout-Suppression de programmes" du Panneau de configuration ne permet pas - normalement - de modifier ce choix par la suite pour les composants appartenant à la catégorie "Accessoires et Utilitaires". Cependant, il est possible de les faire apparaître en éditant dans Notepad le fichier sysoc.inf que l'on trouvera dans le répertoire %windir%\inf : aller à la section ";Old base components" et enlever le paramètre "HIDE" de chacune des lignes où il figure (attention à ne faire sauter aucune virgule). Dès lors, à la section "Ajouter/Supprimer des composants Windows" de l'utilitaire Ajout-Suppression de programmes, vous verrez une nouvelle rubrique "Accessoires et Utilitaires" contenant plusieurs sous-rubriques dans lesquelles vous pourrez choisir ce que vous gardez ou non.

Cookies : les interdire ou les autoriser
Les cookies peuvent être, comme la langue d'Ésope, la pire ou la meilleure des choses. Ils peuvent aider des sites amis à vous reconnaître, mais ils peuvent aussi être de véritables espions qui transmettent vos habitudes de navigation, voire votre identité elle-même, à des sites commerciaux non sollicités, ou même malveillants. On peut donc vouloir les interdire ou, au contraire, les autoriser; c'est votre choix personnel.

Dans MsIE, choisir le menu «Outils|Options Internet…|onglet Sécurité|bouton Personnaliser le niveau…|rubrique Cookies». Pour chacune des deux sous-rubriques "Autoriser les cookies par session" et "Autoriser les cookies stockés sur votre ordinateur", opter pour l'un des trois choix "Activer", "Demander", "Désactiver".

Avec Firefox, Menu «Outils|Option…|Vie privée|Cookies». Cocher -- ou décocher, au choix -- la case "Autoriser les sites à créer des cookies". Puis si vous les avez autorisés, faire un choix dans la liste déroulante "Conserver les cookies".

Corbeille : ajouter des commandes au menu contextuel
Pour ajouter des commandes au menu de la corbeille (clic droit) lancer Regedit et aller à :
hkey_classes_root\clsid\{645ff040-5081-101b-9f08-00aa002f954e}\shell
Créer une nouvelle clé avec le nom voulu et dans celle-ci une sous-clé appelée "command". Dans le panneau droit, double-cliquer sur "(Défaut)" et mettre le chemin de la commande. Taper OK et tester.
N.B. Toujours sauvegarder le registre avant de le modifier.

Corbeille : changer les icônes (Win9x/2000)
Lancer Regedit et aller à :
hkey_classes_root\clsid\{645ff040-5081-101b-9f08-00aa002f954e}\DefaultIcon
dans la fenêtre de droite, trois valeurs chaînes ("(Défaut)", "Empty" et "Full") qui contiennent les chemins des icônes (shell32.dll,31 pour la corbeille vide et shell32.dll,32 pour la corbeille pleine). Lorsqu'on vide la corbeille, l'image stockée dans la valeur "Empty" est copiée dans la valeur (Défaut). Lorsqu'on dépose un fichier dans la corbeille, l'image stockée dans la valeur "Full" est copiée dans "(Défaut)". Il suffit donc de remplacer les valeurs données à "Full" et "Empty" pour changer les icônes de la corbeille vide et de la corbeille pleine. Par exemple, si on donne à "Full" la valeur "shell32.dll,58", on obtiendra une icône de corbeille pleine débordant visiblement de dossiers et de fichiers. Cette méthode s'applique à toutes les versions de Windows.

Une autre méthode, plus simple, est disponible à partir de Win98. Clic droit sur le bureau, choix "Propriétés" | Onglet "Effets" et là une boîte de dialogue affiche dans une fenêtre les icônes systèmes du bureau, dont celles de la corbeille, et donne la possibilité de les changer très facilement. Dans la même boîte de dialogue, divers effets visuels peuvent être paramétrés.

Corbeille : ne plus confirmer la suppression de fichiers (Win9x/2000)
Le message demandant de confirmer la suppression d'un fichier peut être supprimé : Clic droit sur la corbeille | Propriétés, décochez la case "Afficher la demande de confirmation de suppression" et validez.

Corbeille : la renommer (Win9x/2000)
Pour changer le nom de la corbeille, lancer Regedit et aller à :
hkey_classes_root\clsid\{645ff040-5081-101b-9f08-00aa002f954e}

  • Sous Win9x, dans la fenêtre de droite, changer la valeur de la chaîne "(Défaut)" de "Corbeille" à "Poubelle" ou tout autre nom à votre choix. Bien entendu, en vidant la chaîne "(Défaut)" on fait purement et simplement disparaître le nom de la corbeille, dont l'icône se passe aisément d'une légende...
  • Sous Win2000, dans la fenêtre de droite, il faut d'une part, comme ci-dessus, changer le nom de la valeur chaîne "(par défaut)" et, d'autre part, modifier la valeur chaîne "LocalizedString" dont la valeur normale est "@C:\winnt\system32\shell32.dll,-8964@1036,Corbeille" en y remplaçant le mot "Corbeille" par "Poubelle" ou tout autre nom de votre choix. Bien entendu, pour faire disparaître le nom de la corbeille, il faudra le supprimer dans ces deux valeurs chaînes.
N.B. La suppression du nom de la corbeille présente néanmoins l'inconvénient qu'il devient impossible d'accéder à ses propriétés par un clic droit sur son icône (cf. ci-dessous).

Corbeille : la supprimer
Supprimer la corbeille n'est pas vraiment une manip. à conseiller, mais si vous voulez absolument le faire, voici la marche à suivre : lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\
explorer\desktop\NameSpace\

Là, rechercher la sous-clé {645ff040-5081-101b-9f08-00aa002f954e} et faites précéder la séquence de chiffres, donc juste après l'accolade, d'un "_". (De cette façon, si un jour vous voulez la faire réapparaître, il faudra retourner dans le registre et restaurer la sous-clé dans son état initial, donc enlever le "_"). Fermer Regedit, redémarrer, la corbeille aura alors disparu du bureau, mais sera remplacée par une icône de dossier que vous pourrez supprimer. Sans corbeille, comment faire pour supprimer un fichier ? Il faudra utiliser la touche [Supp] du clavier ou l'option "Supprimer" du menu contextuel de la souris (bouton droit).

Corbeille : réduire sa capacité
La corbeille utilise normalement 10% de l'espace de chaque partition pour le stockage des fichiers supprimés. Pour un disque dur de 40 Go, la corbeille réserve donc 4 Go, ce qui est exhorbitant et largement inutile. Pour réduire sa capacité à une valeur raisonnable, clic droit | Propriétés : un curseur graphique permet un réglage facile.

Corbeille perdue
S'il vous arrive de perdre la corbeille, lancer Regedit et aller dans :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\
explorer\desktop\NameSpace\

Clic droit sur "NameSpace | Nouveau | Clé", tapez {645ff040-5081-101b-9f08-00aa002f954e}, valider; dans la fenêtre de droite, donner à la chaîne "(Défaut)" la valeur "Corbeille" et OK. Fermer Regedit, revenir sur le bureau, Touche [F5] pour le mettre à jour : la corbeille est revenue…

Corbeille : supprimer un fichier sans passer par la…
Sélectionner le (ou les) fichiers(s) à supprimer, clic droit, touche [Shift] pressée, choisir "supprimer".

Coupure de l'alimentation défaillante à l'arrêt (Win2000/XP)
Sur certains ordinateurs, l'alimentation électrique n'est pas coupée automatiquement à la fermeture de Windows, même avec un Bios correctement paramétré. Il convient alors de modifier trois valeurs chaînes de la base de registres; lancez Regedit et allez à :

  1. hkey_current_user\Control Panel\desktop
    Dans la fenêtre de droite, rechercher la valeur chaîne PowerOffActive et attribuez-lui la valeur "1" (à la place de "0");
  2. hkey_users\.default\Control Panel\desktop
    Faites la même chose que ci-dessus;
  3. hkey_local_machine\software\microsoft\Windows NT\CurrentVersion\winlogon
    Dans la fenêtre de droite, rechercher la valeur chaîne "PowerdownAfterShutdown" et attribuez-lui la valeur "1" (à la place de "0"). Relancez votre PC; c'est tout.

D
Défragmentation des fichiers de démarrage (WinXP)
Il est possible de regrouper sur le disque dur tous les fichiers impliqués dans le démarrage de WinXP, de façon à permettre un accès - et donc un démarrage - plus rapide. Lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine\software\microsoft\dfrg\BootOptimizeFunction
Dans la fenêtre de droite, mettre la valeur chaîne "enable" à "yes". Valider. Après redémarrage, ne pas oublier d'effectuer une défragmentation du disque système.

Cependant, tous les spécialistes ne sont pas d'accord sur ce truc, car si l'on a recours à une défragmentation régulière des disques, on observe que la défragmentation au démarrage prend quelques secondes. Il serait donc mieux de ne pas activer la défrag. au démarrage et, par contre, de faire de fréquentes défragmentations de la totalité du disque dur.

Défragmentation des fichiers du Disque dur (Win2000)
Avec Win2000, l'utilitaire de défragmentation a fait d'énormes progrès, tant en commodité d'utilisation qu'en fiabilité et en performances. Il peut être lancé de deux façons :

  1. De manière classique (menu Démarrer | Programmes | Outils d'administration | Gestion de l'ordinateur | onglet Arbre | stockage | Défragmenteur de disque ): chaque partition et/ou disque dur peut être analysé et défragmenté séparément.
  2. La méthode précédente étant quelque peu laborieuse, il est bien plus rapide de créer un raccourci sur le chemin "%windir%\system32\dfrg.msc". Ce raccourci utilise automatiquement l'icône prédéfinie pour cette fonction.

Défragmentation des fichiers du Disque dur en panne (Win98)
Si le défragmenteur de disque de Windows 98 (Defrag.exe) n'arrive pas à terminer sa tâche, cela peut être dû à un programme qui écrit sur le disque, car le défragmenteur de disque ne peut pas partager l'accès à un lecteur avec d'autres tâches. Une application chargée automatiquement au démarrage peut interférer avec Defrag. Comment y remédier ?

  • La solution est d'exécuter Defrag avant le chargement de tout programme au démarrage. Pour cela, ouvrir Regedit et aller dans :
    hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\RunServicesOnce
    Dans la fenêtre de droite, créer une nouvelle chaîne appelée "Defrag" et lui donner la valeur "defrag.exe /all". C'est tout. Tous les lecteurs seront défragmentés au démarrage suivant. Cette instruction ne sera exécutée qu'une fois et ensuite effacée : c'est la particularité de "RunServicesOnce", comme son nom l'indique.
  • Autre méthode, plus facile: récupérez sur le cdrom de Win98se (répertoire \tools\mtsutil) le fichier "defrag.inf" et mettez-le dans le répertoire de votre choix sur votre disque dur. Il suffit ensuite de le sélectionner | clic gauche | choix "Installer". C'est tout: cette manip facile réalise en fait automatiquement le travail décrit ci-dessus.
Défragmentation des fichiers du Disque dur : la personnaliser (Win98)
Par défaut, Windows ne défragmente que les 50 programmes le plus souvent utilisés dans la période des 90 derniers jours et dont la taille du "log" dépasse 1 000 octets. Ces valeurs peuvent être modifiées pour défragmenter (par exemple) un plus grand nombre de programmes utilisés sur une période plus courte et dont la taille du log est plus petite. Pour cela, lancer Regedit et aller à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\
applets\defrag\AppStartParams

Dans la fenêtre de droite, créer les trois valeurs DWORD suivantes : "MaxApps" de valeur hexa 64 (les 100 programmes les plus utilisés), "MaxNoUseDays" de valeur hexa 32 (dans les 50 derniers jours) et "MinLogSize" de valeur hexa 1f4 (d'une taille de log abaissée à 500 octets).

Défragmentation simultanée des Disques Durs (Win98)
Pour défragmenter simultanément deux disques durs C: et D: (ou un seul partitionné en deux lecteurs logiques C: et D:), ce qui est normalement impossible, ouvrir le répertoire c:\windows, trouver l'utilitaire de défragmentation "defrag.exe" et en faire une copie (dans le même répertoire) nommée "defrag2.exe". Ensuite, il faudra mettre en pratique l'astuce Lancer plusieurs tâches d'un seul clic en créant avec Notepad un fichier .BAT ayant le contenu suivant :

start /r defrag c:
start /r defrag2 d:

Nommer ce fichier "Defrag_c_d.bat" (par exemple) et l'enregistrer dans le répertoire c:\windows. Sélectionner ce fichier une fois enregistré, clic droit | Propriétés | Onglet Programme, choisir "Exécution réduite", cocher "Fermer en quittant" et OK. Cette opération crée un fichier .PIF avec le même nom que le fichier .BAT et une icône MsDos; on aura avantage à remplacer cette icône passe-partout par l'icône spécifique de defrag.exe. Ce fichier .PIF peut être placé n'importe où (sur le bureau ou dans un des sous-menus du menu "Démarrer"). C'est lui que l'on double-cliquera pour lancer la défragmentation simultanée des deux lecteurs (réels ou logiques) C: et D:. La défragmentation étant une opération plutôt longue, le temps gagné est considérable. On peut bien entendu adapter cette astuce à plus de deux lecteurs.

DLL : les décharger de la mémoire (Win9x/2000)
Le plus souvent, Windows ne décharge pas de la mémoire les DLL utilisées par une application après la fermeture de celle-ci (sous le fallacieux prétexte que l'application sera rechargée plus vite si on la relance au cours de la même session). En réalité, il vaut beaucoup mieux décharger ces scories qui polluent inutilement la mémoire de la machine. Pour ce faire, lancer Regedit et aller à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\explorer
Dans la fenêtre de droite, créer une valeur DWORD nommée "AlwaysUnloadDll" et lui donner la valeur "1".

Pour Win2000, c'est une sous-clé de explorer (même chemin que ci-dessus) qui s'appelle "AlwaysUnloadDll" et qui, dans la fenêtre de droite, a sa valeur (par défaut) fixée à 1. Il n'y donc aucun changement à faire, puisque le bon choix a été pris dès le départ.

Démarrer : accélérer le menu…
Le délai par défaut est de 400 millisecondes pour afficher les sous-menus dans le menu de démarrage. Pour accélérer ce délai, ouvrir Regedit et aller dans :
hkey_current_user\control panel\desktop\
Ajouter une valeur chaîne nommée "MenuShowDelay" et donner lui une valeur faible; plus elle sera basse (par ex. "0"), plus vite s'afficheront les items du menu de démarrage.

Démarrer : ajouter des raccourcis dans le menu… (Win9x/2000)
La recherche du programme que vous lancez n'est pas toujours facile, que ce soit parmi les trop nombreuses icônes du bureau (si vous ne faites pas le ménage régulièrement) ou dans le dossier "Programmes" (qui s'enfle rapidement d'innombrables sous-dossiers) du Menu Démarrer. Deux solutions à cette difficulté, que nous traiterons successivement : l'une (1) est de créer dans le Menu Démarrer un sous dossier "Prog. fréquents" où vous ne placerez que les quelques raccourcis vers les programmes que vous utilisez le plus souvent; l'autre (2) est de placer ces quelques raccourcis dans le menu contextuel (accessible par un clic droit) du bouton Démarrer :

  1. Création d'un sous-dossier "Prog. fréquents" dans le Menu Démarrer : Clic droit sur le bouton "Démarrer" | choix Ouvrir | clic droit | choix Nouveau | choix Dossier; renommer à votre choix le nouveau dossier (par ex. "Prog. fréquents"). Ouvrir ce dossier et faites-y glisser par copie ou déplacement (choisir l'un ou l'autre avec le bouton droit) les raccourcis de votre choix, en allant les chercher sur le bureau ou dans la hiérarchie des sous-dossiers de "Programmes". Refermer les différentes fenêtres, c'est tout. D'un clic gauche sur le bouton "Démarrer", puis sur le dossier "Prog. fréquents", vous aurez un accès beaucoup plus direct à vos programmes préférés.
  2. Raccourcis dans le menu contextuel du Menu Démarrer : Pour ce faire, ouvrir Regedit et aller dans :
    hkey_classes_root\directory\shell
    Créer une sous-clé avec le nom voulu (par ex. "Word") et dans celle-ci une sous-clé appelée "command". Dans le panneau droit, double-cliquer sur "(Défaut)" (Win95/98/Me) ou "(par défaut)" (Win2000) et mettre le chemin complet de la commande (par ex. "c:\ms_office\office\winword.exe"). Répéter la même opération pour les autres programmes. Taper OK et fermer Regedit, c'est tout. D'un clic droit sur le bouton "Démarrer", vous pourrez ainsi choisir votre programme préféré.

Démarrer : ajouter le "Poste de travail" au menu…
Lors d'un travail en plein écran, le Poste de travail n'est pas visible : pour accéder rapidement à son contenu (disques durs, lecteurs CD ou amovibles, connexion réseau), vous pouvez le rajouter dans le menu Démarrer. Clic droit sur l'icône du Poste de travail du bureau et faire un "glisser-copier" vers le bouton Démarrer. C'est tout, le Poste de travail est maintenant accessible dans le menu Démarrer.

Démarrer : enlever le dossier "Favoris" du menu…
Si vous n'utilisez jamais le dossier "Favoris" du menu Démarrer (dossier qui contient les raccourcis d'Internet Explorer), vous pouvez le supprimer, ce qui allégera votre menu "Démarrer". Pour cela, lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\software\microsoft\windows\CurrentVersion\policies\explorer
Dans la fenêtre de droite, créer une nouvelle valeur DWORD, l'appeler "NoFavoritesMenu" et lui donner la valeur "1". Au prochain démarrage, votre menu Démarrer sera débarrassé du dossier "Favoris", mais celui-ci sera bien entendu toujours disponible dans Internet Explorer.

Démarrer : enlever l'option "Déconnexion" du menu…
Cette option n'a d'intérêt que si le PC est en réseau ou configuré avec plusieurs comptes d'utilisateurs, mais elle est totalement inutile sur une machine personnelle avec un seul compte. Pour l'éliminer, lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\software\microsoft\windows\CurrentVersion\policies\Explorer
Dans la fenêtre de droite, créer une nouvelle valeur binaire, l'appeler "NoLogOff" et lui donner la valeur "01 00 00 00". C'est tout.

Démarrer : sous WinXP, ajouter «Exécuter»…
La possibilité de lancer des programmes directement en ligne de commande (Menu démarrer | Exécuter), si pratique dans Win9x, est désinstallée par défaut dans WinXP. Pour la rétablir, Menu Démarrer | Clic droit dans un espace vide | Propriétés | bouton "Personnaliser" | onglet "Avancées" | cocher "Commande Exécuter" et valider.

Démarrer : sous WinXP, revenir au menu classique…
Vous êtes maintenant sous XP, mais vous regrettez le bon vieux menu Démarrer de win9x/2000 ? Pour le retrouver, clic droit sur la barre des tâches | choix "Propriétés" | onglet "Menu Démarrer" | choix "Menu Démarrer classique".

Démarrer : trier les items du menu…
Win95 les classait automatiquement en ordre alphabétique. Depuis Win98 avec IE 4 puis IE 5, ce classement automatique n'est plus fait. Il peut être obtenu soit au coup par coup (1), soit de manière définitive (2) :

  1. Au coup par coup : Dans la liste du menu Démarrer (ou de l'un de ses sous-menus) que l'on souhaite trier, se placer au niveau d'un item qui ne soit pas un dossier, mais un raccourci; clic droit | Trier par nom. C'est tout.
  2. De manière définitive : Lancer Regedit et aller à :
    hkey_current_user\software\microsoft\windows\CurrentVersion\
    explorer\MenuOrder\Start Menu\

    Dans la fenêtre de droite, supprimer la valeur de type DWORD nommée "Order". Préalablement à cette manipulation, ne pas oublier de sauvegarder le registre.
N.B. Si vous souhaitez un ordre autre qu'alphabétique, les raccourcis du menu démarrer peuvent être réarrangés par simple "glisser-déplacer"; enfin, le menu contextuel du bouton droit de la souris permet de couper, copier, supprimer ou changer les propriétés de tous les raccourcis. On peut aussi, en maintenant la touche [Ctrl] enfoncée, déplacer un raccourci du dossier Programmes vers le bouton Démarrer, pour le faire figurer en haut du menu Démarrer.

Démarrer : vider le dossier Documents du menu…
Ce dossier contient les raccourcis des 15 derniers documents ouverts, mais ils sont conservés même après un redémarrage, ce qui peut être gênant sur une machine utilisée par plusieurs personnes. Pour que cet historique soit vidé à chaque redémarrage, lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\software\microsoft\windows\CurrentVersion\policies\explorer
Dans la fenêtre de droite, créer une nouvelle valeur binaire nommée "ClearRecentDocsOnExit" et lui affecter la valeur "01 00 00 00". C'est tout, le problème est réglé.

Démarrage :modifier l'écran de…
voir "Écrans de démarrage et d'arrêt (Modifier ou changer)".

Démarrage : MsConfig : gérer les résidents de… (Win9x)
Pour supprimer le démarrage automatique de certains programmes ou voir exactement quels programmes sont lancés à chaque démarrage de votre PC, utiliser MsConfig, l'utilitaire de Windows conçu à cet effet : Cliquer Démarrer, exécuter et taper "msconfig" | onglet Démarrage, puis décochez les programmes dont vous ne souhaitez plus qu'ils démarrent automatiquement. Cet utilitaire donne accès à tous les fichiers chargés au démarrage (soit par le menu Démarrage, soit par Win.ini, soit par la base de registres).

Démarrage : MsConfig : gérer les résidents de… (WinXP)
L'utilitaire de configuration système "MsConfig" réapparait heureusement avec WinXP. Pour le lancer, cliquer Démarrer, exécuter et taper "msconfig" | onglet Démarrage, puis décochez les programmes dont vous ne souhaitez plus qu'ils démarrent automatiquement.

Démarrage : RegCleaner : gérer les résidents de… (Win2000)
Pour Win2000, à défaut de MsConfig, il faut intervenir dans le menu Démarrage ou, selon le cas, dans les clés "Run" de la base de registre; mais le mieux est encore d'utiliser un utilitaire freeware, "RegCleaner", dû à Jouni Vuorio, téléchargeable ICI, qui remplit parfaitement cette tâche, ainsi que bien d'autres que vous pourrez découvrir.

Désinstallation (supprimer la trace d’une…)
Il arrive que la désinstallation d'un programme oublie de supprimer le nom du programme de la liste du menu «Ajout/Suppression de programmes». Pour y remédier, lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\currentversion\uninstall
Là, vous trouverez toutes les sous-clés des programmes installés : supprimez celle du programme récalcitrant (et celle-là seulement !).

Disques durs/lecteurs logiques : compteurs de performances (Win2000)
L'utilitaire DiskPerf - à lancer dans "Démarrer | Exécuter" ou en ligne de commande dans une console Dos - contrôle les types de compteurs qui peuvent être affichés à l'aide du Moniteur système. À noter qu'un changement de paramètre n'est pris en compte qu'après redémarrage de l'ordinateur.

Syntaxe de la commande :
diskperf [-y[d|v]|-n[d|v] [\\nom_ordinateur]

Paramètres :

  • Aucun : Indique si les compteurs de performance de disques sont activés sur l'ordinateur local ou sur l'ordinateur spécifié et identifie les compteurs activés pour les lecteurs physiques, les lecteurs logiques ou les deux. Pour avoir le temps de lire le résultat, il faut lancer la commande dans une console Dos.
  • -y : Définit le système de manière à ce que les compteurs de performance de disques physiques et logiques soient activés lors du redémarrage du système.
  • -yd : Active les compteurs de performance du disque utilisés pour mesurer les performances des lecteurs physiques au redémarrage du système. Il s'agit du paramètre par défaut.
  • -yv : Active les compteurs de performance du disque utilisés pour mesurer les performances des lecteurs logiques au redémarrage du système.
  • -n : Définit le système de manière à ce que les compteurs de performance ne soient pas activés lors du redémarrage du système. C'est le bon choix sur une machine Win2000 utilisée à titre personnel.
  • -nd : Désactive les compteurs de performance du disque pour les lecteurs physiques au redémarrage du système.
  • -nv : Désactive les compteurs de performance du disque pour les lecteurs logiques au redémarrage du système.
  • nom_ordinateur : Spécifie le nom de l'ordinateur sur lequel vous voulez afficher ou définir le compteur de performance du disque. Si un nom d'ordinateur n'est pas spécifié, l'ordinateur local est utilisé.

Disque dur NTFS : compresser les dossiers/fichiers (Win2000/XP)
Avec les deux dernières versions de son OS, Microsoft inaugure une fonction de compression très pratique des dossiers et des fichiers (utilisable sur les seules partitions NTFS). Sélectionner le répertoire à compresser | clic droit | Propriétés | onglet Général | bouton Avancés… | rubrique "Attributs de compression ou de cryptage" | clic sur "Compresser le contenu pour minimiser l'espace disque nécessaire" | bouton OK | bouton Appliquer | choix "Appliquer les modifications à ce dossier et à tous les sous-dossiers et fichiers" | bouton OK. On peut aussi appliquer le même traitement à un fichier particulier. Les dossiers et fichiers ainsi compressés s'utilisent de la même manière que les autres; ils sont reconnaissables par l'affichage de leur nom en bleu et non en noir.

Disque dur NTFS : optimiser les performances (Win2000/XP)
Lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine\system\currentcontrolset\control\filesystem
Dans la fenêtre de droite, créez une valeur DWORD appelée "NtfsDisableLastAccessUpdate" et donnez-lui la valeur "1" (la valeur "0" autorise l'enregistrement de la date de chaque accès, ce qui prend du temps.

Disque dur/partition NTFS : accès sous Dos (Win2000/XP)
Les partitions NTFS qui sont le meilleur choix sous W2000/NT/XP ne sont reconnues ni par Win98, ni par Ms-Dos. On ne peut donc les lire en démarrant l'ordinateur sur une disquette Dos normale. La meilleure solution est de récupérer sur le web le logiciel freeware "NtfsDosPro" téléchargeable sur :
www.sysinternals.com/ntw2k/freeware/ntfsdospro.shtml
qui, après installation sur le disque dur, vous permettra de créer une disquette de démarrage spéciale ayant accès aux partitions NTFS.

Disque dur : disque dynamique… (WinXP)
L'accès à vos disques durs peut être accéléré à condition que vous n'utilisiez qu'un seul OS sur votre machine. Pour cela, menu Démarrer | Programmes | Outils d'administration | Gestion de l'ordinateur, ouvrir Stockage | Gestion des disques et clic droit sur l'icône représentant le disque : choisir dans le menu contextuel "Mettre à niveau en tant que disque dynamique…". Une façon beaucoup plus rapide d'accéder à ce réglage est de taper "diskmgmt.msc" dans menu Démarrer | "Exécuter…". Ou si l'on préfère ne pas mémoriser ce nom un peu barbare, on peut garder cet outil sous la main en créant un raccourci pour diskmgmt.msc dans "Démarrer | Programmes | Outils d'administration", puisqu'en toute logique il appartient à cette dernière catégorie.

Attention : cette manip. comporte des risques, d'ailleurs plusieurs messages de mise en garde s'affichent pour vous avertir que le passage en mode dynamique est irréversible et que l'ensemble de vos données doit être sauvegardé au préalable.

Disque dur : gagner 150 Mo avec WinMe
Pour gagner environ 150 Mo sur le disque dur, il suffit de supprimer les fichiers du dossier Windows\Options\Install. Ces fichiers ont été recopiés depuis le Cdrom de WinMe lors de l'installation. Si vous possédez ce Cdrom, ces fichiers sont inutiles sur votre disque dur.

Disque dur IDE : plus rapide avec un pilote BusMaster
Pour vérifier que le disque utilise le meilleur pilote et non celui installé par défaut, ouvrir "Propriétés système" (voir "Raccourcis clavier") | onglet "Gestionnaire de périphériques"; si vous lisez "Standard-Dual PCI IDE (ou IDE/ESDI) Controller" sous l'entrée "Contrôleur de disque durs", vous devrez installer le pilote BusMaster que vous trouverez sur la disquette ou le cd-rom fourni avec la carte-mère (ou sur Internet).

Disque dur IDE : BusMaster, activer les canaux IDE I et II
Win98 n'utilise pas par défaut la capacité du contrôleur 82371AB/EB Pci BusMaster à optimiser les transferts du canal double IDE. Pour optimiser ces transferts, ouvrir "Propriétés système" (voir "Raccourcis clavier") | onglet "Gestionnaire de périphériques" | Contrôleurs de disque dur | double-clic sur "contrôleur 82371AB/EB Pci BusMaster IDE" | Onglet Paramètres; dérouler "Paramètres du canal double IDE et sélectionner "Canaux IDE primaire et secondaire activés".

Disque dur : copie intégrale d'un disque dur sur un autre (Win9x)
Si vous souhaitez transférer toutes les données de votre ancien disque dur vers un nouveau de plus grande capacité, connectez ce dernier comme "esclave" sur le contrôleur IDE primaire. Après avoir créé une partition avec FDISK et formaté ce nouveau disque, redémarrez votre ordinateur pour revenir sous Windows. Ouvrez une fenêtre Dos, tapez au prompt :
xcopy32 c:\ d:\ /s /e /h /c /k /r
et validez (d: est la lettre du nouveau disque). La copie étant parfaite, tous les fichiers, systèmes et autres, seront copiés. Si l'opération s'est parfaitement effectuée, lorsque le nouveau disque aura été connecté comme "maître" sur l'IDE primaire, vous pourrez redémarrer sur ce nouveau disque et retrouver tous vos fichiers et votre environnement.

Disque dur IDE : mode DMA pour les disques récents
Le mode DMA assure pour les disques durs récents un transfert de données plus rapide avec une faible sollicitation du CPU. Cette option est désactivée par défaut. Si votre disque est récent, vous améliorerez ses performances en activant le DMA. Ouvrir "Propriétés système" (voir "Raccourcis clavier") | onglet "Gestionnaire de périphériques"; Sous l'entrée "Lecteurs de disque", sélectionner le disque dur, bouton "Propriétés" | onglet "Paramètres", cocher la case "DMA". Si votre disque est trop ancien pour supporter le mode DMA, cette boîte à cocher sera grisée et inaccessible.

Disques durs très récents : nouveau Mode Ultra DMA 66 (Win2000)
Pour activer ce mode plus performant de gestion des disques durs récents, lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine\system\currentcontrolset\control\class\{4d36e96a-e325-11cebfc1-08002be10318}\0000\
Dans la fenêtre de droite, créez une valeur DWORD nommée "EnableUDMA66" et attribuez-lui la valeur "1".

Disquette de démarrage WinXP
Pour les ordis dont le Bios ne permet pas de «booter» sur Cdrom, il est nécessaire, pour installer WinXP, de disposer de disquettes de démarrage. Celles-ci peuvent être créées à partir de deux utilitaires de Microsoft, disponibles en téléchargement gratuit, l'un pour XP Édition familiale, l'autre pour XP Édition Pro. Il suffit de lancer l'un ou l'autre des exécutables ainsi téléchargés et toutes les instructions vous seront données pour créer les disquettes. Sachez qu'il vous en faudra six; ces disquettes contiendront les fichiers et les pilotes qui seront nécessaires pour accéder au lecteur Cd et lancer le processus d'installation.

Disquette de secours Fat32 (Win98)
La disquette d'amorçage d'urgence FAT32 (EBD, Emergency Boot Disk) offre un moyen exempt de virus pour démarrer et dépanner un ordinateur et permet de partitionner des lecteurs de taille importante avec le système de fichiers FAT32. L'utilitaire Fat32ebd.exe écrit sur une disquette l'image d'un secteur d'amorçage réputé bon, dans lequel une recherche de virus a été effectuée. La disquette d'amorçage sans virus ainsi obtenue peut être utilisée pour dépanner des systèmes dont vous supposez qu'ils sont infectés par un virus ou pour créer une partition de taille importante pour Windows 98 avec l'utilitaire FDisk.exe qu'elle contient.

Fat32ebd.exe se trouve dans le dossier Tools\Mtsutil\Fat32Ebd du Cdrom de Win98 (ce dernier doit obligatoirement être présent dans le lecteur Cd pendant toute la durée de fabrication de la disquette). Pour créer la disquette de boot, insérer une disquette (si elle n'est pas vierge, tout son contenu sera effacé), double-cliquer sur Fat32ebd.exe, suivre les instructions. Ne pas oublier de verrouiller la disquette en fin d'opération. En cas de difficultés, se reporter à la doc "Fat32ebd.txt" qui se trouve dans le même dossier.

Disquette de réparation d'urgence (Win2000)
L'utilitaire de sauvegarde Win2000 "ntbackup.exe" permet de créer une disquette de réparation d'urgence utilisable pour réparer redémarrer Windows s'il est endommagé. Cette option n'effectue aucune sauvegarde des fichiers et programmes et ne remplace pas la sauvegarde régulière du système. Préparer d'abord une disquette formatée vierge, puis lancer l'utilitaire : menu Démarrer | Programmes | Accessoires | Outils système | Gestion des sauvegardes, cliquer le bouton "Disquette de réparation d'urgence" et suivre les instructions.

Disquette : copie rapide (win9x/2000/XP)
Pour copier facilement vos disquettes, créez un raccourci sur le bureau : clic droit | Nouveau | Raccourci, et tapez :
"c:\windows\rundll32.exe diskcopy.dll,DiskCopyRunDll" pour win9x
ou
"%windir%\system32\rundll32.exe diskcopy.dll,DiskCopyRunDll" pour win2000
Nommez ce raccourci "Copie de disquette" ou "DiskCopy" (ce qui est plus court) et affectez-lui l'icône adéquate qui se trouve précisément dans le fichier DiskCopy.dll.

Disquette : formatage rapide (win9x/2000/XP)
Pour formater facilement une disquette, créez un raccourci sur le bureau : clic droit | Nouveau | Raccourci, et tapez :
"c:\windows\Rundll32.exe shell32.dll,SHFormatDrive" pour win9x
ou
"%windir%\system32\Rundll32.exe shell32.dll,SHFormatDrive" pour win2000
Nommez ce raccourci "Format Disquette" et affectez-lui une icône appropriée (vous en trouverez plusieurs pouvant convenir dans la banque shell32.dll).

DOS : ouvrir un dossier dans une fenêtre DOS (Win9x/2000)
Il peut être utile d'ouvrir un dossier dans une fenêtre DOS pour, par exemple, changer en une seule opération l'extension de plusieurs fichiers .TXT en .DOC (toute autre modif. est évidemment possible) avec la commande Dos ren *.txt *.doc. Pour cela, lancer Regedit et aller à :
hkey_classes_root\directory\shell
Là, créer une nouvelle clé nommée "Fenêtre Dos" et, dans la fenêtre de droite, donner à (Défaut) pour Win9x, ou à (par défaut) pour Win2000, la valeur "Ouvrir dans une fenêtre &Dos". Revenir à la clé "Fenêtre Dos" et lui créer une sous-clé nommée "command"; dans la fenêtre de droite, donner à (Défaut) pour Win9x la valeur «c:\windows\command.com /k cd "%1"», ou à (par défaut) pour Win2000 la valeur «%windir%\system32\cmd.exe /k cd "%1"». Refermer Regedit. La nouvelle fonction est implémentée dans le menu contextuel : pour l'utiliser, sélectionner le dossier désiré, clic droit et choisir "Ouvrir dans une fenêtre Dos".

DOS : le quitter rapidement
Lorsque vous avez redémarré en mode MsDos, il y a une façon plus rapide que de taper EXIT et redémarrer la machine pour retourner à Windows : il suffit de taper WIN et vous irez directement à Windows. Si le Dos vous indique que Windows fait tourner un programme Dos, tapez seulement EXIT et vous vous retrouverez instantanément dans Windows.

Dossier : mémoriser paramètres d'affichage (Win9x/2000/XP)
Il y a deux façons possibles pour gérer les dossiers, selon les préférences personnelles de chacun : on peut souhaiter paramétrer individuellement chaque dossier, notamment pour l'affichage en mode icônes (1) ou, au contraire, préférer fixer un mode d'affichage par défaut pour tous les dossiers (2) :

  1. Affichage en mode icônes (Grandes ou petites) : Il peut arriver que les modifications de l'agencement des icônes dans les dossiers ne soient pas conservées. Pour y remédier, menu Affichage (Win9x) ou Outils (Win2000) | Options des dossiers | onglet Affichage : cochez la case "Mémoriser les paramètres d'affichage de chaque dossier". À la session suivante, vous retrouverez vos icônes là où vous les aviez placées.
  2. Fixer un mode d'affichage par défaut : régler en mode Détails (par exemple) l'affichage d'un de vos dossiers (autre que «Mes Documents»). Ensuite, dans l'onglet Affichage (voir ci-dessus pour l'atteindre), cliquez le bouton "Comme le dossier actuel".
Dossier Mes Images (Win2000/XP)
Pour stocker les images dans un dossier autre que le dossier "Mes Images" prédéfini par l'OS, lancez Regedit et allez à :
hkey_current_user\software\microsoft\windows\CurrentVersion\explorer\Shell Folders
Dans la fenêtre de droite, la valeur chaîne "My Pictures" contient le chemin du dossier "Mes Images" : remplacez ce chemin par celui qui vous convient. Validez, redémarrez.

Dossier : remonter au dossier parent
Touche [Retour Arr].

Dossier d'installation des programmes
Lorsque vous installez un nouveau programme, Windows vous propose systématiquement de le placer dans "x:\program files" ("x" étant la lettre du disque dur ou de la partition contenant Windows); vous pouvez vouloir placer ailleurs ce nouveau programme, soit parce que le nom de dossier ne vous vous convient pas, soit parce que vous voulez le placer sur une autre partition ou un autre disque et vous devez changer "à la main" le chemin de destination. La base de registre peut être modifiée de manière à ce que Windows propose un autre chemin par défaut. Lancer Regedit et aller à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\currentversion
Dans la fenêtre de droite, trouver la valeur chaîne "ProgramFilesDir" et remplacer le chemin "x:\program files" par celui de votre choix. Il n'est pas recommandé de modifier la valeur chaîne "CommonFilesDir" (égale à "x:\Program Files\Fichiers communs"), car de nombreux programmes (dont ceux de la suite MS Office) vont loger des ressources dans le répertoire de ce nom et ils ne pourraient plus fonctionner.

Dossiers : affichage en mode web
Sous Win98se, les dossiers peuvent être affichés en "Mode web", ce qui offre des possibilités qui peuvent être intéressantes, comme l'affichage en miniature d'une page html. Cette possibilité a une contrepartie négative pour les systèmes limités en mémoire qui se trouvent sensiblement ralentis; il est alors préférable de ne pas l'utiliser.

Pour les systèmes plus "confortables" en mémoire vive, il apporte un plus et permet même d'activer une fonction non documentée par Microsoft concernant les fichiers audio ou video (formats ".wav, .avi", etc.). Cette nouvelle fonction non documentée (mais implémentée en standard à partir de Win2000) est la possibilité d'écouter de tels fichiers au moyen d'une "visionneuse" qui apparait dans le dossier dès qu'un fichier est sélectionné. Pour l'activer, clic droit dans le dossier qui contient vos fichiers audio ou video, choisir "Affichage | Comme une page web | Personnaliser ce dossier..."; ce qui ouvre l'Assistant "Personnalisation du dossier" : cliquer "Suivant", cocher "Créer ou modifier" un document HTML", "Suivant", "Suivant", ce qui ouvre le fichier caché "Folder.htt". Rechercher (Menu Édition | Rechercher, ou [CTRL][F]) la variable "wantMedia" et lui affecter la valeur "true" (au lieu de "false"). Enregistrer le fichier, cliquer "Terminer". Actualiser l'affichage du dossier en pressant la touche F5. La simple sélection de l'un des fichiers fait apparaître la visionneuse; il n'y a plus qu'écouter et/ou regarder.

Dossiers : affichage du chemin d'accès
Pour afficher le chemin complet d'un fichier dans la barre de titre d'une fenêtre de l'explorateur : Menu Outils | Options des dossiers | onglet Affichage | cochez la case "Afficher le chemin complet dans la Barre de titres". Valider.

Dossiers : affichage des fichiers image en miniatures
Depuis Win2k, le menu "Affichage" de l'Explorateur de Windows, permet de présenter les icônes selon quatre modes différents (grandes icônes, petites icônes, liste ou détails) par défaut. Mais il existe un cinquième mode, l'Affichage en miniature qui affiche des miniatures des fichiers images et html. Pour activer ce mode, sélectionner d'abord le dossier auquel il doit être appliqué, clic droit | Propriétés : dans la boîte de dialogue des propriétés, cocher "Activer l'affichage en miniature"; ensuite ouvrir le dossier, menu "Affichage" | "Miniatures". C'est tout; pour les fichiers qui ne supportent pas ce mode, seule une icône est affichée.

Avec XinXP, les choses sont plus simples, puisqu'il suffit de choisir "Miniatures" dans le menu "Affichage. Mais, avec les écrans actuels, ces miniatures sont trop petites (96 pixels au carré). Pour les agrandir, lancez Regedit et allez à :
hkey_current_user\sofware\microsoft\windows\currentversion\explorer
Dans la fenêtre de droite, clic-droit pour créer une nouvelle valeur chaîne que vous nommez "ThumbnailSize" et à laquelle vous affectez la valeur décimale de 144, ce qui correspond à des miniatures 1 fois et demie plus grandes. Validez, quittez Regedit et jugez du résultat. Si ce n'est pas assez grand, vous pourrez donner à ThumbnailSize la valeur décimale de 192 (agrandissement 2). Etc.

Dossiers : prévisualisation des fichiers graphiques
Il peut arriver que la prévisualisation d'un type de fichier graphique ait disparu. Pour y remédier, lancer Regedit et dans hkey_classes_root\, recherchez la clé de l'extension du type de fichier à prévisualiser. Dans cette clé, créez deux sous-clés. La première nommée "PersitentHandler" : dans la fenêtre de droite, donnez à "par défaut" la valeur chaîne {098f2470-bae0-11cd-b579-08002b30bfeb}. La seconde nommée "ShellEx", et dans cette dernière une sous-sous-clé que vous nommerez {bb2e617c-0920-11d1-9 a0b-00c04fc2d6c1} : dans la fenêtre de droite, donnez à "par défaut" la valeur chaîne {7376d660-c583-11d0-a3a5-00c04fd706ec}. Valider et redémarrer.

Dossiers : colonnes, ajuster automatiquement leur largeur (Win2000)
Si vous travaillez en mode détails dans l'explorateur (Menu Affichage | Détails), vous pouvez régler automatiquement la largeur des colonnes de manière à pouvoir lire la totalité des informations qu'elles contiennent : il suffit de taper [Ctrl][+] (la touche "+" du pavé numérique).

Dossiers : choisir les colonnes (Win2000)
Si vous travaillez en mode détails dans l'explorateur (Menu Affichage | Détails), vous pouvez choisir les intitulés des colonnes : Menu Affichage | Choisir des colonnes. Sélectionnez alors les colonnes à faire figurer dans l'explorateur comme, par exemple, la date de création ou les attributs et bien d'autres encore, selon le type du document. Vous pouvez en outre régler au point près la largeur de chacune d'elles.

Dossiers : Trier les fichiers (Win2k/XP)
Dans la fenêtre de droite de l'explorateur de fichiers (ou dans la fenêtre de n'importe quel dossier ouvert directement, sans passer par l'explorateur), les fichiers sont classés par défaut par date croissante. Si on souhaite les classer par date décroissante (les plus récents en haut), c'est très simple : d'abord le mode "Détails" doit avoir été choisi (clic droit dans la fenêtre, choix «Affichage|Détails»; ensuite, s'assurer que la fenêtre est suffisamment élargie pour que la colonne "Modifié le" soit visible et cliquer sur ce bouton "Modifié le" qui est une bascule entre le mode par défaut "tri croissant" et le mode "tri décroissant". Si on souhaite les classer par ordre alphabétique, clic droit dans la fenêtre, choix «Réorganiser les icônes|Par nom».

Dossier System32 (WinNT/2k/XP)
Il arrive que le dossier System32 s'ouvre systématiquement à chaque démarrage. Cet inconvénient survient lorsqu'une entrée de la base de registre est endommagée. Si cela vous arrive, lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\run
Dans la fenêtre de droite, vérifiez qu'aucune des valeurs chaînes REG_SZ ne soit nulle ou encadrée par des guillemets (""). Si vous en trouvez une ou plusieurs, il faut la - ou les - supprimer (sélectionner | clic droit | choix "Supprimer"). Faites la même vérification pour :
hkey_current_user\software\microsoft\windows\CurrentVersion\run.

E
Écran : copie d'… (Win9x/2000)
Presser [Imp Écran] pour copier la totalité de l'écran dans le presse-papiers ou [Alt][Imp Écran] pour copier la seule fenêtre active. Puis, par un simple [Ctrl][V], vous pouvez copier cette image dans n'importe quel programme graphique (MsPaint.exe, si vous n'en n'avez pas d'autre).

Écran de veille : un "économiseur" d'écran… volcanique (Win98 seulement)
Clic droit sur le bureau, puis Propriétés, Onglet Écran de veille, choisir Texte 3D, Clic sur Paramètres; dans la zone "Texte", taper "volcano", OK, OK. Maintenant, regarder votre économiseur d'écran…: vous deviendrez incollable sur les noms de volcans.

N.B. Sachez cependant que les "économiseurs d'écran" n'économisent rien du tout : ils étaient utiles il y a dix ans (l'antiquité…) pour éviter qu'une image fixe n'endommage les phosphores des écrans, mais les progrès technologiques les ont rendus inutiles. Ils conservent un effet décoratif, mais n'oubliez pas qu'ils sont des consommateurs de ressources mémoire et processeur et - ce qui est très ennuyeux pour les portables - d'énergie. Quant à leur prétendue protection par mot de passe contre des visiteurs indiscrets de votre ordinateur, elle est totalement illusoire et mieux vaut n'en pas parler.

Écrans de démarrage et d'arrêt : modifier ou changer les… (Win9x)
Ces écrans sont des images bitmap standard qui peuvent être modifiées (ou remplacées) par n'importe quel programme graphique. L'écran de démarrage de Windows 95 est sauvé dans le fichier c:\logo.sys, l'écran d'arrêt dans c:\logow.sys et le panneau "Vous pouvez maintenant éteindre votre ordinateur en toute sécurité" dans c:\logos.sys. Ouvrez-les dans MsPaint ou n'importe quel programme graphique et amusez-vous…
Cependant, à partir de Win98, le fichier logo.sys qui contient l'écran de démarrage n'existe plus, l'image étant intégrée dans le fichier io.sys. Pour néanmoins personnaliser l'écran de démarrage, il convient de créer une image bitmap de 320×400 pixels avec une résolution de 256 couleurs et de l'enregistrer sous c:\logo.sys. Attention, pour que votre écran de démarrage personnalisé soit visible, une ligne "logo=1" doit être présente dans le fichier msdos.sys sous l'en-tête [Options].
Se rappeler cependant que si le système est lent au démarrage, l'affichage d'un écran ralentira ce démarrage encore un peu plus. Voir à ce sujet "Amorçage de Windows".

Écran de démarrage de Win2000/XP : le supprimer
La procédure est ici complètement nouvelle par rapport aux versions Win9x. Il faut intervenir sur le fichier boot.ini qui se trouve à la racine du disque système (généralement c:\boot.ini). Ce fichier est normalement caché : pour le rendre visible, ouvrir le dossier du disque système (c:\), Menu Outils | Options des dossiers | Onglet Affichage, décocher la boîte "Cacher les extensions des fichiers dont le type est connu", puis cocher le bouton radio "Afficher les fichiers et dossiers cachés"; valider par OK; de même, décocher "Masquer les fichiers protégés du système d'exploitation". Le fichier "boot.ini" est désormais visible dans c:\; Éditer ce fichier et rajouter à la suite de "Microsoft Windows 2000 Professionnel" /fastdetect le paramètre /noguiboot; enregistrer la modification et fermer Notepad. Ceci fait, retourner aux Options d'affichage et remettez les options dans leur état initial. Par contre, il est fortement conseillé de laisser décochée la boîte "Cacher les extensions des fichiers dont le type est connu", car la connaissance des extensions de fichier est souvent une information très utile. Ensuite, cliquer sur le bouton "Comme le dossier actuel" et valider par OK. À la place de l'écran de démarrage, vous n'aurez plus qu'un écran noir avec un curseur clignotant en haut à gauche.

Effets d'animation des menus et des infos-bulles (Win9x/2000)
Le déroulement des menus ou l'affichage des infos-bulles s'accompagne par défaut d'un effet de fondu ou de déroulement peut-être esthétique, mais totalement inutile et consommateur de mémoire vive. Pour le désactiver, clic droit sur le bureau | Propriétés | onglet "Effets"; décochez la case "Animer fenêtres, menus et listes" (Win95/98) ou "Effets de transition pour les menus et les infos-bulles" (Win2000). Validez.

Envoyer vers : personnaliser le menu contextuel…
Le répertoire "c:\windows\SendTo" contient les raccourcis vers les programmes ou périphériques listés dans le menu "Envoyer vers" du menu contextuel affiché par un clic droit sur un fichier sélectionné. On peut y rajouter ceux dont on peut avoir besoin pour envoyer un fichier vers une autre application que celle à laquelle il est normalement associé ou vers un périphérique (lecteur Zip ou imprimante, par exemple). Voir à ce sujet "Imprimer un fichier sans lancer son logiciel".

Espion : un mouchard dans ICQ
De nombreux utilisateurs d'ICQ ignorent sans doute que ce dernier espionne tous les secrets de leur PC (y compris votre identité…). Pour mettre un terme à cette espionite malsaine, lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\software\mirabilis\icq\DefaultPrefs
Dans la fenêtre de droite, changer la valeur de la chaîne "AutoUpdate" de "Yes" à "No". Les informations du PC ne seront plus volées. Il n'y aura plus de mise à jour automatique, mais il suffira de la faire manuellement.

Espion : un mouchard dans Internet Explorer 5.x et 6.x (Win9x/2000/XP)
Chaque "plantage" d'Internet Explorer entraîne l'envoi à Microsoft par l'utilitaire Dr. Watson d'informations concernant l'anomalie responsable du plantage, en même temps que des infos logicielles et matérielles sur le système et, ce qui est encore plus indiscret, un vidage mémoire, qui peut contenir tout ou partie des documents ouverts au moment du plantage ou des pages web consultées. Pour désactiver cette fonction trop indiscrète (que Microsoft dit utiliser pour la correction des bogues) :

  1. Avec Win9x/2000 : Lancer Regedit et aller à :
    hkey_local_machine\software\microsoft\Internet Explorer\Main
    Dans la fenêtre de droite, rechercher la valeur DWORD "IEWatsonEnabled" (la créer si elle n'existe pas) et fixer sa valeur à "0" pour désactiver l'envoi des messages espions (la valeur "1" réactive le mouchard).
  2. Avec WinXP : Dans le Panneau de configuration, lancez "Performances et maintenance" | Système | Onglet "Avancé" | Bouton "Rapport d'erreurs"; selon la politique de sécurité utilisée, sélectionnez "Désactivez le rapport d'erreurs" ou décochez "Système d'exploitation Windows" et/ou "Programmes". Avantage supplémentaire, cela libère les ressources système qui étaient utilisées pour préparer et envoyer ce rapport.

Espion : un mouchard dans MsOffice 97 (Win9x/2000)
Les applications de la suite Office 97 ont la détestable habitude d'insérer un numéro d'identification unique et bien caché - que savent bien sûr retrouver ceux qui ont la clé d'accès. Pour s'en débarrasser, la première condition est d'avoir installé les mises à jour Sr1 et Sr2 d'Office 97, toutes deux disponibles gratuitement sur office.microsoft.com. Vous devez ensuite télécharger les deux utilitaires fournis par Microsoft lui-même en vous rendant aux adresses :
office.microsoft.com/downloads/9798/pf_setup.aspx
et
office.microsoft.com/downloads/9798/Off97uip.aspx.
Sur la première de ces pages, vous pourrez télécharger "pf_setup.exe" : cet utilitaire vous permettra de débarrasser tous vos documents Office existants de leur indiscret numéro d'identification. Sur la seconde, vous trouverez "Off97uip.exe" qui va "patcher" les logiciels de la suite Office 97 de manière à ne plus enregistrer le numéro d'identification dans vos documents. Pour ces deux utilitaires, toutes les informations de mode opératoire sont données (en anglais) sur leurs pages de téléchargement.

Espion : un mouchard dans MsOffice XP (Win2k/XP)
Lorsque Office XP "plante", il envoie à Microsoft un rapport d'erreurs, ce qui serait une bonne chose en soi si ce rapport ne se croyait pas obligé de véhiculer par la même occasion diverses informations sur votre machine et vous-même. Pour désactiver l'envoi de ce rapport, certaines modifications doivent être faites dans la base de registre de Win2000 (avec Win XP, une autre méthode plus conviviale est disponible).

  1. Avec Win 2000, lancez regedit et allez à :
    hkey_current_user\Software\Policies\Microsoft\Office\10.0\Common
    Dans la fenêtre de droite, créez (ou modifiez) les valeurs suivantes :
    DWORD appelée "DWNeverUpload" avec la valeur "1"
    DWORD appelée "DWNoExternalURL" avec la valeur "1"
    DWORD appelée "DWNoFileCollection" avec la valeur "1"
    DWORD appelée "DWNoSecondLevelCollection" avec la valeur "1"
    Puis refaites la même opération en allant à :
    hkey_users\.Default\Software\Policies\Microsoft\Office\10.0\Common
  2. Avec WinXP, on peut faire de même, mais il est bien plus simple d'utiliser l'utilitaire "Performances et maintenance" du Panneau de configuration, choix Système | onglet Avancées | Rapport d'erreurs et choisissez "Désactiver le rapport d'erreurs".
Espion : des mouchards dans Netscape
Les internautes allergiques à Internet Explorer apprendront avec surprise, sinon avec plaisir, que Netscape contient lui aussi un espion. En effet, chaque fois que vous utilisez l'utilitaire "Smart download" pour télécharger n'importe quel fichier de n'importe quel site internet, l'url complète du fichier, ainsi qu'un numéro identifiant votre machine sont transmis à l'éditeur de Netscape. Pour le désactiver : Panneau de configuration | Ajout/suppression de programmes et désinstaller "Netscape Smartdownload". À noter que Mozilla Firefox, qui est un vrai "gratuit" (open source), n'est pas touché par cette maladie ! Il constitue en outre une excellente alternative à MsIE.

Il faut également savoir que chaque fois que vous faites une recherche en tapant des mots-clés dans la barre d'adresse de Netscape, puis en cliquant sur le bouton adjacent "Rechercher" (ou en utilisant l'onglet "Rechercher" de la barre latérale), vos données sont envoyées au serveur "info.netscape.com" avec la date d'installation de Netscape, votre N°IP et un identifiant unique de la machine…

N.B. Pour ceux qui penseraient que Netscape est un projet désintéressé et philanthropique dont la finalité serait de faire contrepoids aux appétits commerciaux de Microsoft, il convient de rappeler que Netscape appartient au groupe AOL Time Warner.

Espion : un mouchard dans Netzip
L'utilitaire "Download demon" de Netzip se comporte exactement comme celui de Netscape (cf. ci-dessus). Pour l'éliminer, pas d'autre moyen que de le désinstaller.

Espion : un mouchard dans RealNetworks
L'utilitaire de téléchargement de RealNetworks, "Real download" est un espion qui fait à la fois mieux et moins bien que celui de Netscape. Chaque fois que vous l'utilisez pour télécharger un fichier, il transmet l'URL complète de ce fichier, l'identifiant de votre machine, votre identité complète ainsi que votre adresse email (mais pas votre N°IP) à RealNetworks. Ces renseignements alimentent une base de données qui enregistre tout l'historique des téléchargements faits avec votre machine, dans on ne sait quelle intention ? Pour le supprimer, désintallez Real download.

Espion : un mouchard dans Win9x/2000
Win9x/2000 contiennent un "mouchard" qui envoie à votre insu (lorsque vous êtes sur internet) des informations sur votre machine et son contenu à Microsoft. Pour le désactiver, il suffit de taper dans "Démarrer | Exécuter…" la commande suivante :
• Avec Win98se/me : regsvr32.exe -u c:\windows\system\regwizc.dll
• Avec Win2000 Pro : regsvr32.exe -u %windir%\system32\regwizc.dll
Vous aurez alors un petit message indiquant la réussite de l'opération. Pour réactiver l'espion (?), il suffit de lancer la même commande en y remplaçant le paramètre "-u" par "-c".
Il est possible d'aller encore plus loin : lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\software\microsoft\windows\CurrentVersion
Dans la fenêtre de droite, effacer la valeur chaîne "MSID", puis aller à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion
Dans la fenêtre de droite, effacer la valeur chaîne "HWID".
Enfin, rechercher (voir "Raccourcis clavier") sur les disques durs la présence éventuelle d'un fichier nommé "reginfo.txt" : s'il existe, il convient de le détruire, c'est aussi un espion. Et maintenant, sécurité absolue garantie !

Espion : un mouchard dans Windows Media Player
Ce logiciel très utile de lecture des fichiers audio-video et de réception en ligne des "streamings" intégré à Windows et évolutif puisqu'on peut augmenter ses possibilités en téléchargeant des "codecs" contient lui aussi (à partir de la version 7) un espion qui identifie votre machine et permet de vous pister sur le net. Pour le désactiver, menu Outils | Options… | onglet Lecteur | section Paramètres Internet, décocher "Autoriser les sites Internet à identifier le lecteur".

Février 2005 : WMP a bien changé depuis l'époque (2001 ou 2002) où j'ai écrit cette rubrique, ça devait être la version 8 à l'époque. Maintenant, on en est à la version 10. Il faut aller dans Outils | Options… | onglet Confidentialité et décocher (si nécessaire) la boite à cocher «Envoyer un ID de lecteur unique aux fournisseurs de contenu». Ça veut dire exactement la même chose, mais c'est juste un peu moins compréhensible (volontairement ?) que la formulation précédente…

Par ailleurs, WMP souffre d'une importante faille de sécurité résultant de sa capacité à afficher une page web; si une telle page contient un script javascript malveillant, il sera exécuté lors de l'affichage avec toutes les conséquences qui pourraient en résulter (effacement de fichiers, etc.) Pour fermer cette "porte dérobée" ("back door" en jargon anglosaxon), fermez WMP, lancez Regedit et allez à :
hkey_current_user\software\microsoft\mediaplayer\preferences
Dans la fenêtre de droite, créez une nouvelle valeur DWORD et nommez-la "PlayerScriptCommandsEnabled"; puis affectez-lui la valeur "0".

Espions : les chercher et les détruire
Le programme "Spybot: Search & Destroy" est actuellement le meilleur chasseur d'espions disponible (supérieur à Ad-Aware). Il est disponible en téléchargement gratuit sur Zdnet et sait détruire les espions, les chevaux de Troie qui permettent aux pirates de prendre le contrôle de votre machine en utilisant les portes dérobées (backdoors, en anglais) laissées ouvertes par Windows, ainsi que les keyloggers qui enregistrent tout ce qui est tapé au clavier (si c'est à votre insu, c'est une violation de la vie privée). Spybot vous propose des mises à jours fréquentes, acceptez-les ! Cet outil est évidemment plus radical et plus efficace que celui décrit à la rubrique suivante.

Espions : les repérer (Win2000/XP)
Télécharger l'archive "tcpview.zip" sur :
www.sysinternals.com/ntw2k/source/tcpview.shtml
et décompressez-la dans votre répertoire d'utilitaires Internet. Lancez "tcpview.exe" (aucune installation) et vous obtiendrez la liste (rafraichie chaque seconde) de toutes les connexions en cours. Ce qui vous permettra de voir immédiatement si un logiciel établit des connexions hors de votre contrôle et de l'arrêter éventuellement d'un clic droit en choisissant "Close connection".

Explorateur de Windows : désactiver/activer les infotips
Le passage de la souris sur un élément du bureau ou d'une fenêtre affiche une bulle de description dite "infotip". Les utilisateurs confirmés auront avantage à désactiver cette fonction pour récupérer quelques ressources système. Pour ce faire, lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\software\microsoft\windows\CurrentVersion
Dans la fenêtre de droite, rechercher une valeur DWORD nommée "ShowInfoTips" (Créez-la si elle n'existe pas) et donnez-lui la valeur "0". C'est tout. Pour réactiver cette valeur par la suite, il suffira de faire passer sa valeur à "1".

Explorateur de Windows : ouvrir un dossier dans l'…
Sélectionner le dossier, Touche [Shift] pressée, double clic sur le dossier.

Explorateur de Windows : ouvrir plusieurs fenêtres
L'Explorateur n'affiche que deux fenêtres, celle de gauche pour les dossiers, celle de droite pour les fichiers. Pour afficher le contenu d'un dossier dans une troisième fenêtre, clic droit sur celui-ci et choisir "Ouvrir…" dans le menu contextuel.

Explorateur de Windows plus performant (Win9x/2000)
Lorsque l'Explorateur réalise plusieurs tâches simultanément, il a tendance à se ralentir. Il faut alors lui allouer un plus grand nombre de voies ("threads") : lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\software\microsoft\windows\currentversion\explorer
Dans la fenêtre de droite, créez une valeur DWORD nommée "DesktopProcess" et donnez-lui la valeur "1". Validez et redémarrer.

Cette manip. présente un autre avantage : Win2k est connu pour sa très grande stabilité due à son architecture multi-tâches : lorsqu'un processus (une application) «plante», l'OS n'est pas affecté et la machine continue à fonctionner correctement. Une exception cependant, l'Explorateur de Windows, qui est très intégré à l'OS; son plantage (rare, tout de même) entraîne une déstabilisation de la machine. Après cette modification, l'explorateur sera lancé dans un processus séparé, le bureau et la barre des tâches restant gérés par le processus initial. Un plantage de l'explorateur n'aura ainsi aucune conséquence sur l'OS. Cette modification ne présente que des avantages, mais nécessite davantage de mémoire RAM (384 Mo conseillés).

Explorateur & Internet Explorer : coller une "peau" sur les barres de menus & d'outils
Lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\software\microsoft\Internet Explorer\Toolbar
Là, trouver la valeur chaîne "BackBitmap" ou "BackBitmapIE5" (la créer si elle n'existe pas), puis lui donner le chemin du fichier bitmap (*.bmp) choisi comme "peau". Il est recommandé, pour ne pas ralentir le système, de choisir une bitmap de 32×32.

F
Fenêtre : agrandir/restaurer)
Double-clic n'importe où sur la barre de titre (plus rapide que dans les petits carrés).

Fenêtre : déplacer une F.)
Si vous avez déplacé accidentellement une fenêtre hors de l'écran et qu'elle est hors de portée de la souris, sélectionnez-la d'abord en utilisant [Alt][Tab] (puisqu'on ne peut plus cliquer dessus), puis pressez [Alt][Espace][M], puis une touche flèche : vous pourrez maintenant la bouger avec la souris, sans cliquer.

Fenêtres juxtaposées
Pour travailler sur plusieurs fenêtres en même temps, il est plus facile de les afficher toutes en même temps, plutôt que de les réduire et de les agrandir tout à tour. Pour cela, clic droit dans la barre de tâches | choix "Mosaïque horizontale" ou "Mosaïque verticale" et les différentes fenêtres se rangent selon votre choix. Lorsque le travail est terminé, ne pas oublier de désactiver cette option en choisissant "Annuler Mosaïque" dans le menu contextuel de la barre de tâches.

Fenêtres : les fermer toutes
Touche [Shift] + bouton [X] à droite de la barre de titre.

Fenêtres ouvertes : passer de l'une à l'autre
[Alt][Esc] permet de circuler entre toutes les fenêtres visibles, pas seulement celles des applications (voir aussi "Applications ouvertes - Passer de l'une à l'autre").

Fichiers : accélérer l'accès (Win9x)
Il est conseillé d'intervenir à plusieurs niveaux : au niveau des Propriétés système d'abord, ensuite en créant un cache disque. Ouvrons donc d'abord les "Propriétés système" (voir "Raccourcis clavier") | onglet "Performances" :

  1. Bouton "Système de fichiers" :
    1. Onglet "Disque dur" : Dans la liste déroulante "Utilisation typique de cet ordinateur", choisir "Serveur réseau". Windows conserve alors une grande partie de la FAT (64 chemins et 2 729 noms de fichiers, au lieu de 32 chemins et 677 noms de fichiers pour la configuration "Ordinateur de bureau") dans le cache, ce qui lui évite de devoir la charger avant d'accéder aux fichiers. Même si votre ordinateur n'est pas connecté à un réseau et ne fait que de la bureautique, vous avez tout intérêt à adopter la configuration "Serveur réseau". À la rubrique "Optimisation cache en lecture", régler au maximum (soit 64 Ko) pour diminuer les accès au disque dur.
      Mais on peut faire mieux encore que de choisir la configuration Serveur réseau prédéfinie par Windows, en définissant soi-même une configuration sur mesure. Ouvrir Regedit et aller à :
      hkey_local_machine\software\microsoft\windows\
      CurrentVersion\FS Templates

      Créer une nouvelle clé et la nommer (par exemple) "Ma Config"; dans la fenêtre de droite, donner à la chaîne "défaut" la valeur "Ma Config"; créer une première valeur binaire "NameCache" et lui donner la valeur "70 17 00 00"; créer une seconde valeur binaire "PathCache" et lui donner la valeur "80 00 00 00". Fermer Regedit. Ouvrir "Propriétés système" (voir "Raccourcis clavier") | onglet "Performances" | Bouton "Système de fichiers" | Onglet "Disque dur" et choisir dans la boîte déroulante la nouvelle configuration ("Ma Config", par exemple). Valider. Redémarrer. Vous aurez alors 128 chemins et 6 000 noms de fichiers !

    2. Onglet "Disquette" : si vous n'utilisez pas ou très peu de disquettes, décochez "rechercher les nouveaux lecteurs à chaque démarrage"; dans le cas contraire, laissez-le coché.

    3. Onglet "Cd-Rom" : Taille du cache supplémentaire : "Grande"; Optimisation des accès pour "Cd-Rom quadruple vitesse ou plus".

    4. Onglet "Disque amovible" : Si vous avez un lecteur amovible genre Iomega Zip ou autre, cocher "Activer le cache en écriture différée sur tous les lecteurs amovibles".

  2. Bouton "Mémoire virtuelle…" :
    L'option par défaut est "Laisser Windows gérer les paramètres de mémoire virtuelle". Le plus souvent, on pourra conserver cet option, mais si on utilise des applications très lourdes, il peut être profitable d'ajuster cette mémoire virtuelle (ou "fichier d'échange"), en indiquant comme valeur minimum 3 fois la taille de la mémoire vive (par exemple 192 Mo pour 64 Mo de mémoire vive) et comme maximum la moitié de l'espace restant libre sur votre disque dur. Cette manipulation a pour avantage de minimiser le temps d'initialisation du fichier d'échange.
    D'autres auteurs conseillent de mettre les mêmes valeurs mini et maxi et de fixer celles-ci à 2 fois la taille de la mémoire vive (ram) si celle-ci est inférieure ou égale à 64 Mo et 1.5 fois si elle est supérieure à 64 Mo. Tout dépend du type de programmes et de la taille des fichiers que l'on utilise. Le mieux est encore de faire quelques essais pour déterminer la solution la plus adaptée.

    Par ailleurs, si l'on dispose d'un 2nd disque dur (D:) plus rapide que le disque C:, on aura avantage à déplacer le fichier d'échange vers le plus rapide des deux disques.

Maintenant, créons un cache disque. De quoi s'agit-il d'abord ? C'est une zone de mémoire réservée dans laquelle sont copiés les fichiers en cours de travail. Par conséquent, tous les accès en lecture-écriture deviennent pratiquement instantanés. Et ce n'est que lorsque le fichier est fermé que sa version définitive est transférée sur le disque dur. Comment le créer ? Ouvrir avec Notepad le fichier "system.ini" situé dans c:\windows; sous l'en-tête [Vcache] (créer cette en-tête si elle n'existe pas), saisir les lignes suivantes :
ChunkSize=512
MinFilecache=xxxx
MaxFilecache=xxxx
xxxx est une valeur numérique égale à 25% de la ram; exemple, pour 64 Mo, xxxx = 64 × 1024 / 4 = 16384. Notons que la modification de system.ini peut aussi être réalisée avec l'utilitaire "msconfig".

Fichiers : accélérer l'accès (Win2000 RTM)
Pour optimiser la quantité de mémoire utilisée lors des opérations d'entrée/sortie, lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine\system\CurrentControlSet\Control\
Session Manager\Memory Management

Dans la fenêtre de droite, trouvez la valeur DWORD "IoPageLockLimit" et affectez-lui l'une des valeurs suivantes : 4096 jusqu'à 32 Mo de RAM, 8192 de 32 à 64 Mo de RAM, 16384 de 64 à 128 Mo de RAM, 32768 de 128 à 256 Mo de RAM, 65536 de 256 à 320 Mo de RAM, 131072 au-delà. Validez.

À noter que ce réglage ne peut plus être pratiqué depuis Win 2Ksp1 et toutes les versions suivantes, incluant WinXP, pour lesquelles le paramètre IoPageLockLimit est verrouillé à 64 Mo. (Merci à Yves).

Fichiers : afficher leurs attributs (Win98se)
Depuis Win98 seconde édition, les attributs des fichiers ne sont plus visibles dans les fenêtres de l'Explorateur, ce qui peut être gênant pour certains utilisateurs. La manip nécessaire pour restaurer cet affichage est relativement complexe, mais tout-à-fait réalisable avec un peu de soin et d'attention; elle se fait en deux temps après avoir lancé Regedit :

  1. Aller à :
    hkey_current_user\software\microsoft\windows\
    CurrentVersion\explorer\advanced

    dans la fenêtre de droite, créer une valeur DWORD appelée "ShowAttribCol" et lui donner la valeur "1".
  2. Aller à :
    hkey_local_machine\software\microsoft\windows\
    CurrentVersion\explorer\advanced\folder\

    dans la clé "Folder", créer une sous-clé nommée "ShowAttribCol"; dans la fenêtre de droite correspondant à cette sous-clé, créer les valeurs suivantes :
    DWORD appelée "CheckedValue" avec la valeur "1"
    DWORD appelée "DefaultValue" avec la valeur "0"
    Chaîne appelée "HelpID" avec la valeur "update.hlp#51071"
    DWORD appelée "HKeyRoot" avec la valeur hexadécimale "80000001"
    Chaîne appelée "RegPath" avec la valeur
    "Software\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Explorer\Advanced"
    Chaîne appelée "Text" avec la valeur "Affiche les attributs des fichiers"
    Chaîne appelée "Type" avec la valeur "CheckBox"
    DWORD appelée "UncheckedValue" avec la valeur hexadécimale "0"
    Chaîne appelée "ValueName" avec la valeur "ShowAttribCol".
Ouvrir n'importe quel dossier et apprécier le résultat ! De plus, l'affichage des attributs des fichiers est dorénavant réversible de la manière la plus simple : Menu "Affichage" | "Options des dossiers…" | Onglet "Affichage"; sous "Fichiers et Dossiers", apparait une nouvelle boîte à cocher "Affiche les attributs des fichiers" qu'il suffit de décocher si on désire désactiver cet affichage.

Fichiers cachés : les rendre visibles (Win9x)
Ouvrir n'importe quel dossier, Menu "Affichage" | Options des dossiers | Onglet "Affichage" : dans la liste "Paramètres avancés", sous "Fichiers cachés", cocher "Afficher tous les fichiers". Ensuite, cliquer le bouton "Comme le dossier actuel" et OK.

Fichiers super cachés (Win2000)
Windows 2000 a introduit un nouveau concept, celui des fichiers "super cachés", normalement invisibles. Ces fichiers (notamment les fichiers systèmes) sont dotés des deux attributs "Hidden" et "System". Pour visualiser dans l'explorateur les fichiers "super-cachés", il est nécessaire de disposer des droits d'Administrateur : "Menu Outils | Options des dossiers… | Onglet Affichage | option "Afficher les fichiers et les dossiers cachés". Dès lors, ils seront tous visibles. Au contraire, si l'on souhaite "super-cacher" un dossier et/ou un fichier confidentiel(s) à des yeux indiscrets, il faut ouvrir une console Dos et utiliser la commande "Attrib" dont la syntaxe est la suivante :

Attrib [+R | -R] [+A | -A ] [+S | -S] [+H | -H] [[lect:] [chemin] fichier] [/S [/D]]

+ Définit un attribut
- Efface un attribut
R Attribut de fichier en lecture seule
A Attribut de fichier archive
S Attribut de fichier système
H Attribut de fichier caché
/S Traite les fichiers dans le dossier courant et dans tous les sous-dossiers
/D Traite aussi les dossiers
Il faudra donc taper au prompt la commande suivante :
attrib +h +s filename.ext

Fichiers Bribes/Objets OLE (Win9x/2000/XP)
Les programmes qui supportent OLE permettent l'échange de données sous la forme de fichiers OLE ou "Bribes". L'éditeur WordPad, le programme Paint, mais aussi Word, Excel, etc. sont des programmes OLE. Pour donner un exemple, vous avez un gros document Wordpad (ou Word) duquel vous voulez extraire certains paragraphes au fur et à mesure de votre lecture. Il vous suffit pour chaque paragraphe intéressant de le sélectionner et de faire un glisser-copier sur le bureau (ou dans n'importe quel dossier); dans le cas d'un programme comme Excel qui ne supporte pas le glisser-copier OLE, il faudra copier [Ctrl-C] la zone intéressante de la feuille de calcul, puis la coller [Ctrl-V] sur le bureau ou dans le dossier choisi. L'objet ainsi créé va recevoir automatiquement un nom formé à partir de son contenu et de sa source, tel que : «Bribes Document WordPad 'Fichiers _Bribes...'».

Fichiers : Afficher les extensions souhaitées (Win9x)
S'il est possible de masquer les extensions de fichiers – ou, au contraire – de les montrer toutes en cochant ou non la case "Cacher les extensions dont le type est connu" de l'onglet "Affichage" dans le menu "Affichage | Options", on peut également avec l'onglet "Type de fichiers" déterminer quelles seront les extensions visibles et quelles seront les extensions cachées. Pour cela, choisir le type de fichier qui vous intéresse. Double-cliquez dessus pour accéder à ses propriétés; cochez alors l'option "Toujours afficher l'extension" puis validez en cliquant sur OK. Recommencez l'opération pour chaque type de fichier souhaité.

Fichiers : Afficher les extensions souhaitées (Win2000)
S'il est possible de masquer les extensions de fichiers – ou, au contraire – de les montrer toutes en cochant ou non la case "Cacher les extensions dont le type est connu" de l'onglet "Affichage" dans le menu "Outils | Options des dossiers", on peut également avec l'onglet "Type de fichiers" déterminer quelles seront les extensions visibles et quelles seront les extensions cachées. Pour cela, choisir le type de fichier qui vous intéresse. Cliquez le bouton "Avancée"; cochez alors l'option "Toujours afficher l'extension" puis validez en cliquant sur OK. Recommencez l'opération pour chaque type de fichier souhaité.

Fichiers : changer les associations
Pour changer l'association par défaut d'un fichier à un programme (ou créer une association pour un fichier qui n'en aurait pas), sélectionner le fichier, presser la touche [Shift] | clic droit | Ouvrir avec… Dans la liste qui s'affiche, choisir le programme à utiliser pour ouvrir ce type de fichier, puis cocher "Toujours utiliser ce programme pour ouvrir ce type de fichier" en bas de la boîte de dialogue. Si on ne veut utiliser ce programme que ponctuellement, ne pas cocher.

Fichiers : Comparer fichiers / dossiers avec Windiff (Win9x/2000)
Il arrive que l'on soit en possession de deux versions différentes d'un même document en ayant oublié quelle est la bonne. Un utilitaire de Windows nommé "Windiff" (en anglais et non installé en standard) peut vous permettre de les comparer et d'afficher leurs différences. Pour le récupérer :

  1. Sur le Cdrom de Win98se , aller dans le répertoire "\tools\reskit\file\") et repérer les fichiers windiff.exe, windiff.hlp et gutils.dll;
  2. Sur le Cdrom de Win2000pro sp2, aller dans le répertoire "\support\tools\" et localiser l'archive "support.cab"; extraire de celle-ci (au moyen de "Winzip", par exemple) les trois fichiers indiqués ci-dessus.
Copier ces fichiers sur votre disque dur dans le répertoire de votre choix. C'est tout : aucune installation n'est nécessaire. Lancer windiff.exe et le menu "File" vous permettra de comparer des fichiers ou des répertoires. Cet utilitaire n'installe aucune entrée dans la base de registre et peut donc être désinstallé sans précaution par simple effacement des trois fichiers.

Fichiers : Créer le fichier Install d'un logiciel (I, Win2000/XP)
Avec Win2000 est apparu un utilitaire méconnu (en Anglais), "IExpress 2.0", conservé dans WinXP, qui permet de créer, sans avoir WinZip, une archive exécutable, ou même le fichier Setup ou Install du logiciel dont vous êtes l'auteur. Le fichier, nommé "iexpress.exe" se trouve dans le répertoire %windir%\system32. Il peut être lancé en tapant iexpress dans "Démarrer | Exécuter" ou à partir d'un raccourci que vous placerez à l'endroit désiré.

Fichiers : Créer le fichier Install d'un logiciel (II, Win2000/XP)
Comme le petit utilitaire IExpress décrit à la rubrique précédente, le programme freeware "Setup Generator" est capable de créer un fichier d'installation, mais avec beaucoup plus de possibilités et un résultat de qualité professionnelle : Cliquer ICI.

Fichiers : Décompression des .CAB
Le format cab est un format de compression utilisé par Microsoft pour archiver les innombrables fichiers d'installation du système. Il peut être utile de les ouvrir pour récupérer l'un de ces fichiers (perdu ou endommagé par exemple). Pour les ouvrir, il suffit de taper dans "Démarrer | Exécuter…" la commande suivante :
• Avec Win98se/me : regsvr32.exe c:\windows\system\cabview.dll
• Avec Win2k/XP : regsvr32.exe %windir%\system32\cabview.dll
et de valider. Un simple double-clic sur un fichier cab permettra de visualiser son contenu, il n'y aura plus qu'à choisir le fichier à extraire.
N.B. Si vous avez Winzip (qui n'est pas un programme gratuit), les fichiers cab sont associés à winzip et la manœuvre ci-dessus décrite n'est pas nécessaire.

Fichiers : Décompression des .ZIP
De très nombreux internautes utilisent le célèbre WinZip pour décompresser les archives téléchargées. Mais WinZip est un "shareware" dont il faut acquérir la licence après une période d'essai. Il peut être avantageusement remplacé par le programme gratuit "QuickZip", que ce soit pour décompresser les archives existantes, ou créer les siennes. QuickZip est téléchargeable en cliquant ICI.

Fichiers : Désactiver l'indexation (NTFS, Win2000/XP)
Lorsque le disque dur est formaté en NTFS (configuration normale et recommandée pour les OS à base NT), le disque dur est automatiquement indexé, ce qui accélère la recherche des fichiers, ceci au détriment de la vitesse du système. Si votre priorité n'est pas la recherche de fichiers, vous avez intérêt à désinstaller cette indexation. Pour ce faire, clic droit sur l'icône du disque C: (soit dans l'explorateur de Windows, soit en ouvrant le poste de travail), choisir "Propriétés | onglet Général" et décocher "Autoriser l'indexation de ce disque pour la recherche rapide de fichiers", validez; une autre fenêtre s'ouvre, cocher "Appliquer les modifications à tous les sous-dossiers et fichiers", validez. Répétez l'opération pour les autres partitions ou disques durs, si vous en avez.

Fichiers : supprimer les fichiers inutiles
Deux sortes de fichiers encombrent inutilement votre disque dur, les temporaires et les autres :

  1. Les fichiers temporaires. Ils s'accumulent dans le répertoire "c:\windows\temp". On peut les supprimer manuellement, à l'exception de ceux créés pendant la session de travail en cours. Le mieux est d'automatiser leur destruction lors du démarrage de la session suivante. À cet effet, il convient d'ouvrir le fichier autoexec.bat avec Notepad et d'y ajouter la ligne suivante, sans rien y changer :
    Echo O | if exist c:\windows\temp\*.* del c:\windows\temp\*.* > nul
    Cette méthode ne concerne que Win95/98/98se, les versions plus récentes n'utilisant pas d'autoexec.bat.
  2. Les autres fichiers. Le plus simple est de lancer régulièrement une recherche [touche Windows][F] incluant les sous-dossiers sur le disque C: (ou sur tous les disques durs locaux éventuellement) en inscrivant les extensions suivantes - séparées par un point-virgule (très important !) - dans le champ "Nommé:"
    *.bad;*.bak;*.gid;*.chk;*.log;*.000;*.001;*.002
    Clic sur "Rechercher maintenant"; une fois la recherche terminée, les sélectionner tous par [Ctrl][A] et presser la touche [Suppr].
Une autre technique, disponible à partir de Win98/98se, consiste à utiliser l'Utilitaire de nettoyage de disque. Pour le lancer, bouton Démarrer | Programmes | Accessoires | Outils système | Nettoyage de disque. Cet outil localise les fichiers temporaires, les fichiers du cache Internet ainsi que les fichiers programmes inutiles et propose leur suppression sans risque.

Fichiers : verrouiller la casse des noms de fichiers
Pour empêcher Windows de modifier la casse des noms de fichiers, lancez Regedit et allez à :
hkey_current_user\software\microsoft\windows\currentversion\explorer\advanced
Trouvez la valeur DWORD "DontPrettyPath" (créez-la si elle n'existe pas) et donnez-lui la valeur "1" pour conserver la casse que vous avez utilisée ou "0" pour autoriser les modifications par l'OS. Validez.

Fichiers Macintosh compressés aux formats .sea ou .sit (Win9x/2000/XP)
Si vous recevez des fichiers Macintosh compressés au format Stuffit (extension .sit ou .sea), vous ne pourrez pas les ouvrir, sauf si vous avez préalablement téléchargé la version Windows de Stuffit Expander.

Fichier d'échange : le vider (Win2000)
Windows enregistre les informations temporaires qu'il ne peut pas stocker en mémoire dans un fichier d'échange ("swapfile"). Ce fichier n'est pas normalement vidé à la fermeture de Windows et ne cesse de grossir jusqu'à la taille limite fixée. Ce qui, bien entendu, ralentit les entrées/sorties sur ce fichier. On améliorera donc les performances en le vidant à chaque arrêt du système. Pour celà, lancer Regedit et allez à :
hkey_local_machine\system\CurrentControlSet\Control\Session Manager\Memory Management
Dans la fenêtre de droite, trouver la valeur DWORD "ClearPageFileAtShutdown" et changer sa valeur de "0" à "1". L'inconvénient de cet effacement du fichier d'échange à la fermeture de Windows est de ralentir beaucoup celle-ci.

Fichier texte d'extension inconnue (I)
Une petite modification de la base de registre permet d'ouvrir dans Notepad les fichiers de type texte, mais dont l'extension est inconnue de Windows. Lancer Regedit et aller à :
hkey_classes_root\unknown\shell
Dans Shell, ajouter une sous-clé nommée "Éditer", passer dans la fenêtre de droite où se trouve la chaîne (Défaut) et donner lui la valeur "Éditer avec Notepad"; revenir à la fenêtre de gauche et dans la clé "Éditer" créer une sous-clé appelée "Command"; passer dans la fenêtre de droite où se trouve la chaîne (Défaut) et donner lui la valeur "notepad.exe %1". Dès lors, lorsque survient un fichier de ce type, il suffit, après l'avoir sélectionné, de cliquer sur le bouton droit pour dérouler le menu contextuel et de choisir "Éditer avec Notepad".

Fichier texte d'extension connue ou inconnue (II)
Une variante de la méthode précédente permet d'ouvrir n'importe quel fichier dans Notepad, y compris ceux dont l'extension est connue, et qui sont normalement ouverts par l'application à laquelle ils sont liés. Lancer Regedit et aller à :
hkey_classes_root\*
Créer une sous-clé nommée "shell" et, dans celle-ci, une sous-sous-clé nommée "Open" à laquelle vous donnerez la valeur par défaut "Ouvrir dans Notepad"; dans cette dernière, créer une sous-clé nommée "command" et lui attribuer la valeur par défaut "notepad.exe %1".

Formater un disque dur (Window 2k/XP)
Introduire le cdrom de Windows, puis démarrer le PC; lorsqu'il vous sera demandé de presser une touche, faites-le. Un premier menu s'affiche, choisir «Installer Windows maintenant», touche [Entrée] ou «Réparer une installation, touche [R]».

Si vous avez pressé [Entrée], presser ensuite à la demande la touche [F8] pour confirmer. Si Windows est déjà installé, il vous est à nouveau proposé, soit de réparer, touche [R] (ce cas ne sera pas traité ici, parce que très simple et qu'il suffit de suivre), soit de procéder à une nouvelle installation sans réparer, touche [Échap].

Si vous avez choisi une nouvelle install, un nouveau menu vous propose 3 choix : installer Windows dans l'emplacement sélectionné [Entrée], créer une partion dans l'espace non partionné [C], supprimer la partition sélectionnée [S] : chosir le 1er cas [Entrée].

Le menu qui s'affiche ensuite vous propose de continuer l'install en utilisant cette partition [C], ou de sélectionner une partition différente [S] : choisir le 1er cas [C].

Un écran affiche ensuite le nom et la taille de la partition et vous propose formater la partition selon plusieurs systèmes de fichiers à choisir : NTFS rapide ou Fat32 rapide (WinXP seulement), NTFS ou Fat, ou de la convertir en NTFS (Win2K), ou de conserver le système de fichier existant. Pour déterminer son choix, il faut savoir que le système NTFS est beaucoup plus sécurisé, que les petits fichiers occupent bien moins de place sur le disque dur, mais qu'un disque ainsi formaté ne sera pas accessible à partir d'une disquette système Dos (ça n'intéresse plus beaucoup de monde).

Lorsque votre choix est fait, un écran vous rappelle ce choix et les caractéristiques retenues, il suffit de presser [F] pour lancer le formatage ou [Échap] pour sélectionner une autre partition. À l'écran suivant, il faut choisir [Entrée] pour lancer définitivement le formatage, [Échap] pour revenir à l'écran précédent ou [F3] pour quitter l'install sans rien faire.

Lorsque le formatage sera terminé, il faudra procéder à l'installation de Windows.

G
Graveur de Cd-RW : l'optimiser
Le mode de transfert DMA est recommandé pour les lecteurs DVD, mais doit être déconseillé pour les graveurs. Pour optimiser votre graveur (+ rapide, - de plantages), ouvrez les Propriétés Système [Windows][Pause] | onglet "Matériel" | bouton "Gestionnaire de Périphériques…". Sélectionnez le graveur | onglet "Paramètres", décochez DMA.

Graveur de WinXP : le désactiver
Si vous utilisez un logiciel de gravure plus élaboré que celui fourni en standard par winXP, il est souhaitable de le désactiver pour éviter tout conflit. Pour ce faire : "Panneau de Configuration | Outils d'administration | Services", dans la liste qui s'affiche, désactivez l'item "Service COM de gravage de CD IMAPI".

Une autre méthode consiste à modifier la base de registre. Lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\policies\explorer
Dans la fenêtre de droite, créez une nouvelle valeur Dword, nommez-la "NoCDBurning" et attribuez-lui la valeur "1". Validez et redémarrez.

Gestionnaire de tâches (Win2000)
Pour accélérer un programme, vous pouvez lui attribuer plus de ressources systèmes en utilisant le gestionnaire de tâches ("TaskManager"). Pour le lancer, plusieurs méthodes :

  1. Méthode classique : combinaison de touches [Ctrl][Alt][Suppr] puis clic gauche sur le bouton "Gestionnaire de tâches";
  2. Création d'un raccourci spécifique vers "%windir%\system32\taskmgr.exe" (ce raccourci se dote automatiquement de la bonne icône);
  3. Méthode la plus rapide : combinaison de touches [Ctrl][Shift][Esc].
Lorsque le gestionnaire s'est affiché, la première chose à faire (une fois pour toutes) est de faire apparaître les priorités de tous les processus en cours : onglet Processus | menu Affichage | Sélectionner les colonnes… | cocher la case "Priorité de base" | cliquer OK.

Ensuite, toujours dans l'onglet Processus, sélectionner le programme dont la priorité est à modifier, clic droit | Définir les priorités : choisir "Supérieure à la normale" pour accélérer légèrement votre programme ou "Haute" pour lui donner la priorité maximale. Évitez à tout prix "Temps réel" (cette option ne devrait même pas être disponible) qui pourrait entraîner une instabilité en bloquant des tâches de fond indispensables au fonctionnement du système.

Le gestionnaire de tâches permet aussi de vérifier si les ressources système suffisent à gérer tous les programmes en cours d'utilisation : en cliquant l'onglet "Performances", vous afficherez deux graphiques visualisant les pourcentages d'occupation de la mémoire et de l'unité centrale. S'ils dépassent 80%, il convient de fermer un ou plusieurs logiciels pour prévenir une éventuelle instabilité.

Enfin, pour en terminer avec le gestionnaire de tâches, son utilisation la mieux connue, dans l'onglet "Applications" est de permettre la fermeture d'un programme bloqué, ce qui permet à Windows de reprendre un fonctionnement normal.

H
Hardware : information complète (Win98se)
Menu Démarrer | Exécuter : tapez "hwinfo /ui". Ceci affiche une liste complète des caractéristiques hardware, incluant les clés du registre relatives à chaque élément de hardware de votre système. Il est bon d'imprimer ce document pour s'y référer en cas de besoin.

Horloge de Windows : optimiser sa synchronisation (Win XP)
Sur tout ordinateur connecté à l'Internet, Windows XP met à jour l'horloge système de façon régulière et automatique. Les réglages de cette fonctionnalité peuvent être améliorés. Pour mettre à jour l'horloge de Windows : clic droit sur l'heure affichée en bas à droite | sélectionner "Ajuster la date / l'heure" | onglet "Temps Internet" | Dans la liste des serveurs de temps (ntp) disponibles, choisir le plus proche de chez soi, puis cliquer le bouton "Mettre à jour". Cette synchronisation est faite automatiquement, par défaut une fois par semaine.

Mais il est possible de rendre la synchronisation quotidienne : Menu Démarrer | Exécuter : tapez "regedit" et aller à :
hkey_local_machine\system\CurrentControlSet\Services\W32Time\TimeProviders\NtpClient
Dans la fenêtre de droite, double-clic sur la valeur "SpecialPollInterval", de type Reg_Dword, et faire passer sa valeur décimale de 604800 sec (7 jours) à 86400 sec (24 heures). Désormais, votre horloge sera synchronisée tous les jours.

I
Icône d'un type de fichier : la changer (Win2000)
Les "Options des dossiers" accessibles depuis le menu Outils de n'importe quelle fenêtre de l'explorateur de fichiers ou depuis le Panneau de Configuration permettent de changer l'icône affectée à n'importe quel type de fichier. Cliquer l'onglet "Types de fichiers", sélectionner le type de fichier désiré dans la liste "Types de fichiers enregistrés" | bouton "Avancées" | bouton "Changer d'icône", puis chercher une nouvelle icône au moyen de la boîte de dialogue qui s'ouvre.

Icône : créer une icône sans logiciel spécialisé
Pour créer une icône dans windows, utiliser un fichier .BMP de 16×16 (petite icône) ou de 32×32 (grande icône) - que vous pouvez créer avec MsPaint - et renommer son extension de .BMP en .ICO. C'est tout…

Icônes "Bitmap" (Win9x/2000)
Windows vous permet de faire en sorte que l'icône d'un fichier bitmap ressemble à une miniature de l'image bitmap elle-même. Pour cela, lancer Regedit et aller dans : hkey_classes_root\.bmp, trouver la valeur de la clé par défaut (en général "Paint.Picture"), localiser la clé hkey_classes_root\paint.picture), ouvrir ou créer la sous-clé "DefaultIcon" et modifier la valeur chaîne "Défaut" de cette clé en lui donnant la valeur "%1".

Icônes du bureau : les agrandir (Win9x/2000)
Avec la généralisation des écrans à haute résolution (1024 × 768 et plus), les icônes du bureau peuvent paraître trop petites surtout aux personnes ayant des problèmes d'acuité visuelle. Pour les agrandir, lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\Control Panel\desktop\WindowMetrics
Dans la fenêtre de droite, repérer la valeur chaîne "Shell Icon Size" (ou la créer si elle n'existe pas) et faites passer sa valeur de 32 (valeur par défaut) à 48 ou 64. C'est tout.

Le même résultat peut être obtenu de manière bien plus simple : clic droit sur le bureau | Propriétés" | Onglet "Apparence" | choisir "Icône" dans la liste "Élément:" vous pourrez augmenter la taille des icônes en saisissant une valeur entre 16 et 72 dans le champ taille, ainsi que la police et la taille des caractères utilisés. Beaucoup d'autres paramètres d'affichage peuvent être réglés à partir de cette même boîte de dialogue.

Icônes du bureau : les remplacer par d'autres (Win9x/2000)
La manip est similaire à celle décrite en détail sous Corbeille (Changer les icônes). Il faut d'abord connaître la valeur de la clé CLSID de chacun des éléments du bureau dont on veut changer l'icône. Ces valeurs hexadécimales sont les suivantes :

Accès réseaux à distance : {992cffa0-f557-101a-88ec-00dd010ccc48}
Boite de réception : {00020d75-0000-0000-c000-000000000046}
Bureau : {00021400-0000-0000-c000-000000000046}
Corbeille : {645ff040-5081-101b-9f08-00aa002f954e}
Dossier web : {bdeadf00-c265-11d0-bced-00a0c90ab50f}
Imprimantes : {2227a280-3aea-1069-a2de-08002b30309d}
Internet : {fbf23b42-e3f0-101b-8488-00aa003e56f8}
Mes documents : {450d8fba-ad25-11d0-98a8-0800361b1103}
Panneau de configuration : {21ec2020-3aea-1069-a2dd-08002b30309d}
Porte-Documents : {85bbd920-42a0-1069-a2e4-08002b30309d}
Poste de travail : {20d04fe0-3aea-1069-a2d8-08002b30309d}
Tâches planifiées : {d6277990-4c6a-11cf-8d87-00aa0060f5bf}
Voisinage réseau : {208d2c60-3aea-1069-a2d7-08002b30309d}
Repérer celle de l'élément choisi, lancer Regedit et aller à :
hkey_classes_root\clsid\{ici la valeur hexadécimale voulue}\DefaultIcon
Aller dans la fenêtre de droite et donner à la chaîne (Défaut) la valeur du chemin de la nouvelle icône, qui peut être prise dans une .DLL ou un .EXE (shell32.dll, cool.dll, pifmgr.dll, explorer.exe, progman.exe, par exemple; de plus, de nombreuses icônes spéciales Porte-Documents sont disponibles dans le fichier syncui.dll) en n'oubliant pas le numéro de l'icône (shell32.dll,58, par exemple) ou un fichier .ICO, valider par OK, fermer Regedit, aller sur le bureau et presser [F5] pour rafraîchir l'affichage : la nouvelle icône apparait.

Dans le cas particulier de l'icône du poste de travail, une autre méthode, plus simple, est disponible à partir de Win98. Clic droit sur le bureau, choix "Propriétés" | Onglet "Effets" et là une boîte de dialogue affiche dans une fenêtre certaines icônes systèmes du bureau, dont celle du Poste de Travail, et donne la possibilité de la changer très facilement. Dans la même boîte de dialogue, divers effets visuels peuvent être paramétrés.

Pour changer l'icône du disque dur, il faut créer à la racine du disque (C:\) un fichier texte pur (avec notepad par exemple) nommé "autorun.inf" et ayant le contenu suivant qui indique au système le chemin du fichier .ICO à affecter au disque dur :

[autorun]
icon=c:\nom_fichier.ico
Le résultat ne sera visible qu'après redémarrage du système. La même manip peut être faite pour un second disque dur, s'il y en a un.

Icône du bureau perdue
En cas de suppression accidentelle du raccourci vers l'affichage du bureau dans la barre d'outils de lancement rapide, il existe un moyen de la restaurer. Dans le dossier :
c:\windows\application data\microsoft\internet explorer\quick launch (pour Win9x)
ou :
c:\documents and settings\votre nom\
application data\microsoft\internet explorer\quick launch

(pour Win2k, remplacez "votre nom" par le nom de votre compte); créez un nouveau fichier texte avec le contenu suivant :

[Shell]
Command=
IconFile=explorer.exe,3
[Taskbar]
Command=ToggleDesktop
Sauvegarder le fichier sous le nom bureau.scf. Cela rajoutera automatiquement le raccourci dans la barre d'outils de lancement rapide.

Icônes du bureau : pour qu'elles restent à la place choisie
Lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\software\microsoft\windows\CurrentVersion\policies\explorer
Trouver dans la fenêtre de droite la valeur binaire "NoSaveSettings" (la créer si elle n'existe pas) et donner lui la valeur 00 00 00 00. N.B. La valeur 00 00 00 01 provoque la réorganisation automatique des icônes.

Icônes du bureau : rendre transparente la zone de texte
Si vous utilisez un fond d'écran, le texte des icônes du bureau apparait en blanc sur un fond opaque plutôt inesthétique. Ce fond opaque peut être rendu transparent à l'aide de l'un des petits utilitaires gratuits que vous pourrez trouver sur le web :

Icônes infidèles dans la barre des tâches
Parfois, elles disparaissent ou n'arrêtent pas de changer de place sur le bureau parce que le cache utilisé par le système pour les gérer est trop petit. Pour l'agrandir, lancer Regedit et aller à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\explorer\
Dans la fenêtre de droite, créer une nouvelle valeur chaîne et l'appeler "Max Cached Icons", puis lui donner la valeur 2048 (soit 4 fois la valeur par défaut) et valider. Les icônes de la barre des tâches ne vous feront plus faux bond. En outre, elles s'afficheront plus rapidement.

Icônes : rehausser les couleurs
Pour afficher les icônes avec une meilleure résolution (si le réglage de l'affichage le permet), lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\ControlPanel\desktop\WindowMetrics\
Chercher dans le panneau de droite une valeur nommée "Shell Icon BPP", ou la créer si elle n'existe pas et lui donner la valeur "16" (16 bits, 256 couleurs), "24" (24 bits, haute résolution, 65 536 couleurs) ou "32" (32 bits, très haute résolution, 16 millions de couleurs). Il faut bien entendu que la résolution d'affichage de Windows soit en rapport.

Icônes en réserve pour vos favoris (toutes versions)
Pour changer les icônes de vos raccourcis, vous pouvez piocher dans les stocks de Windows, notamment les fichiers shell32.dll, progman.exe, cool.dll, explorer.exe, iexplore.exe, pifmgr.dll dont vous trouverez l'emplacement en utilisant l'utilitaire de recherche ([touche Windows][F]).

Image de l'écran de bienvenue : la modifier (WinXP)
Pour modifier l'image associée à votre profil sur l'écran de bienvenue de Windows XP : Bouton Démarrer | Paramètres | Panneau de configuration | Comptes d'utilisateurs | choisir votre compte | option "Modifier mon image" | "Rechercher la nouvelle image" dans la liste proposée ou "Rechercher d'autres images" | bouton "Changer de portrait" et valider.

Impression : diagnostiquer les problèmes
Ceci peut être fait très simplement à partir de l'utilitaire "Epts.exe" (Enhanced Print Troubleshooter) qui peut être trouvé sur le cdrom de Win95 (pas Win98) ou sur le serveur de Microsoft :

  • Sur le cdrom de Win95. Copier le répertoire Other\misc\epts dans le répertoire désiré du disque dur.
  • Sur le serveur de Microsoft. Télécharger l'archive autoextractible "eptszp.exe" et la décomprimer dans le répertoire désiré du disque dur.
Impression : connaître les marges min. de son imprimante
Si vous ignorez les marges minimales de votre imprimante, essayez de les trouver dans la documentation de votre imprimante. Si vous n'avez pas cette doc, ouvrez Word, menu Fichier | Mise en page. Saisissez 0 comme valeur des quatre marges et validez. Dans le message d'avertissement qui apparaît, choisissez «Corriger automatiquement» et les marges minimales s'afficheront.

Imprimante (partager entre les postes d'un réseau local, Win98se/me/2k/xp)
L'imprimante doit être reliée par câble parallèle ou USB à l'une des machines du réseau local (qui sera le serveur). Panneau de configuration | Réseau | onglet Configuration, cliquer le bouton "partage de fichiers et d'imprimantes", cocher "Permettre à d'autres utilisateurs d'utiliser mes imprimantes". Dans le dossier des imprimantes, sélectionner l'imprimante à partager, clic droit | "Partager…", cocher "Partager en tant que…" et donner un nom à cette imprimante. Aller ensuite dans le dossier des imprimantes de chaque machine du réseau et à l'aide de l'assistant "Ajout d'imprimante" installer l'imprimante concernée sur chaque machine en cochant la case "Imprimante réseau". Cliquer "Suivant | Parcourir" et le nom de l'imprimante doit apparaître sous la forme "\\ordi\imprimante". Valider par OK puis installer les pilotes à partir de la disquette ou du CD constructeur.

Imprimante réseau  (se connecter sur une…, Win98se/me/2k/xp)
Pour se connecter à une imprimante elle-même connectée à un réseau local, Panneau de contrôle | Imprimantes | Ajout d'imprimante : choisir "Ajouter une imprimante locale" | Suivant : cliquer "Créer un nouveau port" et choisir dans la liste déroulante "Standard TCP/IP port" | Suivant : saisir le N°IP de l'imprimante (ou une url connue au DNS) et donner un nom à ce nouveau port.

Imprimer le contenu d'un répertoire
Depuis Win95, il n'est plus possible d'imprimer facilement le contenu d'un répertoire (lacune incompréhensible !). En l'absence d'un utilitaire dédié, il faut ouvrir le répertoire (dossier) dans une console Dos et de taper au prompt :
dir *.* > prn (si on a une imprimante parallèle, ce qui est de plus en plus rare)
ou
dir *.* > liste.txt (ce qui crée un fichier texte à ouvrir dans un éditeur pour l'imprimer).

Mais il existe une solution beaucoup plus élégante, avec WinXP, qui consiste à le "patcher" de la façon suivante : avec le bloc-notes (Tapez notepad.exe dans "Démarrer | Exécuter" pour le lancer), tapez le listing suivant :

@echo off
dir %1 /-p /o:gn > "%temp%\Listing"
start /w notepad /p "%temp%\Listing"
del "%temp%\Listing"
exit


Sauvez ensuite ce texte sous le nom "printdir.bat" dans le répertoire c:\windows. Dans l'explorateur de fichiers, menu "Outils|Options des dossiers"|onglet "Types de fichiers"|cliquez "Dossier de fichiers"|bouton "Avancé"|Dans le champ "Action", saisir "Imprimer le contenu du dossier"|Dans le champ "Application utilisée pour éxécuter cette action", saisir "printdir.bat", valider et fermer. Lancez Regedit et allez à : hkey_classes_root\directory\shell
Dans la fenêtre de droite, double-cliquez "par défaut" et donnez-lui la valeur "Aucune". Validez et quitter Regedit. Un clic-droit sur n'importe quel dossier ouvrira le menu contextuel dans lequel vous pourrez choisir "Imprimer le contenu du dossier".

Imprimer un fichier sans lancer son logiciel
Méthode 1 (la plus rapide). Sélectionner le fichier, clic droit | Imprimer. C'est tout : Windows lance automatiquement l'application native du fichier, l'imprime puis referme l'application.
Méthode 2. Aller dans le dossier c:\windows\SendTo, ouvrir le dossier des imprimantes, les sélectionner toutes, puis les tirer avec le bouton droit et les déposer dans le dossier SendTo : dans le menu contextuel qui s'affiche, choisir "Créer un ou des raccourci(s) ici". Pour imprimer ou faxer un fichier, il vous suffira désormais de le sélectionner, de cliquer dessus avec le bouton droit, choisir "Envoyer vers" et là, cliquer sur l'imprimante voulue.

Imprimer plus vite (I)
Ouvrir le dossier des imprimantes "Poste de travail | Imprimantes" ou "Démarrer | Paramètres | Imprimantes". Sélectionner l'imprimante désirée, clic droit | Propriétés | onglet Détails | bouton "Paramètres du spooler", cliquer "Commencer l'impression après la dernière page", ce qui nécessitera un petit peu plus de place sur votre disque dur, mais rendra la main plus rapidement.
Dans les paramètres du spooler, on peut aussi régler le format de transmission des données soit à "RAW" soit à "EMF" : ce dernier format accélère le transfert sur de nombreuses imprimantes, mais pas toutes; il est donc préférable de faire des essais pour déterminer lequel convient mieux à votre système.

Imprimer plus vite (II)
Si vous avez un second disque dur plus rapide que celui hébergeant votre système (en général C:\), vous pourrez accélérer vos impressions en y envoyant le fichier temporaire d'impression (spool). Pour ce faire, créez d'abord sur ce nouveau disque (en général D:\) un répertoire \spool, puis lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine\system\currentcontrolset\control\print\printers
Dans la fenêtre de droite, double-cliquez sur la valeur chaîne "DefaultSpoolDirectory" pour la modifier et remplacez le chemin par défaut par celui du répertoire \spool que vous aurez créé, par exemple : D:\Spool. Validez, redémarrez.

Informations Système (Win2000)
L'utilitaire de Win98 (hwinfo /ui) a été remplacé dans Win2000 par un produit beaucoup plus complet qui vous donne toutes les infos que vous pouvez souhaiter : (1) Résumé système, (2) Ressources matérielles , (3) Composants, (4) Environnement logiciel et (5) Internet Explorer. Pour l'atteindre, tapez dans Démarrer | Exécuter :
C:\Program Files\Fichiers communs\Microsoft Shared\MSInfo\msinfo32.msc
Mais le plus simple est de créer un raccourci (même chemin) pour éviter de tout retaper à chaque fois et sans se tromper. Une bonne idée est de placer ce raccourci (il crée sa propre icône, pas besoin de lui en affecter une) dans le répertoire des outils d'administration, c'est-à-dire :
C:\Documents and Settings\All Users\Menu Démarrer\
Programmes\Outils d'administration
.

N.B. À noter que cet utilitaire donne aussi accès (menu Outils | Windows) à l'Outil de diagnostic DirectX dont il est question par ailleurs.

Informations Système (Win98se)
Voir la rubrique Hardware (Information complète, Win98se)

Installation de Windows à partir du disque dur
Le plus rapide des lecteurs de cdrom sera toujours plus lent que le plus lent des disques durs. Pour installer Windows beaucoup plus vite, copier d'abord tout le contenu du dossier win95 ou win98 du cdrom dans un répertoire nommé c:\windows\options\cabs, puis lancer l'installation à partir du fichier Install de ce répertoire. Voir aussi la rubrique CDrom de Win95/98.

Internet : accéder plus vite aux serveurs Web
Il y a au moins deux techniques pour accéder plus vite aux serveurs Web :

  1. En augmentant le nombre de requêtes d'accès. Pour cela, lancer Regedit et aller à :
    hkey_current_user\software\microsoft\windows\CurrentVersion\Internet Settings
    Dans la fenêtre de droite, créer les valeurs DWORD "MaxConnectionsPerServer" avec la valeur "12" (2 par défaut) et "MaxConnectionsPer1_0Server" avec la valeur "12" (4 par défaut). Le gain sur les temps d'accès et les téléchargements est très sensible.

  2. En créant un serveur DNS (Domain Name System) local pour les sites que l'on visite le plus souvent. Lorsque l'on veut atteindre une URL dont l'adresse est au format "www.nomserveur.com", le DNS du fournisseur d'accès la convertit en numéro IP (Internet Protocol) au format "123.153.78.90" en explorant sa propre base de données et en se connectant aux autres serveurs DNS d'Internet. Il est facile d'économiser le temps nécessaire à cette conversion en se créant une table de conversion locale; pour cela, il suffit de créer à l'aide de Notepad dans le répertoire "c:\windows" un fichier texte nommé "hosts" contenant autant de lignes que de sites voulus, selon le format "N°IP URL", exemple :
    123.153.78.90 www.nomserveur.com
    Un exemple d'un tel fichier peut être trouvé sous le nom de "hosts.sam" dans le répertoire Windows. Pour le construire, vous devez connaître les numéros IP pour chacun des sites : alors que vous êtes connecté à Internet, bien entendu, ouvrir une fenêtre DOS (Menu Démarrer | Programmes | Commandes Ms-Dos) et taper au prompt C:\> "ping www.nomserveur.com" (sans les guillememets) puis [Entrée]; après quelques instants, vous obtiendrez la réponse, par exemple "123.153.78.90". Faire de même pour chaque serveur. Cette manip donne des résultats d'autant plus significatifs que la liaison est lente; avec une liaison rapide, la différence ne sera guère sensible.
Internet : accéder à des serveurs Web trop distants
Il arrive qu'on ne puisse accéder à certains sites. Ce n'est pas toujours parce qu'ils ne répondent pas, ce peut être parce qu'il faut franchir plus de 32 relais (valeur par défaut) pour les atteindre. Pour corriger ce paramètre, lancer regedit et aller à :
hkey_local_machine\system\CurrentControlSet\services\vxd\mstcp
Dans la fenêtre de droite, créer une nouvelle valeur chaîne, la nommer "DefaultTTL" et lui donner la valeur "64", voire "128", ce qui double ou quadruple le nombre de relais explorés.

Internet : accélérer la connexion à votre fournisseur d'accès
La configuration par défaut d'une connection à un fournissseur d'accès Internet (FAI) est très mal optimisée par Windows. Pour améliorer le paramétrage, deux corrections sont souhaitables :

  1. Supprimer les protocoles réseaux inutilisés : Clic droit sur l'icône de connexion | Option "Propriétés" | Onglet "Type de serveur", dans les "Options avancées", décocher l'option "Se connecter à un réseau" (ceci va diminuer d'environ 15 secondes le temps nécessaire à la connexion) et ne laisser que "Activer la compression logicielle", dans "Protocoles réseau autorisés", ne laisser que "TCP/IP" (décochez NetBEUI et Compatible IPX/SPX - À condition bien sûr que vous n'ayez pas un réseau local fonctionnant sur le protocole NetBEUI).
  2. Désactiver l'attribution d'un N°IP par Windows (Win2000) : Lors de la connexion à un FAI, son serveur DHCP attribue une adresse IP de manière dynamique (qui n'est jamais la même d'une connexion à l'autre) à l'ordinateur. Si la connexion avec le serveur DHCP ne s'établit pas rapidement, Windows attribue automatiquement un N°IP situé dans l'intervalle [169.254.0.1..169.254.255.254]. Ce qui va ralentir l'attribution d'une adresse par le DHCP du FAI lorsque la connexion sera établie. Pour bloquer cette procédure inutile, lancer Regedit et aller à :
    hkey_local_machine\system\CurrentControlSet\services\ tcpip\parameters\interfaces\{code hexa de la carte réseau}
    Dans la fenêtre de droite, créer une valeur DWORD nommée "IPAutoconfigurationEnabled" et lui attribuer la valeur "0".

Internet : accélérer l'ouverture des sites web (Win2000/XP)
En sautant une routine interne de Windows, on peut accélérer l'ouverture des sites web. Lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine/software/microsoft/windows/
CurrentVersion/explorer/remotecomputer/namespace

Dans cette clé, localisez la sous-clé {D6277990-4C6A-11CF-8D87-00AA0060F5BF} et supprimez-la.
N.B. Attention, cette manipulation inactive le Planificateur de tâches : il est donc impératif de sauvegarder cette sous-clé en l'exportant pour être à même de la restaurer en cas de besoin.

Internet : connexion automatique au démarrage (Win2000)
Si vous désirez que votre ordinateur se connecte automatiquement à votre fournisseur d'accès lors du démarrage, sans demande de confirmation, il suffit d'utiliser "rasdial.exe", un utilitaire Dos méconnu de Windows 2000. Créez un raccourci vers la cible :
%windir%\System32\rasdial.exe <nom_connexion> <nom d'utilisateur> <mot-de-passe>;
(remplacez "nom_connexion", "nom d'utilisateur" et "mot-de-passe" par vos propres valeurs) puis faites glisser ce raccourci dans votre dossier "Menu Démarrer | Programmes | Démarrage". Au prochain démarrage, rasdial s'exécutera - sans demander de confirmation - dans une console Dos qui se fermera automatiquement dès la connexion établie. Si vous ne voulez pas voir la console Dos, il suffit, dans les propriétés du raccourci, de choisir l'exécution dans une fenêtre réduite.
N.B. Cette astuce est valable pour les connections par modem RTC (téléphonie normale) et par modem ADSL.

Internet : connexion multi-sessions (Win2000/XP)
Il est possible de garder une connexion active lorsque l'on passe d'une session utilisateur à une autre (gain de temps évident). Pour ce faire, lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows nt\currentversion\winlogon
Dans la fenêtre de droite, créez une valeur Dword nommée "KeepRasConnections" et attribuez-lui la valeur 1 (0 par défaut).

Internet ADSL : plus vite (Win98se)
Vous pouvez améliorer le débit de votre connexion Adsl sur Win98se en supprimant une clé inutile de la base de registre. Lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine\system\CurrentControlSet\services\
ICsharing\settings\general\internetMTU

Par précaution, sauvegarder d'abord cette clé (menu Fichier | "Exporter un fichier du registre…"), de façon à pouvoir la retrouver si nécessaire. Enfin, supprimez la sous-clé "InternetMTU".

Internet haut-débit : connexion automatique avec MsIE
Pour que votre PC se connecte à Internet dès au lancement de MsIE, créez d'abord un raccourci vers votre site préféré (votre page web de démarrage habituelle) que vous nommerez à votre gré, puis faites-le glisser dans le dossier "Menu Démarrer | Programmes | Démarrage". Ensuite, dans Internet Explorer, menu Outils | Options internet… | onglet Connexions, cocher le bouton-radio "Toujours établir la connexion par défaut" et validez.

Mais vous pouvez aussi utiliser l'utilitaire freeware ADSLautoconnect (en Français) qui offre beaucoup plus de possibilités pour paramétrer cette connexion. Téléchargeable à :
www.adslautoconnect.net/.

Internet haut-débit : mesurer la performance de la connexion
Sur le site www.lescreeneur.net, vous trouverez un utilitaire en ligne qui vous permettra de mesurer en temps réel le débit de votre connexion à haut débit (ADSL ou câble) et de vérifier si votre FAI tient ses promesses…

Internet haut-débit : vérifier l'état de la connexion (Win9x/2000)
Si vous avez une connexion permanente (ADSL, câble ou réseau local) ou si vous constatez une activité anormale de votre modem (dans ce cas le risque est infiniment plus faible), vérifiez qu'un de vos ports n'est pas utilisé - via un cheval de Troie ou une faille de sécurité de votre client courrier (Outlook) ou de votre navigateur (MsIE, s'il n'est pas régulièrement mis à jour avec Windows Update) par un pirate pour pénétrer votre système. Pour ce faire, ouvrez une session DOS et tapez au prompt :
netstat –a
Vous pourrez alors visualiser l'état de votre connexion. Et en tapant :
netstat /?
vous obtiendrez la liste de tous les paramètres disponibles pour cette commande.

Si Netstat vous révèle une activité anormale, vous devez absolument (1) faire scanner votre système par un antivirus à jour (si vous n'en avez pas, reportez-vous à la page d'accueil de ce site, rubrique virus) et (2) installer un parefeu (le plus connu est ZoneAlarm) qui est gratuit et surveillera en permanence l'activité de votre connexion.

Internet : tracer la route vers un serveur (I)
Windows possède un utilitaire appelé "Tracert" qui montre les différents nœuds (ou routeurs) qui acheminent la requête IP vers sa destination finale. Il vous montre aussi à quel endroit le transfert de l'information est ralenti sur le net. Pour lancer Tracert, ouvrir une session Dos et tapez au prompt "tracert www.votresite.com". Chaque destination est «pinguée» trois fois et chaque ping renvoie un temps de réponse. En général, toute réponse au-dessous de 200 ms est bonne. Si un "*" est retourné, cela indique qu'un serveur presque saturé se trouve entre votre machine et celui que vous cherchez à atteindre.

Internet : tracer la route vers un serveur (II)
Le traçage vers un serveur est très largement facilité par divers utilitaires téléchargeables gratuitement. Citons en particulier :

  • WinMTR, sur www.icnet.ro/~stanimir/winmtr/
  • WsPing32, sur www.ipswitch.com/
    Ce dernier, outre la fonction TraceRoute, possède les fonctions Ping, qui permet de savoir si un serveur distant est connecté au net et Lookup qui permet d'interroger les serveurs DNS pour obtenir de l'information sur des serveurs ou des domaines. Il pourra, bien évidemment vous renseigner sur votre adresse IP.
N.B. Ces utilitaires fonctionnent sur toutes les versions de Windows depuis Win95.

Internet : trouver mon N° IP (Win9x/2000)
Si c'est le seul renseignement dont vous avez besoin, vous le trouverez en haut de cette page, dans la boîte d'accueil. Vous pouvez aussi l'obtenir en allant sur www.adresseip.com

Mais si vous voulez vous investir davantage et en savoir plus, lisez ce qui suit. La réponse peut être obtenue de différentes façons, selon la nature de votre connexion (modem, ADSL ou réseau local à haut débit) et selon la version de votre OS :

  1. Vous avez une connexion permanente et un numéro IP fixe (réseau local et certains opérateurs ADSL) :
    1. Avec Win9x, ouvrez l'utilitaire "Réseau" du Panneau de configuration et vous trouverez votre adresse IP. Une autre méthode, plus rapide, est de lancer l'utilitaire "WinIPcfg.exe" (il suffit de taper son nom dans Démarrer | Exécuter); vous obtiendrez en plus le N° hexadécimal spécifique de votre adaptateur ethernet;
    2. Pour Win2000/xp, cet utilitaire n'est pas fourni en standard, mais vous pouvez le récupérer sur le site de Microsoft sous le nom "WntIPcfg".
      À défaut de WntIPcfg, vous pouvez ouvrir le dossier "Connexions réseau et accès à distance" qui se trouve dans le Panneau de configuration et/ou sur le bureau, clic droit sur "Connexion au réseau local" | Propriétés | sélectionnez "Protocole Internet (TCP/IP)" | bouton Propriétés et vous aurez votre information.
  2. Vous avez une connexion modem ou une connexion ADSL à IP non fixe (cas le plus courant) : dans ces cas, le N° IP est attribué par le serveur DHCP de l'opérateur à chaque nouvelle connexion et normalement pas facile à trouver (sauf en utilisant des utilitaires adéquats tels que WSPing32, WinIpcfg ou WntIPcfg - voir ci-dessus).
Quelle que soit la version de Windows, le meilleur moyen est encore d'utiliser l'utilitaire Dos "IpConfig". Pour l'utiliser, ouvrir une session Dos et taper au prompt la commande "ipconfig /all" (sans les guillemets). Cette commande vous renverra nombre de renseignements (configuration IP, connexion par réseau local, modem ou ADSL et notamment l'état DHCP, l'adresse IP, le masque de sous-réseau, la passerelle par défaut, les serveurs DNS. Vous pouvez sauvegarder tous ces renseignements en redirigeant la sortie de cette commande vers un fichier texte, nommé, par exemple, "param.txt"; pour cela, taper au prompt la commande :
"ipconfig /all  >param.txt".

Internet : trouver le N° IP d'un site web (Win9x/2000)
L'adresse IP d'un site web s'obtient en lançant la commande "Ping" dans une fenêtre Dos. Tapez au prompt : "ping www.nomsite.com". Bien entendu, vous pouvez remplacer cette commande plutôt austère par l'excellent utilitaire gratuit WSPing32. Vous devez bien entendu être connecté… Précisons néanmoins que l'utilisation principale de Ping est de vérifier si un serveur donné est effectivement connecté au réseau.

"NsLookup" est une autre commande intéressante qui fonctionne également en mode Dos et vous renvoie le nom du serveur si vous lui donnez un N°IP ou le N°IP si vous lui donnez le nom du serveur.

Internet : utiliser toute la bande passante (WinXPpro)
WinXPpro se réserve sans grande nécessité une partie non négligeable de la bande passante de votre connexion à l'Internet. Pour utiliser votre bande passante dans sa totalité, il est nécessaire d'utiliser la console de management que vous pouvez lancer en tapant «gpedit.msc» dans Démarrer | Exécuter. Dans la fenêtre de gauche, cliquez Modèles d'administration | Réseau | Planificateur de paquets QoS, puis dans la fenêtre de droite, sélectionnez «Limiter la bande passante réservable» | clic droit pour ouvrir le menu contextuel | choix Propriétés, cliquez «Activé» et tapez "0" dans le champ prévu pour fixer la taille de la réservation. Valider en cliquant «Appliquer» puis «Ok». C'est tout.

Internet Explorer & Explorateur de Windows : affichage plein écran
L'affichage plein écran peut s'obtenir de deux façons :

  1. Utilisation de la touche bascule [F11] : Dans le cas d'une page web (MsIE) ou du contenu d'un dossier (Explorateur), une pression de cette touche ne laisse plus qu'une mince barre d'icônes en haut de l'écran; on peut aussi faire disparaître cette barre en la survolant avec le pointeur de la souris | clic droit | choix "Masquer automatiquement". La barre d'icônes n'apparait plus alors qu'en approchant le pointeur du bord supérieur de l'écran. Le retour à l'affichage normal s'obtient par une nouvelle pression sur [F11].
  2. Utilisation du paramètre "-k" : Ce paramètre force le mode plein écran absolu de MsIE; il suffit de l'introduire dans le raccourci de lancement de MsIE, par exemple :
    "C:\Program Files\Internet Explorer\iexplore.exe" -k.
    Pour aller à une adresse précise, il suffit de l'ajouter à la suite de "-k", par exemple :
    "C:\Program Files\Internet Explorer\iexplore.exe" -k http://cl.riviere.free.fr/
    Mais il n'y aura plus aucune possibilité de faire réapparaître une barre d'icônes. Ainsi, il faudra taper [Ctrl][O] pour ouvrir une nouvelle Url, [Ctrl][S] pour enregistrer une page, [Ctrl][A] pour tout sélectionner, [Ctrl][F] pour chercher, [Ctrl][P] pour imprimer, [Alt][<-]/[Alt][->] pour passer d'une page à la précédente/suivante et [Ctrl][W] ou [Alt][F4] pour fermer MsIE, etc.

Internet Explorer & Explorateur de Windows :
Actualiser l'affichage d'une page web ou du contenu d'un dossier

Le rafraîchissement d'une page web ou du contenu d'un dossier s'obtient en pressant la touche [F5] ou en choisissant "Actualiser" dans le menu contextuel du bouton droit de la souris, ou encore en cliquant sur l'icône de MsIE (pour mémoire, avec Netscape, le même résultat est obtenu avec le menu contextuel "Recharger" ou l'icône adéquate de la barre de menus). Cependant, certains éléments stockés en cache ne seront pas rechargés (images, composants Java ou ActiveX). Pour recharger complètement une page, il faut taper [Ctrl][F5] (ou pour Netscape [Ctrl][Shift][R]). Ce sera plus long, bien entendu.

Internet Explorer : afficher le code source d'une page Html (Win9x/2000)
L'affichage du code Html d'une page web s'obtient en cliquant "Afficher la source" dans le menu contextuel du bouton droit (ou en cliquant "menu Affichage | Source"). Cet affichage se fait par défaut dans le Bloc-notes (Notepad.exe), ce qui n'en facilite pas la lecture. Pour qu'il se fasse dans votre éditeur Html favori, lancer Regedit et aller à :
hkey_local_machine\software\microsoft\Internet Explorer
Créer une sous-clé nommée "View Source Editor", puis dans celle-ci une sous-sous-clé nommée "Editor Name"; dans la fenêtre de droite, double-cliquer sur "(Défaut)" (Win9x) ou "(par défaut)" (Win2000) et saisir le chemin de l'éditeur désiré (par ex. C:\internet\edit_html\nom_edit.exe). Taper OK et fermer Regedit. À la prochaîne ouverture de MsIE, l'affichage d'un code source se fera dans votre éditeur Html.

N.B. Une exception : ce "truc" ne fonctionne pas avec certains éditeurs (Arachnophilia, par ex.) qui n'acceptent pas le passage de paramètres.

Internet Explorer : aperçu avant impression
Avec la version 5.5 de MsIE est apparue une nouvelle fonction fort pratique, l'Aperçu avant impression. En effet, lorsque vous imprimez une page web, il arrive qu'elle soit coupée du côté droit et que vous soyez obligé de recommencer l'impression en utilisant le format paysage. Cette nouvelle fonction, accessible en cliquant l'icône , vous permet de prévisualiser le résultat et donc d'éviter de gaspiller du temps, du papier et de l'encre.

Internet Explorer : aspirer un site web pour consultation hors-ligne
Si vous souhaitez pouvoir consulter tranquilement un site web riche de contenu, sans pour autant trop alourdir votre facture téléphonique (si vous avez l'ADSL, le problème ne se pose pas), vous pouvez l'«aspirer», sans avoir besoin d'un logiciel spécialisé, car MsIE remplit parfaitement cette fonction. Deux cas sont possibles, qui seront traités ci-dessous successivement (dans les deux cas, vous devez être connecté) :

  1. Le site qui vous intéresse est déjà dans vos favoris. Première étape : Menu Favoris | Propriétés | onglet "Document web" | cocher la case "Rendre cette page disponible hors connexion", cliquer "OK" et attendre la fin du processus de synchronisation. Seconde étape : Menu Outils | Synchroniser… Vérifier la présence du site voulu; cliquer le bouton "Configurer…" pour affiner les paramètres (selon la connexion utilisée, si vous en avez plusieurs, etc.) puis "Synchroniser". Pour visiter ce site après déconnexion, menu Fichier | Travailler hors connexion, puis rechercher dans vos Favoris l'adresse du site que vous avez aspiré : elle doit apparaître en gras, alors que celles des autres sites restent grisées.
    N.B. N'oubliez pas de décocher "Travailler hors connexion" lorsque vous serez de nouveau connecté….

  2. Vous êtes en train de consulter ce site et il n'est pas encore dans vos favoris. Menus Favoris | Ajouter aux favoris… | cocher la case "Rendre disponible hors connexion" | bouton "Personnaliser…" : un assistant s'ouvre pour vous guider, choisir le nombre de niveaux de liens à rendre disponibles et si la synchronisation doit être faite à partir du Menu Outils | Synchroniser… (cf. ci-dessus) ou selon une planification; terminer et valider : la synchronisation débute.
Internet Explorer : booster votre navigateur avec IEBooster
IEBooster est un utilitaire gratuit (freeware) téléchargeable sur :
www.paessler.com/products/ieb/
D'un simple clic droit sur une page web, ou sur une image dans une page web, il met à votre disposition de très nombreuses fonctions nouvelles : telles que créer une balise "a href" à partir du titre de la page et de son URL, afficher les feuilles de style .CSS (deux fonctions très utiles pour les webmasters), montrer les formulaires (forms) et les applets, construire une fenêtre avec tous les hyperliens, ou avec toutes les images, de façon à pouvoir récupérer celles-ci plus facilement (attention aux droits d'auteur si vous voulez les réutilisez sur un site).

Internet Explorer : enregistrer un site web au format .mhtml
L'enregistrement d'un site web au format .mhtml (ou .mht) est une alternative intéressante à l'aspiration : un tel enregistrement ne pourra certes pas être mis à jour, mais il se fait dans un fichier unique, très compact, et préserve totalement la mise en page et les images. Lorsque vous êtes sur la page à enregistrer, Fichier | Enregistrer sous… | Type de fichier | Archive web, fichier seul (*.mht) et cliquez le bouton "Enregistrer". C'est tout.

Internet Explorer : faire taire les musiques de certaines pages web
Certaines pages web jouent en arrière-plan une musiquette, ce qui peut être parfois particulièrement "casse-pieds" et ralentit par ailleurs le chargement de la page concernée. Si vous souhaitez désactiver cette fonctionnalité, lancez Regedit et allez à :
hkey_current_user\software\microsoft\Internet Explorer\main
Dans la fenêtre de droite, trouvez la valeur chaîne "Play_Background_Sounds" et faites passer sa valeur de "1" à "0" ou de "yes" à "no". Si elle n'existe pas, créez-la et donnez-lui la valeur "0".

Internet Explorer : touches clavier
L'utilisation des touches clavier peut vous faire gagner du temps, mais se révéler aussi indispensable. En effet, certains auteurs de pages web, pour des motivations diverses, trouvent bon de désactiver la barre d'icônes de MsIE, rendant de ce fait impossible l'accès aux icônes "Page précédente/Page suivante" (Ou de désactiver le menu contextuel du bouton droit de la souris, ce qui conduit à la même impossibilité). Il existe un substitut clavier très simple pour cette fonction : [Alt][flèche gauche] /[Alt][flèche droite].

De même, la fonction "Impression" peut être rendue inaccessible si la barre de menus, la barre d'icônes et le menu contextuels ont été inactivés : il vous suffira de la séquence de touches [Ctrl][P] pour passer outre.

Dans le même esprit, les séquences [Ctrl][A] et [Ctrl][F] appellent les fonctions "Sélectionner tout" et "Rechercher", respectivement.

Internet Explorer : créer un favori sur le bureau
Sous MsIE, vous savez créer et placer un raccourci dans les Favoris. Mais pour un site que vous visitez très souvent, vous pouvez de la manière la plus simple (et très peu connue) créer un raccourci sur le bureau : lorsque vous êtes sur le site en question : clic droit sur l'icône de MsIE (à gauche de la barre de titre) puis faire un glisser-déposer sur le bureau. C'est tout ! Vous pouvez ensuite, si vous le voulez, faire glisser cette icône dans l'un des dossiers du menu Démarrer.

Internet Explorer : contrôle d'accès
Le contrôle d'accès permet de paramétrer le type de contenu internet qui peut être vu sur le PC. On y accède par le sous-menu "Options Internet…" du menu "Outils" (IE5) ou du menu "Édition" (IE4) | Onglet "Contenu"; dans Gestionnaire d'accès | Bouton "Paramètres…", on peut définir les autorisations ou interdictions d'accès pour n'importe quel site. Mais cette opération nécessite de connaître le "Mot de passe du superviseur"; si ce dernier n'a jamais été défini, c'est le moment de le faire. Si, au contraire, un mot de passe antérieurement défini a été perdu, la seule façon de régler le problème est d'intervenir au niveau de la base de registre en lançant Regedit et en allant à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\policies\ratings
Dans la fenêtre de droite, la valeur binaire "key" contient le mot de passe sous forme cryptée; mettre cette valeur à "00", ce qui a pour effet de supprimer le mot de passe. Retourner aux "Options Internet…" | Onglet "Contenu" et cliquer sur le bouton "Désactiver…" : la boite de dialogue va demander le mot de passe, ne rien saisir et valider en cliquant OK.

Internet Explorer : copier une image
Si vous voulez utiliser une image d'une page web directement dans votre traitement de texte ou la modifier dans un logiciel graphique (par exemple, Wordpad ou MsPaint, pour ne parler que de ceux fournis en standard par Windows), il n'est pas nécessaire de l'enregistrer d'abord sur le disque dur : clic droit sur l'image | Copier, puis [Ctrl][V] dans le logiciel cible pour la copier. Certains sites préconisent le "glisser-lâcher" dans le même but, mais il faut savoir que ça ne fonctionne pas si l'image est le support d'un lien et que le logiciel-cible doit supporter «l'échange dynamique de données» ou DDE, tandis que la méthode présentée ici marche toujours.

Internet Explorer : défilement adouci (Win9x/2000)
Si le défilement des pages web vous parait trop saccadé, vous pouvez activer la fonctionnalité de défilement adouci. Lancez Regedit et allez à :
hkey_current_user\software\microsoft\Internet Explorer\main
Dans la fenêtre de droite, recherchez une valeur DWORD nommée "SmoothScroll" (créez-la si elle n'existe pas) et donnez-lui la valeur par défaut "1". C'est tout.

Internet Explorer : désinstaller MsIE
On peut souhaiter désintaller Internet Explorer pour toutes sortes de raisons, notamment parce qu'on a adopté FireFox. Avant de passer à l'action, n'oubliez pas de sauvegarder vos favoris. La procédure à utiliser pour désinstaller MsIE est décrite en détail sur le site du support technique de Microsoft.

Il existe aussi une solution beaucoup plus simple faisant appel à un petit (25 Ko) utilitaire gratuit, IEradicator2001 que vous pouvez télécharger en cliquant ICI.

Ne pas oublier, si votre objectif est de remplacer IE par un autre navigateur, de télécharger d'abord ce dernier, car après la suppression de IE, ce ne serait plus possible…

Internet Explorer : réinstaller MsIE (WinXP)
En cas de dysfonctionnement, MsIE peut être réinstallé à partir du Cdrom de WinXP préalablement introduit dans le lecteur. Menu "Démarrer | Exécuter", tapez au prompt la commande suivante :
rundll32.exe setupapi,InstallHinfSection DefaultInstall 132 c:\windows\inf\ie.inf
et validez.

Internet Explorer : favoris en page de démarrage
MsIE peut créer une page Html, nommée par défaut "Bookmark.htm" et contenant la liste hiérachisée des favoris. Cette page est une commodité prévue initialement pour exporter les Favoris de MsIE vers Netscape où ils deviennent des "signets" (version française) ou des "bookmarks" (version anglaise). Mais elle se prête aussi à d'autres utilisations, par exemple comme page de démarrage lorsque vous lancez MsIE, ou encore être imprimée si l'on souhaite avoir un document papier contenant une liste complète des favoris. Menu Fichier de MsIE | Importer et exporter…; Ceci lance l'«Assistant Importation/Exportation», clic sur "Suivant >" | Exporter les Favoris | "Suivant >"; dans la fenêtre suivante, le dossier "Favoris" est déjà sélectionné, clic "Suivant >", choisir "Exporter vers un fichier ou une adresse", clic "Parcourir", choisir par exemple "c:\Mes Documents\favoris.html" et cliquer sur "Terminer". Ensuite, Menu Outils de MsIE | Options Internet… | Onglet "Général"; à "Page de démarrage", tapez (dans l'exemple choisi) "c:\Mes Documents\favoris.html", valider.

Internet Explorer : FTP (Protocole de Transfert de fichiers)
Lorsqu'un webmaster désire transférer des fichiers vers son répertoire sur le serveur de son hébergeur, il utilise le protocole FTP (File Transfer Protocol). La meilleure méthode (et celle qui apporte le plus de possibilités) est d'utiliser un "client FTP" dédié à cette tâche, tel que le programme WS_FtpLE (en anglais) qui est gratuit pour l'utilisation personnelle ou académique (c.a.d. les universités et les centres de recherche) et que l'on peut télécharger à :
www.accueil.org/dossier_internet/telechargement/fichiers/ws_ftple.exe.

Un nouveau programme gratuit, excellent et en Français (sous licence GNU) est disponible depuis peu (2003), c'est FileZilla que vous pourrez télécharger sur :
http://telecharger.01net.com/windows/Internet/ftp/fiches/17966.html.

Mais si vous avez un compte sur une machine gérée par un administrateur, vous n'avez probablement pas le droit d'installer un nouveau programme; dans ce cas, il vous faudra avoir recours aux fonctionnalités FTP de MsIE. C'est facile, mais il faut d'abord s'assurer que IE est correctement configuré : Menu "Outils" | Options Internet… | Onglet "Avancées…" | Rubrique Navigation", cocher la boîte "Activer l'affichage dossier pour les sites FTP", si elle ne l'est pas déjà. Ensuite tapez l'url du site ftp dans la barre d'adresse, en la faisant précéder de "ftp://", par exemple ftp://ftp.votreserveur.com. Si le serveur est en accès protégé (ce sera le cas s'il s'agit de votre espace web), il vous demandera votre login (nom d'utilisateur) et votre mot de passe (en vous proposant d'enregistrer ce dernier). Vous avez aussi la possibilité d'incorporer le login et le mot de passe à l'adresse de la façon suivante :
ftp://login:mot_de_passe@ftp.votreserveur.com/.
Ce qui diminue bien évidemment le nombre de manipulations.

Internet Explorer : gérer l'«Historique» des liens consultés
Le dossier "Historique", accessible soit par l'icône en forme de cadran solaire de IE, soit par le menu Démarrer, conserve les URL des sites récemment consultés, ce qui permet d'y retourner très facilement, même si on a oublié de les stocker dans les "Favoris". La durée de ce stockage est paramétrable dans le sous-menu "Options Internet…" du menu "Outils" (IE5) ou du menu "Édition" (IE4) | Onglet "Général" à la rubrique "Historique"; par défaut cette durée est de 20 jours, ce qui est beaucoup trop et qu'il est conseillé de fortement diminuer. Dans cette même rubrique, le bouton "Effacer l'historique" permet de vider ce dossier d'un coup. Mais comment faire si l'on souhaite éliminer certaines URL et en garder d'autres ? Ouvrir ce dossier comme indiqué ci-dessus, ouvrir les sous-dossiers de la semaine ou du jour voulu pour afficher les adresses de sites qu'ils contiennent : un double-clic sur l'une de ces adresses vous connecte sur le site; un clic droit et "supprimer" dans le menu contextuel détruit l'adresse.

Internet Explorer : imprimer la liste des liens d'une page web
Lors de l'impression d'une page web avec Internet Explorer 4 ou 5, il est possible d'obtenir l'impression à la fin du document des URL de tous les liens contenus dans la page. Il suffit pour cela de cocher, en bas de la boîte de dialogue d'impression, la case "Imprimer la table des liens".

Internet Explorer : imprimer une page web
La première précaution à prendre pour imprimer correctement une page web est de regarder l'Aperçu avant impression. Si le contenu ne tient pas dans l'espace d'une feuille A4, vous pouvez jouer sur plusieurs paramètres : (1) diminuer la taille des caractères de la page web (Menu Affichage | Taille du texte); (2) voir dans les propriétés de l'imprimante si elle permet de réduire la taille de manière proportionnelle et choisir par exemple 80%; (3) passer au format paysage.

Une autre stratégie, très avantageuse pour la consommation de papier et d'encre, ainsi que la lisibilité du document obtenu, consiste à sélectionner la zône d'intérêt et, dans le menu Fichier | Imprimer, cliquer le bouton-radio «Sélection» dans la rubrique «Étendue de pages…». Ainsi, vous n'imprimerez que ce que vous voulez et rien d'autre.

Internet Explorer : l'ouvrir directement sur l'URL voulue
Pour ouvrir instantanément Internet Explorer sur une URL donnée, il suffit de taper celle-ci dans la boite de dialogue "Démarrer | Exécuter" ou dans la barre d'adresses d'une fenêtre de l'explorateur de Windows.

Internet Explorer : moteur de recherche, en choisir un par défaut
Vous pouvez changer le moteur de recherche que MsIE ouvre par défaut lorsque vous faites une recherche rapide (cf. ci-dessous). Lancez Regedit et allez à :
hkey_current_user\software\microsoft\Internet Explorer\main
Trouvez la chaîne "Search Page" et donner-lui comme valeur l'URL du moteur de recherche voulu.

Internet Explorer : moteur de recherche, recherche rapide sur un mot-clé
Pour une recherche rapide sur un mot-clé, tapez "go", "find" ou "?" dans la barre d'adresse, un espace, puis le mot-clé. MsIE utilisera directement le moteur de recherche par défaut défini dans la base de registres (cf. rubrique précédente).

Internet Explorer : moteurs de recherche, accès instantanés
Il est possible d'accéder instantanément à un moteur de recherche depuis la barre d'adresse de MsIE. À cette fin, il suffit d'identifier chaque navigateur par un mot-clé très court (1 lettre, 2 au maximum) enregistré dans la base de registre. Pour cela, lancez Regedit et allez à :
hkey_current_user\software\microsoft\Internet Explorer\SearchUrl

  • Pour Google : Créez une sous-clé dans SearchUrl et nommez-la "g"; allez ensuite dans la fenêtre de droite et donnez à la chaîne "par défaut" la valeur "google.fr/search?q=%s".
  • Pour Yahoo : créez une sous-clé "y" et donnez à la chaîne "par défaut" la valeur "av.yahoo.com/bin/search?p=%s".
  • Pour Excite, sous-clé "x" avec "excite.com/search.gw?search=%s".
  • Pour Altavista, sous-clé "a" avec "altavista.digital.com/cgi-bin/query?pg=%s".
  • Pour l'encyclopédie Hachette, sous-clé "h" avec "http://perl.club-internet.fr/cgi-bin/ehmel/ehmel_search.pl?query=%s".
Après avoir relancé MsIE, il suffira de taper dans la barre d'adresse "g mot-clé" pour faire une recherche sur Google, par exemple.

Pour créer vous-même des accès instantanés de ce type, dans un premier temps, ouvrez le site qui vous intéresse, puis lancez une recherche sur un mot facile à retrouver, par exemple "chanson". Une fois la page de résultats affichée dans votre navigateur, copiez l'URL de la page à la virgule près. C'est cette adresse que vous devrez coller dans la valeur-chaîne "par défaut" pour la nouvelle sous-clé, comme nous l'avons vu précédemment, sans oublier de remplacer dans cette adresse le mot "chanson" par l'expression %s.

Internet Explorer : navigateur par défaut
Le kit de connection d'un fournisseur d'accès vous a installé Netscape (sans vous demander la permission) et l'a déclaré comme navigateur par défaut en remplacement de Internet Explorer. Vous désirez revenir à IE parce qu'il gère mieux la majorité des sites, parce qu'il gère mieux le JavaScript et parce qu'il est plus rapide (normal puisqu'il est intégré au système d'exploitation). Pour ce faire, lancer Regedit :

  1. Aller à : hkey_classes_root\http\shell\open\command
    Dans la fenêtre de droite, remplacer la valeur de la chaîne "Défaut" qui contient le chemin de Netscape par le chemin de IE (par exemple, "C:\Program Files\Internet Explorer\iexplore.exe" -nohome)
  2. Aller à : hkey_classes_root\http\shell\open\ddeexec\application
    Dans la fenêtre de droite, remplacer la valeur de la chaîne "Défaut" (qui est "NSShell" pour Netscape) par "IExplore"
  3. Aller à : hkey_classes_root\http\DefaultIcon
    Dans la fenêtre de droite, remplacer la valeur de la chaîne "Défaut" (qui se termine par netscape.exe,0) par "c:\windows\system\url.dll,0".
On fera ensuite les mêmes opérations avec la sous-clé "https" (qui suit "http" dans hkey_classes_root).

Internet Explorer : ouvrir un lien dans une nouvelle fenêtre
Depuis la version 5.5 de MsIE (ou avec une version 5.0 patchée avec les mises à jour de "Windows update"), il est facile d'éviter que le clic sur un lien ne remplace purement et simplement la page affichée précédemment par celle ainsi appelée. Rien de plus simple : le menu contextuel qui apparait avec un clic droit sur le lien choisi vous permet de choisir "Ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre". Et si ce site vous déçoit, vous fermez sa fenêtre et vous êtes toujours sur le site de départ.

Si malgré tous les avantages de MsIE 5.5, vous êtes resté fidèle à la version 5.0, vous pouvez néanmoins lui "greffer" cette possibilité. Lancer Regedit et aller à :
hkey_classes_root\internetshortcut\shell
Dans la clé shell, créez une sous-clé nommée "Ouvrir dans une nouvelle fenêtre"; puis allez dans la fenêtre de droite et donnez à la valeur chaîne "Par défaut" le contenu "rundll32.exe shdocvw.dll,OpenURL %1". Validez. C'est tout.
N.B. On peut obtenir le même résultant en pressant la touche [Shift] lorsque l'on clique un lien.

Une autre façon de procéder est de forcer MsIE à ouvrir de manière définitive tous les liens dans de nouvelles fenêtres. Pour cela, ouvrir le menu Outils | Options Internet… | onglet "Avancées" | décocher la case "Réutiliser les fenêtres pour lancer des raccourcis".

Internet Explorer : page de démarrage bloquée
L'installation de certains kits de connexion verrouille la page de démarrage des versions 4 et 5 de MsIE sur leur propre site, rendant impossible toute modification, ce qui s'apparente à une pratique commerciale abusive, comme lorsque un constructeur d'automobiles vous oblige à utiliser l'huile Tartempion. Ce blocage peut être levé en lançant Regedit et en allant à :
hkey_current_user\software\policies\microsoft\internet explorer\control panel
Dans la fenêtre de droite, il suffit de supprimer la valeur chaîne "HomePage". Avec la version 5.5, il faut en outre enlever la valeur "SeeChangeSettings".

Internet Explorer : personnaliser/dépersonnaliser
Si vous installez ou mettez à jour MsIE à partir du CD d'un provider, la barre de titre indiquera "Internet Explorer fourni par <Nom de la Compagnie>". Pour éliminer cette pub inutile ou la remplacer par la mention de votre choix, lancer Regedit et aller dans :
hkey_current_user\software\microsoft\Internet Explorer\Main\
Dans la fenêtre de droite, trouvez une chaîne nommée "Window Title" avec la valeur du texte affiché dans la barre de titre de votre IE. Éditez cette valeur selon votre désir ("MsIE 5.5", par exemple). Dans ce même dossier, deux autres chaînes appelées "SmallBitmap" (ou "SmBrandBitmap") et "BigBitmap" (ou "BrandBitmap") définissent les logos animés qui sont affichés sur le cadre du navigateur. Leur valeur vous dira où sont stockés ces fichiers. Vous pouvez les modifier, en créer d'autres. Ou tout simplement revenir aux logos par défaut de Microsoft en supprimant ces chaînes. D'autre part, la chaîne "DigExt", qui n'apparait que dans certaines versions de Windows et qui n'a aucune utilité, peut être supprimée dans :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\
Internet Settings\User Agent\Post Platform\
.

Internet Explorer : personnaliser la barre d'outils
Il est possible dans MsIE de personnaliser la barre d'outils, par exemple changer la taille des icônes, en ajouter de nouvelles ou en retirer, supprimer les étiquettes texte. Pour cela, clic droit sur l'une des icônes de la barre d'outils, choix "Personnaliser" et vous accédez à une boîte de dialogue permettant de faire tous les réglages souhaités. En particulier, le choix de petites icônes et la suppression des étiquettes texte vous permettra d'agrandir votre fenêtre de visualisation.

Un autre réglage intéressant, si la taille de l'écran et la résolution sont suffisants, consiste à utiliser les poignées des barres d'outils (barre verticle à gauche de chaque barre) pour les déplacer : par exemple, positionner la barre d'adresse à la suite de la barre de menus et la barre de liens à la suite de la barre d'icônes; vous gagnerez ainsi deux "étages" au bénéfice de la surface de votre fenêtre de visualisation. Ces ajustements, pour trouver tout leur intérêt, nécessitent de disposer d'une résolution au moins égale à 1024 × 768.

Internet Explorer : recherche sur les sites ".fr"
Lorsqu'une recherche est lancée dans MsIE sur un nom de site non précédé de "www" ni suivi d'une extension, MsIE recherche par défaut les sites d'extension ".com", ".org", ".net", ".edu". Pour que la recherche se fasse aussi sur les sites ".fr" (ou ".ca" pour le canada, ".ch" pour la suisse, ".be" pour la Belgique, etc.), lancer Regedit et aller à :
hkey_local_machine\software\microsoft\internet explorer\main\Url-Template\
Dans le fenêtre de droite, créer une nouvelle chaîne appelée "5" et lui donner la valeur "www.%s.fr".

Internet Explorer : restaurer la taille des nouvelles fenêtres
Si vous avez dans une session précédente réduit très fortement la taille d'une fenêtre, MsIE peut ouvrir les nouvelles fenêtres dans une taille inappropriée, ce qui vous oblige à les redimensionner. Pour éliminer ce défaut, lancez Regedit et allez à :
hkey_current_user\software\microsoft\Internet Explorer\main
Dans la fenêtre de droite, supprimez la valeur binaire "Window_Placement". Validez, c'est tout.

Internet Explorer 6.x : ajuster la taille des images
MsIE 6.x sait ajuster automatiquement la taille des images à celle des fenêtres dans lesquelles on les ouvre. On peut aimer – ou ne pas aimer – cette option. Pour l'activer – ou la désactiver – selon le cas, lancez Regedit et allez à :
hkey_current_user\software\microsoft\Internet Explorer\main
Dans la fenêtre de droite, rechercher la valeur chaîne "Enable AutoImageResize" (créez-la si elle n'existe pas) et fixer sa valeur à "Yes" pour activer l'option ou "No" pour la désactiver. Validez et redémarrez. Par la suite, vous pourrez savoir si une image est réduite en regardant l'icône située dans le coin inférieur droit : si ses flèches sont dirigées vers l'extérieur, il s'agira d'une image réduite, qu'il suffira de cliquer pour l'agrandir à sa taille réelle.

Internet Explorer : saisir les URL plus rapidement
MsIE fournit deux méthodes permettant de gagner du temps à la saisie des URL :

  1. Une fonction de MsIE nommée IntelliSense, permet de revenir à un site déjà visité sans avoir à saisir ni "http://" ni "www" devant l'adresse. Saisissez le début de l'adresse, par exemple "cl" pour "http://cl.riviere.free.fr". L'adresse se complète alors d'elle-même. Cliquez dessus pour l'atteindre. C'est plus rapide que de passer par l'historique.
  2. Pour une adresse au format .com qui n'a pas encore été visitée, au lieu de taper "http://www.machin.com", il suffit de taper "machin" et de valider par [Ctrl][¿ (Enter)] : MsIE rajoute automatiquement "http://www" et ".com". Voir également la rubrique «Recherche sur les sites ".fr"».

Internet Explorer : sécurisez vos transactions avec le cryptage 128 bits
Si vous faites des achats en ligne avec règlement par carte bancaire, vous devez vous assurez (1) que votre fournisseur utilise un système sécurisé et (2) que votre version de MsIE utilise un cryptage sur 128 bits. Pour vérifier ce dernier point, menu "?" | À propos de Internet Explorer, un panneau s'affiche où vous pouvez lire sur les deux premières lignes la version de IE et la "puissance de chiffrement". Normalement, à partir de la version 5.5, le cryptage 128 bits est installé, mais si vous avez encore une version 5.0 (on ne saurait trop conseiller de passer à 5.5 ou 6.0), cliquez sur "Info. de mise à jour" et suivez les instructions. Avec Win 2000, si vous n'êtes pas déjà en 128 bits, vous devez installer un patch de mise à jour téléchargeable sur :
www.microsoft.com/windows2000/downloads/recommended/encryption/.

Internet Explorer : supprimez les indiscrétions sur les sites sécurisés
Si vous accédez à des sites sécurisés (URL commençant par https://) sur lesquels vous pouvez effectuer des opérations sensibles (celui de votre banque par exemple), il faut éviter qu'un utilisateur indélicat ne puisse consulter les pages que vous avez chargées, si celles-ci ont été stockées dans le cache mémoire. Pour empêcher ce cache de stocker les pages confidentielles, Menu Outils | Options Internet… | Onglet Avancées | Zone Sécurité, cochez «Ne pas enregistrer les pages cryptées sur le disque» et validez.

Internet Explorer : souris à roulette
Dans IE, avec une souris à roulette, [Shift] [rotation de la roulette] fait remonter aux pages web vues précédemment; [Ctrl] [rotation de la roulette] augmente (rotation vers l'arrière) ou diminue la taille des caractères (rotation vers l'avant).

Internet Explorer : trier les favoris
Les items du menu Favoris ne sont pas rangés automatiquement par ordre alphabétique; ce dernier peut être obtenu de deux manières différentes :

  1. Au coup par coup : Dans la liste des favoris à trier, se placer au niveau de l'un d'eux : clic droit | Trier par nom. C'est tout.
  2. De manière définitive : Lancer Regedit et aller à :
    hkey_current_user\software\microsoft\windows\currentversion\
    explorer\menuorder\favorites\

    Dans la fenêtre de droite, supprimer la valeur de type DWORD nommée "Order".
Internet Explorer : trouver la date de mise à jour d'un site
Généralement, les sites web font apparaître la date de dernière mise à jour, mais tous ne le font pas; lorsque c'est le cas d'un site abandonné depuis plusieurs années (il y en a plus qu'on ne croit) vous pouvez, si vous n'y prenez garde, y trouver des données ou des informations complètement obsolètes. Un moyen très simple de déterminer la date de dernière mise à jour d'une page web est de taper dans la barre d'adresses la commande suivante : javascript:alert(document.lastModified). La réponse s'affiche immédiatement, mais attention, selon le format anglo-saxon (mois/jour/année).

Internet Explorer : voir le code source d'une page
Lorsqu'on veut consulter le code source d'une page web, il suffit normalement de choisir dans le menu contextuel (clic droit) «Afficher la source» pour MsIE ou «Code source de la page» pour Mozilla Firefox. Cependant, certains webmasters (un peu paranos ?) désactivent cette fonction en utilisant quelques lignes de code javascript (qui sont du domaine public et que l'on peut trouver aisément). Il est très facile de contourner cette «protection» illusoire en tapant dans la barre d'adresse «view-source:http://url», «url» étant, bien entendu, l'adresse normale de la page dont on veut voir le code source.

Ajoutons que la seule façon efficace de protéger partiellement, mais efficacement, les «petits secrets» de son code source est d'utiliser un langage interprété par le serveur, comme le php, et non par le navigateur, comme l'html et le javascript.

L
Lancer plusieurs tâches d'un seul clic
Une solution simple est de créer (en utilisant Notepad) un fichier batch (qu'on devra enregistrer avec l'extension .BAT, par exemple "lanceur.bat") en utilisant les possibilités de la commande "Start" dont la syntaxe est : START [options] programme [arg...] ou START [options] document.ext. Les options possibles sont :
  • /m[inimisé] -> Lance le programme minimisé (en arrière plan).
  • /max[imisé] -> Lance le programme maximisé (en premier plan).
  • /r[estauré] -> Lance le programme restauré (en premier plan). [défaut]
  • /w[ait] -> attend la fermeture du programme précédent pour lancer le suivant dans la liste.
Ce fichier doit compter autant de lignes que de programmes ou de documents lancés. Sélectionner ce fichier une fois enregistré, clic droit | Propriétés | Onglet Programme, choisir exécution réduite et OK. Cette opération crée un fichier .PIF avec le même nom que le fichier .bat et une icône MsDos; on peut changer cette icône bien sûr. C'est ce fichier PIF que l'on devra cliquer pour lancer l'ensemble des programmes désirés.

Lecteur : changer sa lettre d'identification (Win2000/XP)
Il peut arriver que les lettres d'identification de certains de vos périphériques (lecteur cd, graveur, lecteur Dvd, lecteur Zip, disque dur amovible, lecteur de carte-mémoire, etc.) ne soient pas dans l'ordre que vous souhaitez. Pour modifier les lettres attribuées à un ou plusieurs lecteurs, clic droit sur Poste de travail | choisir Gérer, ce qui ouvre la Console "Gestion de l'ordinateur" : choix Stockage | Gestion des disques | dans la fenêtre de droite, clic droit sur le lecteur voulu | choix "Modifier la lettre de lecteur et le chemin d'accès… et choisir une lettre dans la liste proposée. Bien entendu, il est impossible de modifier la lettre du lecteur ou de la partition de démarrage (en général C:).

Lecteur amovible : procédure de formatage (Win2000/XP)
Pour formater un lecteur amovible (carte mémoire, clé USB, disque dur amovible…) clic droit sur Poste de travail | choisir Gérer, ce qui ouvre la Console "Gestion de l'ordinateur" : choix Stockage | Gestion des disques, dans la fenêtre de droite, clic droit sur le lecteur voulu (attention à ne pas se tromper !) | choix "Formater…".

Lecteur amovible : accélérer l'écriture
Avec Win9x/2000, ouvrir "Propriétés système" (voir "Raccourcis clavier") | onglet "Performances" | bouton "Système de fichiers" | onglet "Disque amovible" | option "Activer le cache en écriture différée sur tous les lecteurs de disques amovibles".

Avec WinXP, dans le Poste de travail, clic droit sur l'icône du lecteur | commande "Propriétés" | onglet "Matériel", sélectionnez le lecteur amovible | bouton "Propriétés" | onglet "Stratégies" | option "Optimiser pour la performance". Validez.

Lecteur CD : supprimer le lancement automatique «AutoRun» (Win9x/2000)
Le lancement automatique peut se révéler gênant. On peut le supprimer, soit ponctuellement en maintenant la touche [Shift] pressée en insérant le cdrom, soit de façon permanente : ouvrir n'importe quel dossier, cliquer "Affichage" | "Options des dossiers" | "Types de fichiers", sélectionner AudioCD et cliquer "Modifier", sélectionner "Play" dans la boîte "Action" et cliquer le bouton "Par défaut" : le mot "Play" passe du gras au normal ou réciproquement; s'il est en gras, le lancement auto est activé, et désactivé s'il est en maigre.
Autre méthode : Ouvrir "Propriétés système" (voir "Raccourcis clavier") | onglet "Gestionnaire de périphériques" | clic sur "CD-Rom" | sélectionner le lecteur CD | Bouton "Propriétés" | onglet "Paramètres" : Décochez la case "Notification d'insertion automatique".

Le même résultat peut être obtenu plus rapidement en intervenant directement sur la base de registre :

  1. Pour Win9x, lancer Regedit et aller à :
    hkey_local_machine\system\CurrentControl\Services\Cdrom
    Dans la fenêtre de droite, double-cliquer la valeur DWORD "Autorun" et faire passer sa valeur de "1" à "0".
  2. Pour Win2000, aller à :
    hkey_local_machine\system\CurrentControlSet\Services\Cdrom
    Et faire comme décrit ci-dessus.

Lecteur CD : restaurer le lancement automatique «AutoRun» (Win9x/2000)
Pour ceux qui, après avoir supprimé le lancement automatique, souhaiteraient le restaurer, il convient, bien entendu, de faire les démarches inverses de celles décrites à la rubrique précédente…

Lecteur CD : mode DMA pour les modèles récents
Le mode DMA assure sur les lecteurs récents capables de le supporter un transfert de données plus rapide avec une faible sollicitation du CPU. Cette option est désactivée par défaut. Pour activer le mode DMA, ouvrir "Propriétés système" (voir "Raccourcis clavier") | onglet "Gestionnaire de périphériques"; dérouler l'entrée "CD-ROM", double-clic sur le nom du lecteur Cd | Onglet "Paramètres", cocher la case DMA, puis rebooter.

Lecteurs CD-DVD : modifier les options d'exécution automatique
Par défaut Windows vous invite à choisir une action à chaque fois que vous insérez un CD-ROM ou un DVD. Vous avez le choix entre : afficher le contenu du CD-ROM dans l'Explorateur Windows, lire un CD audio ou un DVD dans le Lecteur Windows Media ou une autre application, ou bien transférer des photos numériques dans votre dossier Mes images. Le menu qui s'affiche lorsque vous insérez un CD-ROM est dynamique et les options qu'il contient varient en fonction du contenu du CD-ROM et des applications installées sur votre ordinateur. Par exemple, quand vous insérez un CD audio, Windows vous propose de lire le CD avec chacun des lecteurs multimédias installés et qui se sont déclarés capables de lire des CD audios. Pour changer le programme défini par défaut pour un type de contenu en particulier et éviter l'affichage de cette boîte de dialogue à l'avenir, procédez comme suit : (1) Ouvrez Poste de travail. (2) Cliquez avec le bouton droit sur l'icône de votre lecteur de CD ou de DVD, choisissez Propriétés et cliquez sur l'onglet Exécution automatique. (3) Dans la liste qui figure dans la partie supérieure de la boîte de dialogue, sélectionnez un type de contenu. (Les options disponibles sont : Fichiers audio, Images, Fichiers vidéo, Contenu mixte et Film DVD). (4) Dans la zone Actions de cette même boîte de dialogue, sélectionnez l'action que Windows doit effectuer lorsque vous insérez un disque avec le contenu sélectionné précédemment. Si vous souhaitez être invité à choisir une action à chaque fois que vous insérez un type de disque particulier, activez "Me demander à chaque fois de choisir une action". (5) Cliquez sur OK.

Lecteurs CD/graveur/Zip, modifier le nom (Win2k/XP)
Le nom d'un lecteur CD (ou graveur, ou lecteur Zip) ne peut pas – normalement - être modifié. Pour contourner cette impossibilité, lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\currentversion\explorer
Créez une nouvelle clé nommée "DriveIcons" et dans celle-ci une sous-clé appelée du nom de la lettre du lecteur à modifier, par exemple "D", puis dans cette dernière une sous-sous-clé nommée "DefaultLabel". Dans la fenêtre de droite, donnez à la valeur par défaut le nouveau nom du lecteur. Validez.

Logiciel Cd-Audio : imposer celui de votre choix
L'insertion d'un Cd-Audio dans le lecteur CD lance immédiatement sa lecture - si le lancement automatique n'a pas été désactivé (voir "Supprimer Autorun") par le programme "Lecteur CD" fourni en standard avec Windows. Pour utiliser un autre programme (tel que l'excellent et très connu Winamp), ouvrir n'importe quel dossier, Menu Affichage | Options des dossiers… | Onglet Types de fichiers; dans la liste "Types de fichiers enregistrés", choisir CD Audio, cliquer le bouton "Modifier…", cliquer encore sur un bouton "Modifier…" et à l'aide du bouton "Parcourir…", changer l'«Application utilisée pour effectuer l'action:». Valider.

Lire un Cd-audio endommagé avec Windows Media Player
Le lecteur de média de Microsoft comporte dans ses versions récentes une option de correction d'erreurs qui permet d'écouter un CD endommagé ou rayé dans des conditions satisfaisantes. Menu Outils | Options | Onglet "CD-Audio" (version 7.x) ou Onglet "Périphériques" (version 8.x) : cochez la case "Utiliser la correction d'erreurs" et validez.

Lire les DVD avec Windows Media Player, versions < 7 (Win98se/2000)
Normalement, les DVD ne peuvent être lus qu'avec un logiciel dédié, par exemple PowerDVD. Mais Windows Media Player peut très bien remplir cette fonction, à condition de l'activer. Lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\software\microsoft\MediaPlayer\Player\Settings
Dans la fenêtre de droite, créer une nouvelle valeur chaîne appelée "EnableDVDUI" avec la valeur "yes".
Cette astuce ne concerne que les versions < 7 de Windows Media Player et garde tout son intérêt pour des configurations anciennes (typiquement celles tournant d'origine sur Win95). Avec une configuration plus récente, on ne saurait trop conseiller de télécharger la version 7.01 (gratuite et qui n'a pas besoin d'être "bidouillée" pour lire les DVD) sur le site de Microsoft (fichier mp71.exe).
N.B. La version 9.0 (en anglais) disponible pour win2k depuis janvier 2003 a bénéficié d'un "lifting" type winXp.

Lecture des DVD plus fluide (Win2000)
Ouvrir le Panneau de configuration | Système | Onglet "Matériel" | Bouton "Gestionnaire de Périphériques", cliquer sur [+] devant "Contrôleurs ATA/ATAPI IDE", clic droit sur chacun des canaux | Propriétés | Onglet "Paramètres avancés" : à "Mode de transfert", choisir "DMA si disponible" au lieu de "PIO seulement". Cette modification donnera plus de fluidité à la lecture des videos sur DVD.

Lecteur de disquette : pas de recherche inutile
Pour éviter que Windows ne recherche au démarrage la présence d'une disquette, ouvrir "Propriétés système" (voir "Raccourcis clavier") | onglet "Performances" | bouton "Système de fichiers" | onglet "Disquette"; désactiver l'option "Rechercher les nouveaux lecteurs à chaque démarrage de l'ordinateur".

M
MBSA: Microsoft Baseline Security Analyser
Cet utilitaire de Microsoft, gratuit mais en Anglais, recherche les failles de sécurité sous les trois OS 32 bits (Win NT/2k/XP), que ce soit sur une machine isolée ou plusieurs connectées en réseau. Il est téléchargeable sur le site de Microsoft.

Memtest : analyseur de ram
MemTest teste la fiabilité de la mémoire vive d'une machine (barrettes de ram). Il évalue la capacité de l'ordinateur à stocker et à retrouver des données. À télécharger sur ZdNet.

Menu contextuel bloqué
Sur certains sites, les internautes habitués à utiliser le menu contextuel appelé par le bouton droit pour imprimer, ajouter aux favoris, etc. ont la désagréable surprise de constater qu'il est inactivé (ceci s'obtient avec une petite routine javascript), voir même de se faire traiter de voleurs (si, si !). Ce désagrément peut être contourné de deux façons, soit en pressant la touche "Menu" du clavier (située à gauche de la touche [Ctrl] droite), soit en maintenant le bouton gauche pressé et en faisant un clic droit.

Modem plus rapide
L'optimisation des connexions modem dépend de plusieurs paramètres. Pour toute utilisation Internet, il faut d'abord s'assurer que le modem utilise un circuit UART (Universal Asychronous Receiver Transmitter) de type 16 550 (ou +) qui lui permette de transférer sans perte les données du port COMx au modem à une vitesse supérieure à 19 200 bps. Pour cela, ouvrir le Panneau de configuration (voir "Raccourcis clavier"), clic "Modems" | onglet "Diagnostics" | bouton "Informations complémentaires…". Là, dans "Informations sur le port", lire le type de l'UART. Ensuite, un certain nombre de réglages peuvent être faits :

  • Pour accélérer la composition des numéros, ouvrir le Panneau de configuration (voir "Raccourcis clavier") | Modems | Bouton "Propriétés" | Onglet "Connexion" | Bouton "Avancés" : dans "Paramètres supplémentaires", écrire "S11=35". En cas de problèmes, remplacer "35" par "50", ce qui ralentira la vitesse de composition.
  • Dans le même onglet "Connexion", cliquer le bouton "Paramètres du port…", vérifier que l'option "Utiliser les tampons FIFO" est bien cochée, mettre complètement à droite les curseurs "Tampon de réception" et "Tampon d'émission" et valider. Revenir à l'onglet "Connexion", clic sur le bouton "Avancés…", vérifier que les options "Utiliser le contrôle d'erreurs", "Compresser les données", "Utiliser le contrôle de flux" et "Matériel[RTS/CTS] soient bien cochées.
  • Pour augmenter les performances du modem, ouvrir System.ini dans Notepad et rajouter dans la section [386Enh] la ligne suivante : "COMxBuffer=1024" où "x" est le numéro du port modem (si on ignore ce numéro, on le trouvera dans Panneau de configuration | Modems | Bouton "Propriétés").
  • Pour accélérer la connection Internet, lancer Regedit et aller dans :
    hkey_local_machine\system\CurrentControlSet\services\class\net\0000
    Dans la fenêtre de droite, repérer la chaîne "IPMTU" et remplacer sa valeur ("0" par défaut) par "576".
    Puis dans :
    hkey_local_machine\system\CurrentControlSet\services\VxD\MsTcp
    Dans la fenêtre de droite, repérer la chaîne "DefaultRcvWindow" (la créer si elle n'existe pas) et lui attribuer la valeur "64240".
    Ces deux modifications ont pour effet d'augmenter la vitesse théorique de la connexion.
  • Ne pas fixer la vitesse maximale DCE (entre le port COMx et le modem) au maximum de 115 200 bps, ce qui entraîne un ralentissement, car Windows ne cesse de lancer des requêtes au modem. Pour cela, ouvrir le Panneau de configuration (voir "Raccourcis clavier") | Modems | Bouton "Propriétés" | Onglet "Général" : régler la vitesse maximale à 57 600 bps, ce qui ne fera perdre que 2 ou 3 millisecondes lors de l'attente de chaque paquet, mais fera gagner du temps globalement.
  • Lorsque vous téléchargez des fichiers, les paquets IP reçus sont stockés dans un cache spécial avant d'être écrits sur le disque et plus ce cache est grand, plus le téléchargement est rapide. Pour donner à ce cache la plus grande valeur possible, ouvrir Propriétés Système (voir "Raccourcis clavier") Onglet "Gestionnaire de périphériques" | "Ports" | sélectionner COM1 ou COM2 (selon le port auquel est connecté votre modem) | bouton "Propriétés" | onglet "Paramètres du port" : fixer "Bits par seconde" à 921 600. Ceci bien sûr ne vous fera pas surfer à 921 600 bps.

    N.B. Vous pouvez aussi obtenir le même résultat sous Win9x/Me en utilisant le très pratique utilitaire MsConfig : onglet "win.ini" | dossier "Ports" | choisir le port modem (COM1, COM2, COM3 ou COM4) | bouton "Modifier" : là, remplacez la vitesse maximale de 9600 bauds par 921600. La ligne devient : COMx=921600,n,8,1,p ("x" étant le N° du port modem). Bien entendu, on peut également faire la même modification en éditant directement le fichier win.ini sous Notepad.exe.

Modem de portable capricieux (Win9x/2000)
Sur les PC portables, il n’est pas rare que le système renvoie l'erreur «modem non prêt» ou «modem introuvable» quand le système de gestion d’énergie est activé. Le modem peut ainsi fonctionner à certains moments et être inexploitable à d’autres. Microsoft recommande d’affecter un délai dans la Base de registre :

  1. Avec Win98/98se, lancez Regedit, aller dans :
    hkey_local_machine\system\CurrentControlSet\services\class\modem
    Dans la fenêtre de droite, créer une valeur DWORD, l'appeler "ConfigDelay" lui attribuer la valeur décimale "3 000" (ou hexadécimale "bb8") qui correspond à 3 sec.
  2. Avec Win2000, lancez Regedit, aller dans :
    hkey_local_machine\system\CurrentControlSet\services\modem
    Et faire comme décrit ci-dessus.
Modem : désactiver le signal d'appel
Le signal d'appel de France-Telecom est un service fort pratique, mais qui a le désagréable inconvénient de couper la porteuse de votre modem RTC lorsque vous êtes connecté à Internet. Vous pouvez bien sûr, avant chaque connexion composer sur votre téléphone la séquence *43# pour désactiver le signal d'appel, puis lorsque vous avez terminé votre connexion, #43# pour le réactiver. Tout cela n'est pas très commode mais vous pouvez largement automatiser ces procédures pour vous simplifier la vie. Créez d'abord avec Notepad les deux fichiers de commandes (batchs) suivants :

1) Fichier "signal_0.bat" :
@echo off
echo ATDT#43# > comX
echo Dès la tonalité revenue, le signal d'appel n'est plus en service
echo Presser une touche pour raccrocher
pause > nul
echo ATH > comX

2) Fichier "signal_1.bat" :
@echo off
echo ATDT*43# > comX
echo Dès la tonalité revenue, le signal d'appel est mis en service
echo Presser une touche pour raccrocher
pause > nul
echo ATH > comX

N.B. Le "X" de "comX" est à remplacer par le N° de votre port com (1 ou 2 si le modem est interne, 3 en général si le modem est interne).

À ces deux fichiers de commandes, il suffit de faire correspondre des fichiers PIF, ce qui se fait à la main sous Windows 3.x ou automatiquement sous Win9x. Il est souhaitable de leur affecter des icônes et de les placer à portée de main sur le bureau. Il n'y a plus alors qu'à double-cliquer sur SIGNAL_0 avant une session modem (internet, minitel, fax), puis sur SIGNAL_1 à l'issue de celle-ci.

Modem : enregistrer un journal d'activité (Win9x/2000)
Afin de détecter d'éventuels problèmes de connexion, vous pouvez enregistrer l'activité de votre modem dans un journal. Panneau de configuration | Options de modems et téléphonie | onglet Modems | bouton Propriétés | onglet Diagnostics | cocher la case "Ajouter au journal" et valider.

Modem : Installer la fonction télécopie (Win98)
Windows 95 installait un programme de télécopie (Microsoft Fax) assez rudimentaire et insuffisant pour l'utilisation en entreprise, mais néanmoins efficace pour les besoins domestiques. Ce programme n'est pas installé en standard par Win98, mais il est néanmoins disponible sur le Cdrom de Win98. Pour l'installer, ouvrez le répertoire tools\oldwin95\message. Dans ce répertoire, deux exécutables (wms.exe, awfax.exe) et une doc (wms-fax.txt); copiez-les sur votre bureau pour plus de commodité et retirez le Cdrom. Lisez d'abord la doc et imprimez-la si nécessaire. Lancer d'abord wms.exe pour installer Microsoft exchange, configurez-le en suivant les instructions de l'assistant et redémarrez. Lancez ensuite awfax.exe. Ensuite pour faxer un document, menu Fichier | Imprimer et choisir l'imprimante "Microsoft Fax".

Modem : Installer la fonction télécopie (WinXP)
Pour installer le module de gestion de télécopies sous XP : Panneau de configuration | Ajout/suppression de programmes | Ajouter ou supprimer des composants de Windows; dans la liste de composants proposée, cocher "Services de télécopie", et suivre les étapes de l'installation. Ensuite, pour envoyer une télécopie, "Menu démarrer | Tous les programmes | Accessoires | Communications | Télécopier".

Modem : sauvegarder les paramètres de connexion (Win9x/2000)
Pour sauvegarder les paramètres d'une connexion d'accès à distance par modem en vue d'une utilisation sur une autre machine ou avant un reformatage du disque dur, deux méthodes sont à votre diposition :

  1. Ouvrir le dossier "Connexions Réseau et accès à distance", sélectionner l'icône voulue (s'il y en a plusieurs) | clic droit | Créer une copie. Après rafraichissement de la fenêtre par pression sur [F5], la copie est visible, il suffit de la transférer sur disquette (ou de l'envoyer par courriel). Pour transférer la configuration de cette connexion sur un autre ordinateur, il suffira de transférer cette copie dans le dossier "Connexions Réseau et accès à distance" de cette machine.
  2. Lancer Regedit et aller à :
    hkey_current_user\RemoteAccess
    Sélectionner cette clé | menu Registre | Exporter un fichier du registre | cocher le bouton radio "Branche sélectionnée" | nommer le fichier (acces_internet.reg, par exemple) | bouton Enregistrer. Il suffira de copier ce fichier sur la nouvelle machine et de le double-cliquer pour restaurer la configuration du fournisseur d'accès.
N.B. Bien entendu, quelle que soit la méthode utilisée, il faudra (1) qu'un modem soit installé et (2) le sélectionner dans les Propriétés de la connexion.

Modem se déconnecte (Win9x/2000)
Une déconnexion fréquente du modem peut résulter d'une perte du signal de la porteuse. Il est possible d'empêcher une telle déconnexion en augmentant la durée d'attente du modem avant déconnexion :

Avec Win98/98se, ouvrir le Panneau de configuration (voir "Raccourcis clavier") | Modems | Bouton "Propriétés" | Onglet "Connexion" | Bouton "Avancés" : dans "Paramètres supplémentaires", écrire "S10=10".

Avec Win2000, dans le Panneau de configuration, double-clic sur "Options du modem et téléphonie" | onglet "Modems" | choisir le modem dans la liste | bouton Propriétés | onglet "Avancé". Dans le champ "Commandes d'initialisation supplémentaires", saisir "S10=10". Mot de passe : ne pas s'embêter avec

  1. Au premier lancement suivant l'installation : Lorsque Windows 95/98 se lance pour la première fois, il vous réclame un "Nom d'utilisateur" (login) et un mot de passe. Ne mettez rien et vous ne serez plus jamais embêté par cette boite de dialogue. Le fait d'entrer un mot de passe dans cette boîte ne protège pas les fichiers de votre machine, il n'est utile que pour la connection à un réseau.
  2. Pour le supprimer s'il est déjà installé : Ouvrir le Panneau de configuration (voir "Raccourcis clavier"), double-clic sur l'icône "Mots de passe" | onglet "Modification des mots de passe" | bouton "Changer le mot de passe Windows…"; dans la boîte de dialogue "Changer le mot de passe de Windows", saisir l'ancien mot de passe, ne rien saisir dans le champ "Nouveau mot de passe", valider.
Mot de passe : le rendre vraiment efficace
Chacun sait que sur les différentes versions de win9x (95, 98 et me), le mot de passe défini pour chaque utilisateur n'a qu'une efficacité purement symbolique puisque chacun (ou presque) sait que pour contourner cette protection, il suffit de presser la touche [Esc]. Toute l'efficacité de la protection peut être rendue au mot de passe par une modification de la base de registre. Avant de commencer, il est indispensable de sauvegarder celle-ci, afin de prévenir les conséquences d'une maladresse toujours possible (les procédures de sauvegarde et de restauration sont décrites en détail à la rubrique "Système | Base de registre" de ce site). Il faut avoir au préalable défini les profils utilisateurs de toutes les personnes autorisées. Lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine\network\logon
Dans la fenêtre de droite, créez une nouvelle valeur DWORD, nommez-la "MustBeValidated" et donnez-lui la valeur "1". Après le redémarrage de l'ordinateur, il sera obligatoire de saisir un nom d'utilisateur et un mot de passe valide, tels qu'ils ont été définis au préalable dans le profil utilisateur.

Mot de passe perdu sous WinXP
Pour se prémunir contre l'oubli d'un mot de passe, il convient de créer une disquette de réinitialisation de mot de passe : Panneau de configuration|Comptes d'utilisateurs|Sélectionner un utilisateur|Empêcher un mot de passe perdu, puis suivre les instructions pour créer la disquette. À conserver en lieu sûr !

N
Netscape en plein écran
À l'instar de MsIE (mais avec beaucoup moins de souplesse), Netscape peut être utilisé en plein écran. Pour ce faire, il suffit d'ajouter au raccourci utilisé pour lancer Netscape le paramètre "-k" (seule la barre de titre subsiste) ou "-sk" (plein écran vrai). Ces modes ont le grand avantage d'augmenter la surface d'écran disponible pour l'affichage des sites web; la contrepartie est que la navigation n'est possible qu'avec les commandes clavier : [Ctrl][O] pour saisir une nouvelle Url, [Ctrl][S] pour enregistrer une page, [Ctrl][W] pour fermer une fenêtre, [Ctrl][Q] ou [Alt][F4] pour quitter, [Alt][<-] pour aller à la page précédente, [Alt][->] pour aller à la page suivante.

Netscape : fonctions cachées
Si l'on saisit dans la barre d'adresse de Netscape l'une des expressions «about:cache», «about:memory-cache», «about:global», «javascript:», Netscape retourne respectivement : des stats sur le disque dur, des stats sur la mémoire cache, des infos sur les sites précédemmment visités ou une console javascript…

Notepad (Bloc-notes) : changer la police (win9x/2000/XP)
Vous pouvez ne pas aimer la police qu'utilise par défaut le Bloc-notes (Notepad). Ou pire, votre ordinateur a été dans le passé infecté par le virus LoveLetter et - même après décontamination - votre Bloc-notes a conservé la police ridicule et géante implantée par ce virus. Pour que Notepad utilise la police de votre choix, lancez Regedit et allez à :
hkey_current_user\software\microsoft\notepad
Dans la fenêtre de droite, trouvez la valeur chaîne "lfFaceName" et remplacez la valeur par défaut (souvent Lucida console) par le nom de police de votre choix, par exemple "verdana".

Noyau en mémoire (win2000/XP)
Avec 512 Mo de RAM ou +, vous pouvez augmenter significativement les performances en chargeant le noyau et les pilotes de Windows en Ram (bien + rapide que n'importe quel disque dur). Lancer Regedit et aller à :
hkey_local_machine\system\CurrentControlSet\Control\Session Manager\Memory Management
Dans la fenêtre de droite, rechercher la valeur DWORD "DisablePagingExecutive" et changez sa valeur de "0" à "1".

O
Outil de diagnostic de DirectX (Win9x/2000)
L'outil de diagnostic de DirectX 6.1 et + peut se charger de tester un réseau ainsi que de bien d'autres tâches. Pour y accéder facilement, créer un raccourci vers :
%windir%\system32\dxdiag.exe (Win2000)
ou
c:\windows\dxdiag.exe (Win98)
et l'appeler "DirectXDiag". Un double-clic sur ce raccourci vous donnera accès aux onglets "Système, Fichiers DirectX, Affichage, Son, Musique, Périphériques, Réseau". Par exemple, dans l'onglet Réseau, clic "Tester DirectPlay" | choisir le protocole à tester (TCP/IP, IPX, Modem, Série) | clic "Créer une session sur l'ordinateur serveur" et "Se joindre à une session existante sur les ordinateurs clients". Pour vérifier le bon fonctionnement du réseau, il suffit de taper un message sur n'importe quel poste : s'il s'affiche sur tous les écrans, le réseau est bien configuré. Sinon, il conviendra de vérifier les connexions et la configuration du réseau.

P
Pare-feu / Firewall
Les ordinateurs connectés sont tous des proies potentielles pour les pirates, quelque soit le mode de connexion (modem RTC, ADSL, câble), qui peuvent chercher à modifier ou effacer des fichiers, récupérer des renseignements confidentiels (mots de passe, codes secrets de cartes bancaires, etc.), faire du «spamming» à partir de votre messagerie… Le risque est proportionnel à la durée de connexion. Pour s'en prémunir, le seul moyen est d'installer un pare-feu (firewall en anglais). Il existe en un certain nombre, la plupart payants, à l'exception de "ZoneAlarm" et "Personnal Firewall" dont les versions freeware (réservées à l'utilisation privée), sont toutes deux excellentes, même si certains experts ont une préférence pour le second.

PC Inspector 3.0 : récupérer les informations effacées (Win9x/NT/2k/XP)
Le programme gratuit PC Inspector (en français) permet de récupérer des données effacées à la suite d'une fausse manipulation ou d'un plantage. Le logiciel est capable de restaurer un ou plusieurs fichiers effacés et de retrouver un disque qui n'apparaît plus dans l'explorateur Windows. Téléchargeable sur le site de Clubic.

Performances de Win98 : les augmenter avec Walign
Avec Win98 est apparu la fonction "MapCache". Pour que les programmes puissent la mettre en œuvre, ils doivent présenter des segments de 4 Ko. L'utilitaire Walign.exe se charge de modifier les exécutables enregistrés dans le système pour qu'ils puissent bénéficier de cette fonction.

Performances de Win98 : les augmenter en gérant mieux le fichier d'échange
Avec Win98 et seulement si vous avez plus de 64 Mo de ram, vous pouvez l'obliger à utiliser cette RAM en premier et le fichier d'échange (swap file) moins souvent. Pour cela, il suffit d'ouvrir le fichier system.ini dans Notepad et d'ajouter à la section [386enh] la ligne :
ConservativeSwapfileUsage=1.

Performances de Win2k/XP : les augmenter en gérant mieux le fichier d'échange
Windows utilise une partie du disque dur comme mémoire virtuelle, c'est-à-dire comme une extension de la mémoire vive. Lorsque celle-ci est saturée, les données en excédent sont écrites dans un fichier caché appelé "Fichier d'échange" (swapfile), mais un tel fichier est évidemment beaucoup moins rapide que de la mémoire physique. Cependant, on pourra augmenter ses performances en augmentant sa taille, en le plaçant sur un disque plus rapide ou en le fractionnant entre deux disques (le contrôleur peut alors accéder simultanément aux deux disques, d'où un gain de temps). Pour accéder au paramétrage de la mémoire virtuelle :

  1. Sous Win2000 : Panneau de configuration | Système | onglet "Avancé" | bouton "Options de performances…" | bouton "Modifier…" et s'ouvre la boîte de dialogue "Mémoire virtuelle". Celle-ci affiche les données actuelles du fichier d'échange que vous pouvez modifier de plusieurs façons, en créant un fichier d'échange sur chaque disque, si vous en avez plus d'un (attention, il ne s'agit pas de partitions d'un même disque, mais de disques physiquement différents), en augmentant la taille du ou des fichiers d'échange (jouer sur les tailles initiale et maximale). Lorsque les modifications sont terminées, cliquer le bouton Définir.
  2. Sous WinXP : Panneau de configuration | Performances et maintenance | Système | onglet "Avancé" | zone "Performances" | bouton "Paramètres" | zone "Mémoire virtuelle" | bouton "Modifier…". Si vous n'avez qu'un seul disque dur (C:), cocher "Taille générée par le système" et valider en cliquant le bouton Définir. Si vous en avez deux ou trois, vous pouvez affecter le fichier d'échange au plus rapide, ou le répartir entre deux disques, s'ils ont les mêmes performances.
Planificateur de tâches : à quoi ça sert ?
Apparu avec Win98, comme son nom l'indique, le planificateur de tâches permet de planifier des tâches, telles que le lancement de votre antivirus ou même l'arrêt de la machine… Il se lance automatiquement au démarrage de Windows et installe une icône dans la barre des tâches près de l'horloge. Par exemple, pour arrêter votre PC sans aucune confirmation à une heure précise, double-cliquez sur son icône dans la barre des tâches puis sur "Création d'une tâche planifiée". Cliquez sur "Parcourir" et sélectionnez "C:\Windows\Rundll32.exe". Configurer la périodicité puis les horaires et validez. Une fois la tâche créée, double-cliquez sur celle-ci pour en modifier les paramètres. Complétez la zone "Exécuter" en tapant :
C:\Windows\Rundll32.exe krnl386.exe,exitkernel
puis validez.

Planificateur de tâches : le désactiver
Le planificateur est automatiquement installé avec Windows, et si vous ne vous en servez pas, il est possible de le désinstaller. Il installe une icône dans la barre des tâches et utilise des ressources systèmes pour rien. Pour le désinstaller, il faut intervenir sur la base de registres; lancer Regedit et allez à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\currentversion\runservices
Dans la fenêtre de droite, supprimez alors la valeur "SchedulingAgent" qui force l'exécution du programme à chaque démarrage de Windows. Bien sûr, il faut rebooter la machine pour que cela fasse effet.

Autre méthode, moins radicale, mais plus simple : ouvrez le planificateur de tâches via le menu Démarrer|Programmes|Accessoires|Outils système et Tâches planifiées. Une fois l'utilitaire lancé, cliquez sur "Avancé" puis sélectionnez la commande "Cesser d'utiliser le Planificateur de tâches".

Personal Firewall
Il existe deux bons "firewall" gratuits pour se protéger de l'intrusion de pirates via le net. Sygate Personal Firewall est l'un d'eux. Vous pourrez le trouver en cliquant ICI.

PopUps de Pub (I)
Une nouvelle méthode d'intrusion publicitaire utilisant la méthode "net send" se développe actuellement (été 2003). Vous êtes connectés à Internet et vous recevez sur votre écran des popups de publicité, alors même qu'aucun programme de type navigateur ou client courrier n'est ouvert. Pour arrêter ces intrusions, c'est très simple, il suffit, comme elles, d'utiliser la fonction "net" en lui passant le paramètre "stop". En pratique, clic droit sur le bureau | Nouveau | Raccourci et dans la fenêtre "Entrez l'emplacement de l'élément", tapez : net.exe stop messenger, cliquez "Suivant" puis entrez un nom pour le raccourci (par exemple, «Stop Pub») et cliquez "Terminer". Pour finaliser le travail, clic droit sur ce raccourci | Propriétés | "Exécuter en fenêtre réduite" et, dernière phase, glissez ce raccourci dans le Menu Démarrer | Programmes | Démarrage. La barrière sera mise en place sans intervention de votre part à chaque démarrage du système.

PopUps de Pub (II)
Une autre méthode utilisée pour envoyer aux internautes des fenêtres windows contenant de la pub consiste à détourner un service de Windows qui permet d'envoyer et de recevoir des messages d'alertes entre clients et serveurs. Il est facile de bloquer de tels messages en inactivant le service des messages d'alerte :

Avec Win2k/XP : Panneau de configuration | Outils d'administration | Services, dans la fenêtre de droite, clic droit sur "Affichage des messages | Propriétés"; dans la liste "Type de démarrage", choisissez "Désactivé" et valider.

Avec Win9x : il faut télécharger l'utilitaire gratuit «Stop Messenger Spam» disponible sur :
http://www.stopmessengerspam.com/
et qui se chargera de la manip.

PopUps de Pub (III)
Certaines popups activées par l'ouverture (ou la fermeture) de certaines pages web sont très gênantes et irritantes, car elles n'ont pas de [×] pour les fermer et n'apparaissent pas dans la barre des tâches (effets obtenus avec des routines javascript). Une intervention dans la base de registre permet cependant de les interdir. Lancez Regedit et allez à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\currentversion\
internet settings\zonemap\protocoldefaults

Dans la fenêtre de droite, créez une nouvelle valeur Dword que vous nommerez "about:" et attribuez-lui la valeur "4". Validez et relancez votre navigateur.

Porte-Document perdu : le recréer (Win9x/2000)
Le plus souvent, c'est enfantin : clic droit sur un emplacement vide du bureau | Nouveau | Porte-Documents. C'est tout.
Mais il peut arriver que ce choix ait été retiré du menu contextuel. Dans ce cas, la procédure suivante doit être utilisée : Menu Démarrer | Exécuter, taper sans aucune erreur la commande suivante (le mieux est de faire un copier-coller) pour Win9x :
"c:\windows\rundll32.exe syncui.dll,Briefcase_Create !d! c:\windows\bureau\PorteDoc".
Ou pour Win2000 :
"%windir%\system32\rundll32.exe syncui.dll,Briefcase_Create !d!
%windir%\bureau\PorteDoc
"

Porte-Document sous XP : le retrouver
Par défaut, le porte-documents n'apparait pas sur le bureau de WinXP. Si vous aviez l'habitude de l'utiliser sous Win95/98 pour synchroniser des documents entre deux PC, vous pouvez très facilement le faire réapparaître : Menu Démarrer | Exécuter, au prompt, taper «syncapp.exe». Le tour est joué, vous avez le porte-documents sur votre bureau !

Presse-papiers : installer ClipBook (Win95)
Chaque fois que vous collez des données dans le presse-papiers de Windows, son contenu antérieur est détruit. ClipBook (qui n'est pas installé en standard) permet de conserver et réutiliser les données qui y sont déposées successivement. Cet utilitaire (compatible avec Win98/2000) peut être récupéré sur le cdrom de Win95 (1) ou sur le serveur de Microsoft (2) :

  1. Sur le cdrom de Win95 : ouvrir le Panneau de configuration, choisir Ajout/suppression de programmes, onglet Installation de Windows, mettre le cdrom de Win 95, cliquer "Disquette fournie" | bouton "Parcourir" | x:\other\clipbook (x = lettre du lecteur CD), double-cliquer "clipbook.inf", cocher "Clipbook viewer" et installer. Vous pourrez dès lors ouvrir Clipbook par le menu Démarrage | Programmes | Accessoires.
  2. Sur le serveur de Microsoft : télécharger l'archive autoextractible "clpbk.exe". La décomprimer dans le répertoire de votre choix, sélectionner "Clipbook.inf", clic droit | "Installer", puis suivre les instructions.
Pour apprendre à l'utiliser, consulter l'aide "Clipbrd.hlp".

Presse-papiers : installer ClipTray (Win98)
Avec Win98, le presse-papier amélioré s'appelle ClipTray. Il présente la nouvelle particularité de se placer dans la boîte-sytème (à côté de l'horloge, en bas et à droite). Comme son prédécesseur, il est compatible avec Win2000. Pour le récupérer sur le Cdrom de Win98, (1) aller dans le répertoire x:\tools\reskit\desktop\ ("x" étant la lettre du lecteur CD) et copier les fichiers cliptray.exe et cliptray.hlp vers votre disque dur, dans le répertoire de votre choix; (2) aller ensuite dans le répertoire tools\reskit\sysfiles\ et copier les fichiers msgblast.ocx, vb40032.dll et comdlg32.ocx vers le répertoire système de votre machine (system pour win98 et system32 pour Win2000). Créer ensuite un raccourci vers cliptray.exe de manière à pouvoir le lancer facilement; ce raccourci peut être placé dans le dossier Démarrage si vous souhaitez que Cliptray soit lancé automatiquement. Pour apprendre à l'utiliser, consulter l'aide "Cliptray.hlp".

Propriétés Système : modifier les informations affichées (Win2000)
L'utilitaire système (que l'on peut lancer à partir du panneau de configuration ou par le raccourci clavier [touche Windows][Pause]) affiche dans l'onglet "Général" une description de la machine et - éventuellement - des infos sur le support technique. Il est très facile de modifier ces infos en éditant le fichier "%windir%\System32\oeminfo.ini" (créez-le s'il n'existe pas). Sa structure est la suivante :

[General]
Manufacturer=
Model=
[Support Information]
Line1=
Line2=
Line3=
Line4=
Line5=
Il suffit de rajouter les infos voulues après chaque signe "=". On peut ajouter des lignes supplémentaires. Par ailleurs, dans le même répertoire, le fichier "oemlogo.bmp" (créez-le s'il n'existe pas) contient généralement le logo du constructeur que vous pouvez (si vous le souhaitez !) remplacer par l'image de votre choix au format .bmp.

Q
Quitter plus vite les applications
Pour diminuer le temps nécessaire à la fermeture normale des applications ou à la fermeture des applications plantées, lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\control panel\desktop
Dans la fenêtre de droite, créer deux valeurs chaîne : "HungAppTimeout" (temps de fermeture d'une application plantée) et lui donner la valeur 1 000 (par défaut 5 000 millisecondes), "WaitToKillTimeout" (temps d'attente avant fermeture d'une application) et lui donner la valeur 1 000 (par défaut 20 000 millisecondes).

R
Raccourcis clavier (I)
Ceux-ci remplacent avantageusement l'usage de la souris et du menu Démarrer :
Arrêt ultra-rapide de WinXP : [Touche Windows][L]
Arrêt de Win2000 (bureau en avant-plan) : [Alt][F4] + [A] + [¿ (Enter)]
Arrêt de WinXP : [Alt][F4] + [T] + [¿ (Enter)]
Redémarrage de Win2000/XP : [Alt][F4] + [R] + [¿ (Enter)]
Mise en veille de Win2000/XP : [Alt][F4] + [M] + [¿ (Enter)]
Bouton droit de la souris (menus contextuels) : [Shift][F10]
Bureau visible (touche bascule) : [Touche Windows][D]
Explorateur de Windows : [Touche Windows][E]
Fermer la fenêtre active : [Alt][F4]
Développer une branche de l'explorateur : [*] sur répertoire sélectionné
Dialogue "Exécuter" : [Touche Windows][R]
Gestionnaire de tâches : [Ctrl][Shift][Esc]
Menu Démarrer : [Touche Windows] ou [Ctrl][Esc]
Panneau de Configuration : [Touche Windows][C]
Passer d'une fenêtre à une autre : [Alt][Esc]
Propriétés d'un fichier ou d'un dossier : [Alt][¿ (Enter)]
Propriétés Système : [Touche Windows][Pause]
Rafraîchir une fenêtre : [F5]
Rechercher : [Touche Windows][F]
Réduire une fenêtre dans la barre des tâches : [Alt][Space][D]
Réduire/Restituer toutes les fenêtres (Bascule) :
Utilitaires d'accessibilité : [Touche Windows][U]
Raccourcis clavier (Touches rémanentes, II)
Certains raccourcis clavier ne peuvent être faits qu'à deux mains : les combinaisons de touches correspondantes seront donc inaccessibles si vous n'avez qu'une main libre. Les "touches rémanentes" permettent de les effectuer toutes d'un seul doigt. Pour les activer, utilitaire "Options d'accessibilité" du Panneau de configuration | onglet Clavier | cocher la case "Utiliser les touches rémanentes" et valider.

Raccourcis malins (Win9x)
Vous pouvez créer des commandes rapides pour certaines fonctions avec les raccourcis suivants (Attention, les majuscules sont importantes !) auxquels vous affecterez l'icône de votre choix et que vous placerez sur le bureau ou dans la barre des tâches :

Assistant Ajout de nouveau matériel:
"c:\windows\rundll32.exe sysdm.cpl,InstallDevice_RunDLL"

Copier une disquette:
"c:\windows\rundll32.exe diskcopy.dll,DiskCopyRunDll"

Fenêtres en cascade:
"c:\windows\rundll32.exe user.exe,CascadeChildWindows"

Fenêtres juxtaposées:
"c:\windows\rundll32.exe user.exe,TileChildWindows "

Fermer une session:
"c:\windows\rundll.exe shell32.dll,SHExitWindowsEx 0"

Formatter une disquette:
"c:\windows\rundll32.exe shell32.dll,SHFormatDrive"

Imprimer page test:
"c:\windows\rundll32.exe msprint2.dll,RunDLL_PrintTestPage"

Quitter windows:
"c:\windows\rundll32.exe user.exe,ExitWindows"

Redémarrer windows:
"c:\windows\rundll32.exe shell32.dll,SHExitWindowsEx 2"
Raccourcis malins (Win2000)
De nombreux raccourcis Win9x ne fonctionnent pas sous W2K/XP, mais d'autres sont apparus, dont voici quelques uns :
Copier une disquette:
"%windir%\system32\rundll32.exe diskcopy.dll,DiskCopyRunDl" (win2000).

Verrouiller Windows 2000 Pro d'un seul clic:
"%windir%\System32\rundll32.exe user32.dll,LockWorkStation"

Formatter une disquette:
"%windir%\System32\Rundll32.exe shell32.dll,SHFormatDrive"

Raccourcis : Bouton «Rechercher la Cible…» HS
Lorsque l'on fait un clic droit sur un raccourci | choix Propriétés | Onglet Raccourci, le bouton «Rechercher la cible…» permet d'ouvrir directement le dossier contenant la cible. Mais il peut arriver (généralement à la suite d'une intervention maladroite dans la base de registre) que ce bouton ne fonctionne plus. Il faut alors lancer Regedit et aller à :
hkey_classes_root\lnkfile\shellex\ContextMenuHandlers\TargetContext
Vérifiez dans la fenêtre de droite que la valeur chaîne "Par défaut" est bien :
{90A756E0-AFCF-11CE-927B-0800095AE340}.
Si ce n'est pas le cas, faites le changement, mais notez auparavant l'ancienne valeur au cas où vous devriez revenir en arrière. Vous devez aussi vérifier dans le sous-répertoire System\ShellExt\ ou System32\ShellExt\ la présence d'un fichier nommé «target.dll».

Raccourcis obsolètes : les trouver et les supprimer (Win9x/2000)
Peu à peu s'accumulent dans votre système de nombreux liens obsolètes. Récupérez l'utilitaire ChkLnks.exe dans le répertoire tools\reskit\desktop\ du Cdrom de Win98; il vous permettra de les trouvez immédiatement et de les supprimer sans effort.

N.B. Cet utilitaire n'est pas fourni avec Win2000, mais il fonctionne très bien sous cet OS en mode Administrateur. Il suffit de le récupérer sur le Cdrom de Win98 à l'emplacement indiqué ci-dessus.

Raccourcis vers : supprimer ce verbiage inutile dans le nom des "Raccourcis"
Pour supprimer l'expression "Raccourci vers" qui précède les noms des raccourcis, lancer Regedit et aller à :
hkey_current_user\software\microsoft\windows\CurrentVersion\explorer
Dans la fenêtre de droite, créer une nouvelle valeur binaire et l'appeler "Link" et lui donner la valeur 00 00 00 00. Faites de même dans :
hkey_users\.default\software\microsoft\windows\CurrentVersion\explorer. Le même résultat peut être obtenu plus facilement si on dispose de TweakUi.

Raccourcis : interdire à d'autres d'en créer sur le bureau (Win9x/2000)
Votre PC est utilisé par d'autres personnes (vos enfants ou un de vos collaborateurs, par exemple) qui ont la mauvaise habitude d'encombrer votre bureau avec des raccourcis divers et variés. Pour mettre fin à cette mauvaise habitude, lancer Regedit et aller à :
hkey_classes_root\.lnk\shellnew
Dans la fenêtre de droite, double-cliquer sur la valeur chaîne "Command" et vider le contenu du champ "Données de la valeur". Désormais, toute création de raccourci sur le bureau sera impossible. Cependant, n'oubliez pas de noter en lieu sûr le contenu de cette valeur (rundll32.exe appwiz.cpl,NewLinkHere %1) pour être en mesure de restaurer cette possibilité, le cas échéant (si voulez mettre un nouveau raccourci bien à vous, par exemple).

Rapport d'erreur : le supprimer (WinXP)
Le rapport d'erreur que WinXP vous envoie à chaque incident vous énerve et vous n'en n'avez pas l'utilité ? Supprimez-le ! Pour cela, clic droit sur «Poste de travail» | «Propriétés» | Onglet «Avancé» | Bouton « Rapport d’erreurs» | cliquer «Désactiver le rapport d’erreurs». C'est tout.

Recherche de fichiers multiples en une seule passe (Win 9x/2000/XP)
L'utilitaire de Recherche de fichiers [Touche Windows][F] vous permet de rechercher plusieurs fichiers ou catégories de fichiers en une seule passe : il suffit de séparer les différents critères par un point-virgule. Par exemple, pour rechercher tous les fichiers Word et Excel, on écrira simplement : *.doc;*.xls.

Recherche de fichiers sous WinXP : retrouver l'interface classique
Sous Windows XP, la recherche de fichiers se fait par un assistant accompagné d'un petit chien. Cet assistant et son chien sont doublement horripilants pour les utilisateurs confirmés des OS de Microsoft :

  1. Pour supprimer le chien, ouvrir une fenêtre de recherche [Touche Windows] [F], Option "Modifier mes préférences", choisir "Comment utiliser l'assistant Recherche", puis "Sans personnage animé à l'écran".
  2. Pour supprimer l'assistant, lancer Regedit et aller à :
    hkey_current_user\software\microsoft\windows\currentversion\
    explorer\cabinetstate

    Dans la fenêtre de droite, créez une valeur Chaîne nommée "Use Search Asst" et donnez-lui la valeur "No". Validez et redémarrez l'ordinateur pour rendre la modification effective.

Redémarrage de Win2000 après plantage
Un plantage de Win2000, c'est tout-à-fait exceptionnel, mais ça peut arriver. Dans ce cas, le système enregistre sur le disque dur le contenu de la mémoire qu'il rechargera au démarrage suivant. Une telle copie en mémoire n'a d'intérêt que pour des utilisateurs capables de l'analyser, mais elle ralentit le démarrage de Windows. Pour la désactiver, ouvrir l'utilitaire Système [Touche Windows][Pause] | onglet "Avancé" | bouton "Démarrage et récupération…" | Liste "Écriture des informations de débogage" | sélection (aucun). Valider.

Redémarrage rapide (Win95/98)
Menu Démarrer | Arrêter | Redémarrer : presser la touche [Shift] pendant le clic sur OK.

Registre de Windows : restaurer la base (Win95/98)
Win98 a introduit un nouvel outil qui permet de se tirer d'affaire lorsque la base de registre a été endommagée et que la machine refuse de démarrer, c'est "ScanReg" (version Dos) et "ScanRegW" (version Windows). Dans une telle situation, démarrer en ligne de commande Dos (grâce au menu d'amorçage que vous aurez bien sûr préalablement activé, sans attendre le pépin, comme indiqué à la rubrique "Amorçage de Windows"); tapez au prompt C:\> scanreg /restore; ScanReg se lance et vous permet de choisir une sauvegarde parmi les cinq dernières : choisir l'avant-dernière, au cas où la dernière serait déjà corrompue. La sauvegarde effectuée avec succès, la machine est automatiquement rebootée. Si par malheur, ça ne réussissait pas, il faut essayer la commande de reconstruction "scanreg /fix" qui analyse la base, détruit les clés inutiles et en reconstruit une avec les clés valides. Une autre commande ("scanreg /opt") se charge de défragmenter et optimiser la base de registres.

Win95 n'implémente pas ces fonctions par défaut, mais il est facile de les installer: il faut récupérer les fichiers ScanReg.exe et ScanRegW.exe, copier le premier dans le répertoire c:\windows\command, le second dans le répertoire c:\windows et créer un fichier texte ScanReg.ini (à placer dans le répertoire c:\windows) et contenant les trois lignes suivantes :

Backup=1
Optimize=1
MaxBackupCopies=5
Ensuite, lancer Regedit, aller dans :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\run\
Dans la fenêtre de gauche, créer une chaîne appelée "ScanRegistry" et lui donner la valeur :
"c:\windows\scanregw.exe /autorun". C'est tout. De cette façon, la sauvegarde sera faite automatiquement au premier démarrage de la journée.

Registre de Windows : sauvegarder la base (Win95/98)
Si en plus de la sauvegarde automatique (voir ci-dessus), vous voulez faire une sauvegarde manuelle, il suffit de faire "Démarrer | Exécuter" et là, taper "scanregw". Il est très fortement conseillé de faire cette manipulation avant toute intervention sur la base de registres. De sorte que, si cette intervention se révèle malencontreuse et empêche Windows de redémarrer normalement, il sera très facile de restaurer la version précédente en démarrant en mode Dos, comme indiqué à la rubrique "Registre de Windows (Restaurer la base)".

Registre de Windows : accéder rapidement à une clé (Win Me/2000/XP)
Regedit, dans les trois dernières version de Windows est doté de la possibilité de mettre en favoris les clés sur lesquelles on désire revenir régulièrement. Il suffit de sélectionner la clé voulue, cliquer sur le menu Favoris | Ajouter aux Favoris. Choisir un nom et valider. Pour retrouver cette clé par la suite, lancer Regedit, menu Favoris et choisir le nom désiré. Bien entendu, si un favori n'est plus utile, il pourra être supprimé dans ce même menu.

Réinstallation de Windows en surcouche à partir d'un cd OEM
Si l'on veut effectuer une mise à jour de Win95 vers Win98 à partir d'un cd OEM (sans reformater le disque dur, pour ne pas avoir à réinstaller tous les pilotes de périphériques et tous les programmes), on obtient le message d'erreur SU0168 annonçant que "Cette version OEM ne permet pas d'effectuer la mise à jour de la version de Windows actuellement présente sur cet ordinateur". Ceci est un gros mensonge, mais il faut connaître l'astuce de déblocage : lancer l'installation sous Dos (ce qui implique de "booter" sur une disquette de démarrage avec le cdrom de Win98 dans le lecteur CD); dans le menu qui s'affiche, choisir l'option 2 "Prise en charge du lecteur CD", puis taper [Shift][F5] pour reprendre la main; enfin taper au prompt la commande suivante :

X:install /NTLDR
où X est la lettre du lecteur CD; le paramètre /NTLDR doit impérativement être écrit en majuscules.

D'autre part, pour que l'installation de Windows soit rapide, elle doit pouvoir utiliser la mémoire haute. Pour cela, il faut que le fichier "himem.sys" soit chargé au démarrage et donc que le fichier "config.sys" de votre disquette d'amorçage contienne la ligne : "device=himem.sys". Ce qui peut se vérifier aisément avec l'éditeur du Dos "Edit.com" (tapez : edit a:\config.sys).

Réinstallation de WinXP sans réenregistrer
Toute réinstallation de WinXP suppose de recommencer la procédure d'enregistrement auprès de Microsoft, ce qui est une contrainte tout à fait injustifiée. On peut cependant l'éviter en copiant sur disquette (ou autre) - avant de procéder à la réinstallation - le fichier wpa.dbl qui se trouve dans \windows\system32\. Lorsque la réinstall est terminée, il n'y a plus qu'à remettre ce fichier à la bonne place. Et le tour est joué. Plus besoin de réenregistrer !

Réseau local 3 machines (WinXP-Win2k)
La méthode décrite ci-dessous permet de connecter économiquement (sans hub) 3 machines (une sous XP à deux autres qui peuvent être sous Win98, Me ou 2000). Mais qui peut le plus peut le moins. La machine XP sera équipée de 2 cartes réseau et les deux autres d'une seule, évidemment. Connecter ces 2 dernières machines au pc XP en utilisant des câbles croisés (indispensable). Pour le soft, sur le XP, panneau de configuration, activer les options "Connexions réseau et Internet" et "Connexions réseau". Sélectionner simultanément (en utilisant le touche [Ctrl]) les 2 connexions au réseau local, puis clic droit sur l'une des cartes et cocher l'option "Connexions de pont". Une nouvelle icône nommée "Pont réseau" apparaît dans la fenêtre. Les adresses IP locales seront configurées automatiquement par WinXP.
N.B. Bien entendu, s'il n'y a que 2 machines à connecter, il n'y aura pas de connexion de pont à établir et il suffira d'une seule carte réseau par machine.

Réseau local poste à poste (Win98)
La configuration d'un réseau local (càd sans serveur) sous Win98 est plus difficile que sous WinXP (évidemment, le progrès !), en particulier si l'on veut utiliser le protocole TCP/IP, qui est en fait beaucoup mieux adapté à l'Internet qu'à l'Intranet. Il est préférable, dans le cas des petits réseaux, d'utiliser le protocole NetBEUI, dans lequel les ordinateurs sont reconnus simplement par leurs noms. Après avoir installé les cartes réseau et câblé les machines, panneau de configuration | Réseau | Ajouter | Protocole, choisir "Microsoft" pour "Constructeurs", puis "NetBEUI" pour "Protocoles réseau" et [OK]; dans la fenêtre "Composants réseau installés" apparait NetBEUI suivi du nom de la carte réseau.

Réseau local : partager une connexion Internet (WinXP)
Pour que tous les postes d'un réseau local puissent partager une connexion Internet, il faut soit avoir un routeur (la meilleure solution, mais onéreuse), soit que la machine connectée à Internet partage sa connexion avec les autres. Celle-ci doit être munie de deux cartes réseau, l'une étant reliée au réseau local et l'autre au modem RTC, câble ou ADSL. Dans le panneau de configuration, activer les options "Connexions réseau et Internet" et "Connexions réseau"; clic droit sur la connexion à Internet (seconde carte réseau ou accès distant selon le cas) | propriétés : avec un accès câble ou ADSL, choisir "Paramètres avancés | "Autoriser d'autres utilisateurs du réseau à se connecter…" et [OK]; avec un accès modem, onglet "Avancé" et cocher l'option d'autorisation.

Par ailleurs, il existe un utilitaire qui peut vous simplifier considérablement la vie pour la configuration d'un réseau local (5 postes maximum pour la version freeware) et le partage d'une connexion Internet entre les postes. Il s'agit de 602 ProLan Suite 2003 téléchargeable gratuitement sur :
www.software602.com/products/ls/.

Restaurer les fichiers systèmes (WinXP)
Pour restaurer des fichiers systèmes manquants ou endommagés et/ou une aide de Windows bloquée, il suffit d'introduire le CD d'installation de WinXP dans le lecteur. Fermer la fenêtre qui s'affiche, cliquer "Démarrer | Exécuter", taper dans le champ "sfc /scannow" et valider. Tous les fichiers systèmes seront testés et restaurés si nécessaire.

S
Sauvegarde avec NtBackup (Win2000)
L'utilitaire de sauvegarde Win2000 "ntbackup.exe", outre la création d'une Disquette de réparation d'urgence, permet de sauvegarder (sur une autre partition, un autre disque dur ou toute autre unité externe) à votre choix, soit la totalité du contenu de l'ordinateur, soit les fichiers sélectionnés, les lecteurs ou les données réseau, soit encore l'état du système au jour de la sauvegarde (point de restauration); ces sauvegardes pouvant être utilisées ultérieurement, en cas de nécessité, pour restaurer tout ou partie de votre configuration. Pour le lancer, menu Démarrer | Exécuter et taper dans la zone de saisie "ntbackup.exe" (ou menu Démarrer | Programmes | Accessoires | Outils système | Gestion des sauvegardes).

Sauvegarde avec WinXP
Win XP possède un outil très efficace pour démarrer une machine dont le système est endommagé ou devenu instable, c'est l'Assistant «Récupération Automatique du Système» qui permet (utilisé en mode Administrateur), de restaurer le système dans l'état où il se trouvait lors de la création d'un point de restauration.

Quand créer un point de restauration ? Il convient de le faire avant toute modification du système (mise à jour de Windows, nouveau logiciel, nouveau pilote, modif. de la base de registre) et périodiquement de façon systématique (ils ne sont sauvegardés que pendant 90 jours).

Comment créer un point de restauration ? Menu Démarrer | Programmes | Accessoires | Outils système | Informations système | Menu Outils --> Restauration du système | Option Créer un point de restauration, cocher "Créer" puis "Fermer".

Si un «pépin» survient, pour restaurer le sytème à partir d'un de ces points de sauvegarde, aller comme ci-dessus dans le sous-menu Restauration du système et choisir "Restaurer mon ordinateur à une heure antérieure", puis suivre les indications. Bien entendu, cette procédure décrite n'est utilisable que si la machine reste capable de démarrer WinXP; Si le «crash» est très grave et qu'il est devenu impossible de redémarrer normalement, il convient de démarrer en mode sans échec : il vous sera demandé de choisir un point de restauration parmi ceux existants et, normalement votre système sera restauré. Une autre procédure utilisable est la restauration de la «Dernière bonne configuration connue», en pressant la touche F8 au démarrage du système.

ScanDisk plus rapide (Win9x)
Pour que l'utilitaire de vérification du disque dur (ScanDisk) fonctionne plus rapidement avec l'option "Analyse Minutieuse", commencer par fermer toutes les fenêtres, clic bouton "Options…" | "Zone système seulement" | OK | "Démarrer".

Son : réglage selon les hauts-parleurs (Win2000)
Win2000 permet de régler la sortie de la carte son selon la nature des périphériques de sortie (casque, haut-parleur de portable, haut-parleur de bureau, enceintes Hi-Fi, etc.). Pour cela, ouvrir le Panneau de Configuration | Sons et multimédia | Onglet "Audio" | zone "Lecture des sons" | Bouton "Avancé" et choisir votre périphérique de sortie dans la boîte déroulante "Configuration des hauts-parleurs".

Sons système en panne (Win2000)
Il peut arriver que vous puissiez normalement jouer des sons .wav (sur le Windows Media Player, par exemple), mais que les sons systèmes ne soient pas joués. Ceci provient de l'installation par un logiciel tiers (Corel Word Perfect Office, par exemple) d'une chaîne de valeur nulle <no name> et de type REG_SZ à la racine de la clé hkey_current_user de la Base de registre. Il suffit de supprimer cette chaîne à l'aide de Regedit pour régler le problème. On peut aussi trouver au même endroit une chaîne nommée "PerfectFit Logical Syntax Characters" responsable du même type de panne et qui doit également être supprimée.

Stratégie de groupe (Win2000)
Win2000 comporte de très nombreux paramétrages cachés qui peuvent être modifiés par l'administrateur. Ces modifications sont accessibles à partir de l'éditeur de "Stratégie de groupe" appelé aussi "Console de management". Cet outil peut être lancé en saisissant dans "Démarrer | Exécuter" la commande "gpedit.msc". Les options sont tellement nombreuses qu'il serait trop long de les détailler ici; le mieux est d'aller voir ! Une façon très commode de garder cet outil sous la main est de créer un raccourci pour gpedit.msc dans "Démarrer | Programmes | Outils d'administration", puisqu'en toute logique il appartient à cette dernière catégorie.

T
Telnet plus fluide (win9x/2000/XP)
Si vous utilisez Telnet pour vous "loguer" sur une machine distante sur laquelle vous possédez un compte (ou consulter votre courrier électronique sur un serveur Pop), vous avez peut-être remarqué la lenteur du défilement de l'affichage lorsqu'on utilise les ascenseurs. Pour y remédier, lancez Regedit et aller à :
hkey_current_user\software\microsoft\telnet;
Dans la fenêtre de droite, repérez la valeur DWORD "SmoothScroll" (créez-la si elle n'existe pas) et donnez-lui la valeur 1. Fermez Regedit et relancez Telnet.

TweakUi 1.33 : l'utilitaire gratuit le plus indispensable
TweakUi vous permet de paramétrer l'interface utilisateur de Windows, la vitesse des menus, les animations de Windows, InternetExplorer, le menu d'amorçage de Windows, de réparer les icônes, les associations, les polices des dossiers et bien d'autres choses encore, le tout avec une interface à onglets très intuitive. Il est téléchargeable sur le site de Microsoft. Ensuite décomprimez l'archive autoextractible dans le dossier de votre choix, sélectionner le fichier .INF, clic droit | Installer. C'est tout : vous pourrez lancer TweakUi à partir du Panneau de configuration (voir "Raccourcis clavier").
N.B. Pour WinXP, il existe une version dédiée de TweakUI.

U
Support USB sous Windows 95
Normalement, USB n'est pas supporté par Win95. Il y a cependant des solutions. Pour les connaître, visitez ce site :
http://www.usbman.com/Win95%20USB%20Guide.htm
sur lequel vous trouverez toutes les explications utiles et les fichiers nécessaires en téléchargement.

USBview : Visualiser les périphériques USB (Win9x/2000)
Sur le CDrom de Win98se (répertoire tools\reskit\diagnose\), se trouve une petite merveille, complètement méconnue mais particulièrement utile pour contrôler le bon fonctionnement de vos périphériques USB et afficher leur arborescence, surtout si vous en avez plusieurs raccordés à un hub. Cet utilitaire de Win98se, nommé "USBview.exe", fonctionne parfaitement avec Win2000.
N.B. Vous pouvez aussi le trouver sur le Net en cliquant ICI.

Utilitaires d'accessibilité : clavier visuel, loupe
Les utilitaires d'accessibilité facilitent l'utilisation de l'ordinateur aux personnes souffrant d'un handicap de mobilité (Clavier visuel) ou visuel (Loupe) :

  • le clavier visuel permet aux personnes à mobilité réduite de taper un texte ou des données en utilisant la souris ou une manette de jeu;
    En outre, il peut vous rappeler comment obtenir certains caractères spéciaux, car son contenu change en fonction des touches que vous cliquez ([Maj], [AltGr], etc.).
  • la loupe ouvre pour les mal-voyants une fenêtre en haut de l'écran dans laquelle s'affiche l'agrandissement de la portion de l'écran survolée par la souris.
Ces deux utilitaires sont accessibles à partir de "Démarrer | Programmes | Accessoires | Accessibilité | Gestionnaire d'utilitaires" ou beaucoup plus rapidement en pressant [Touche Windows][U]. Le Gestionnaire d'utilitaires permet de choisir la loupe ou le clavier visuel et de paramétrer si on le désire le démarrage automatique. Au lancement de la loupe, une boîte de dialogue "Paramétrage" permet divers réglages dont le plus important est le coefficient de grossisssement.

N.B. Un autre clavier visuel, spécifique de Word 2000/XP et plus esthétique, peut être téléchargé gratuitement pour Win2000 sur :
office.microsoft.com/downlods/2000/viskeyboard.aspx
ou pour WinXP sur :
office.microsoft.com/downlods/2002/vikeyinstx.aspx.
Il a l'avantage supplémentaire, si vous travaillez dans une autre langue que le Français, d'afficher le clavier visuel en usage dans la langue de votre choix.

V
Vérificateur de Fichiers Systèmes Protégés (Win2000)
Le vérificateur des fichiers système ("SystemFileChecker"), sfc.exe, est un utilitaire en ligne de commande qui vérifie les versions de tous les fichiers systèmes protégés (FSP) au démarrage de l'ordinateur. S'il découvre qu'un FSP a été remplacé, il régénère la forme correcte du fichier à partir de la sauvegarde stockée dans le dossier %systemroot%\system32\dllcache. Cet outil nécessite, pour être exécuté, de disposer des droits d'administrateur ou d'être membre du groupe administrateurs.

Syntaxe de la commande:
sfc [/scannow] [/scanonce] [/scanboot] [/cancel] [/quiet] [/enable] [/purgecache] [/cachesize=x]

Paramètres :

  • /scannow: vérifie immédiatement tous les FSP.
  • /scanonce: vérifie une seule fois tous les FSP au prochain démarrage.
  • /scanboot: vérifie tous les FSP à chaque démarrage.
  • /cancel: Annule toutes les vérifications en attente des FSP.
  • /quiet: Remplace de façon transparente toutes les versions incorrectes de FSP. Très conseillé.
  • /enable: Rétablit pour le composant Protection de fichiers Windows son fonctionnement par défaut en demandant à l'utilisateur de restaurer les FSP lorsque des fichiers avec des versions incorrectes sont détectés.
  • /purgecache: Purge le cache du fichier Protection de fichiers Windows et vérifie immédiatement tous les FSP.
  • /cachesize=x: Définit la taille, en Mo, du cache du fichier Protection de fichiers Windows.
N.B.: Si le dossier %systemroot%\system32\dllcache est corrompu ou inutilisable, utilisez sfc /scannow, sfc /scanonce ou sfc /scanboot pour réparer le contenu du répertoire Dllcache.

VirtualDeviceDrivers : erreur VDD (Win2000)
L'apparition du message suivant :
"Application popup : Sous-système Windows 16 bits :
System\CurrentControlSet\Control\VirtualDeviceDrivers\VDD
Le format du pilote de périphérique virtuel dans le registre n'est pas valide.
"
signifie que vous avez sans doute installé un programme 16 bits incompatible avec Windows 2000 qui a inscrit une valeur erronée dans la base de registres. Lancez Regedit et aller à :
hkey_local_machine\system\CurrentControlSet\Control\VirtualDeviceDrivers
Dans la fenêtre de droite, sélectionnez la valeur binaire "VDD" et videz sa valeur.

Virus de script : les éliminer définitivement (Win9x/2000)
Ces virus - tel le fameux "I love you" - véhiculés sur Internet par les mails et en particulier par les diverses déclinaisons de Outlook sont interprétés par les programmes "Wscript.exe" (dans c:\windows) ou "Cscript.exe" (dans c:\windows\command). À part les très rares utilisateurs qui programment des scripts pour ajouter des fonctionnalités à leur PC, on peut sans dommage effacer ces exécutables (ou les renommer) : on supprimera ainsi toute vulnérabilité aux virus de script tout en conservant toutes les fonctionnalités web.

N.B. Cette méthode n'est pas utilisable avec Win2000 qui protège les fichiers système et les régénère si on les altère d'une façon ou d'une autre, même en ne changeant que leur nom.

Une autre possibilité (la seule avec Win2000) est d'ouvrir Regedit et d'aller dans :
hkey_classes_root\vbsfile\shell\open\command\
Dans la fenêtre de droite, remplacer l'ancienne valeur de la chaîne "(Défaut)" par "c:\windows\notepad.exe %1" (Win9x) ou par "%windir%\notepad.exe %1" (Win2000); ainsi tout fichier .VBS double-cliqué s'ouvrira dans notepad, sans aucune conséquence pernicieuse et l'on pourra même voir son code source, par dessus le marché !
Répéter la même manip pour :
hkey_classes_root\vbsfile\shell\open2\command\
Si on envisage d'utiliser un jour le langage vbscript, il conviendra de noter en lieu sûr les valeurs ainsi remplacées pour être en mesure de restaurer la configuration d'origine.

Le même traitement doit être appliqué aux entrées "jsefile", "jsfile", "vbefile", "wsffile" et "wshfile" qui se trouvent également dans "hkey_classes_root\".

Visualiseur de diapos pour le web (en Php)
Ceux qui affichent des photos sur leur site perso savent qu'il n'est pas facile d'obtenir une bonne mise en page et une navigation aisée pour le visiteur, surtout si les photos sont nombreuses. L'auteur de ce site a réalisé un ensemble de scripts nommé "CriPhotoViewer", qui permet de le faire sans écrire une seule ligne d'Html (ni recourir à une base de données MySQL, à la différence d'autres produits du même type, pratiquement inutilisables si l'on n'a pas les connaissances nécessaires). Seule condition : l'hébergeur du site doit supporter le langage Php. Vous pouvez télécharger gratuitement ce programme en cliquant ICI (Téléchargé  fois). Puis, lancez le setup qui crée sur votre disque dur le répertoire "CriPhotoViewer" (vous pouvez changer ce nom) contenant tous les fichiers nécessaires, dont deux photos de démo (que vous pouvez effacer), copiez dans ce répertoire vos propres fichiers images (rien d'autre surtout, ça ne "marcherait" pas) et transférez le tout par Ftp chez votre hébergeur dans le répertoire de votre site. C'est tout ! Pour voir vos photos sur le web, il suffira de taper :
http://adresse_de_votre_site/CriPhotoViewer/

W
Win9x/2000 : Changer les noms de l'utilisateur et de la compagnie
Sur un ordinateur acquis en seconde main, il convient de remplacer les coordonnées de l'ancien propriétaire par celles du nouveau. Pour cela, lancez Regedit et allez à (pour Win9x) :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\
ou, pour Win2000 à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows NT\CurrentVersion\
Trouvez les chaînes nommées "RegisteredOwner" et "RegisteredOrganization" et donnez-leur les valeurs voulues. Cliquez OK et testez en double-cliquant "Système" dans le panneau de contrôle (ou taper le raccourci [Touche Windows][Pause]).

Windows98 et Me + stables
Lors de son installation, Win98 oublie (!) de mettre en place certains pilotes de périphériques (fichiers VXD), ce qui a des conséquences négatives sur la stabilité du système. Les sept VXD manquants sont les suivants : "configmg.vxd" (pilote carte-mère), "ntkern.vxd" (pilote noyau), "vcomm.vxd" (pilote de communication), "vdd.vxd" (pilote video), "vdmad.vxd" (pilote DMA), "vflatd.vxd" (pilote tampon video) et "vmouse.vxd" (pilote souris). Les six premiers se trouvent dans le fichier "Win98_50.cab" de Win98se; le septième dans le fichier "Win98_51.cab" du Cd de Win98se. Pour Win98 osr1, il faut aller les chercher dans le fichier "Win98_45.cab" du Cd. Il suffit d'extraire ces fichiers et de les faire glisser dans le dossier c:\windows\system\. Windows sera ainsi nettement plus stable. Pour WinMe, les huit VXD manquants, mais disponibles dans les fichiers .CAB numéros 19 et 20 du Cd, sont les suivants : "configmg.vxd", "ios.vxd", "ntkern.vxd", "vcomm.vxd", "vdd.vxd", "vdmad.vxd", "vpowerd.vxd" et "vmouse.vxd". Même procédure que ci-dessus.

Windows Update (Win9x/2000/XP)
La fonction "Windows update", apparue avec Win98, permet de mettre à jour automatiquement votre système sur le serveur de Microsoft. Celui-ci est scanné et vérifié et la liste des mises à jour nécessaires vous est proposée en téléchargement et installation automatiques. À noter que ce processus ne peut se dérouler normalement que si les contrôles ActiveX n'ont pas été déasactivés. Ces mises à jour sont très importantes et doivent être faites régulièrement : en effet, elles viennent corriger les trous de sécurité et autres "portes dérobées" (backdoors) découverts par les "hackers" et qui permettent à des "chevaux de Troie" de contaminer les systèmes. Il suffit de lancer Windows update (à partir du bouton "Démarrer" ou du menu "Outils" de Internet Explorer) et de suivre les instructions sur la page web qui s'affiche. Au cours de cette opération, aucune information identifiant votre système n'est transmise à Microsoft. Néanmoins, pour bénéficier de cette fonction, la licence Windows doit être enregistrée; il est cependant facile de passer outre : lancer Regedit et aller à :

  1. hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\
    Dans la fenêtre de droite, trouver une chaîne nommée "RegDone" (ou créer-la si elle n'existe pas) et lui donner la valeur "1".
  2. Ensuite, revenir à la fenêtre de gauche et continuer à descendre l'arborescence :
    ..\CurrentVersion\welcome\RegWiz
    Dans la fenêtre de droite, clic sur la valeur chaîne "@" et changer sa valeur de "0" à "1".
N.B. 1 : Les modifications ci-dessus sont valables jusqu'à Win2000sp2 inclus. Pour sp3 et sp4, la partie N°2 doit être modifiée de la façon suivante : allez à :
hkey_local_machine\software\microsoft\windows\CurrentVersion\Welcome\ICW
(Si la sous-clé "ICW" n'existe pas, créez-la; elle remplace la sous-clé RegWiz des versions précédentes); dans la fenêtre de droite, créez une valeur DWORD (et non plus chaîne) appelée "@" et donnez-lui la valeur "1".

N.B. 2 : Avec winXP, ce type de manipulation ne présente plus guère d'intérêt puisque XP ne peut pas fonctionner sans avoir été dûment enregistré.

Dernières mises à jour majeures sur Windows Update :

  • Sp4 pour Win2000, juillet 2003 : cette quatrième mise à jour corrige de nouvelles failles de sécurité et améliore la rapidité et la fiabilité, déjà très bonnes, de W2k. Indispensable.
  • Sp1 pour WinXP, septembre 2002 : le premier service pack pour WinXP, disponible sur le site de Microsoft, apporte des correctifs de sécurité pour MsIE et Outlook, un Messenger rénové et la possibilité de ne pas utiliser automatiquement les programmes Internet de Microsoft (pour satisfaire les injonctions des juges américains).

Windows Update: archiver les mises à jour (WinXP)
Lorsqu'à la suite d'un problème système grave, ou même d'un changement de disque dur, vous êtes amené à réinstaller Windows, vous devez pour assurer la sécurité de votre système télécharger à nouveau tous les updates sortis depuis le lancement de votre version de l'OS Windows. Pour vous éviter cette corvée, vous pouvez les stocker au fur et à mesure : lorsque vous êtes sur le site de Windows Update et que vous avez sélectionné les fichiers à télécharger, cliquez sur «Atteindre le panier des téléchargements | Parcourir» et choisissez un répertoire (par exemple, «maj» pour cet archivage, cliquez «Télécharger maintenant». Tous les fichiers seront enregistrés dans le sous-répertoire WU du répertoire maj; vous trouverez dans WU le fichier «iuhist_catalog.xml» (lisible avec MsIE) qui contient le détail des updates. Copiez ce répertoire WU en lieu sûr (sur un Cd, un disk Zip ou un autre disque dur, etc.). Lors de la prochaine install, vous gagnerez ainsi un temps fabuleux.

Windows Update Manager (Win9x/2000/XP)
Si l'icône Windows Update du menu Démarrer de Windows ne fonctionne plus ou a disparu, supprimez-la (si elle existe encore) puis remplacez-la par un raccourci tout neuf vers c:\windows\wupdmgr.exe (Win9x) ou %windir%\system32\wupdmgr.exe (Win2000), raccourci que vous nommerez bien entendu "Windows Update".

Z
Zone Alarm
Il existe deux bons "firewall" gratuits pour se protéger de l'intrusion de pirates via le net. Zone Alarm est l'un d'eux. Vous pourrez le trouver en cliquant ICI.

F I N